L’agent de Police, Pathé Boye, lutteur à ses heures perdues, a obtenu de sa hiérarchie l’autorisation de disputer des combats. Depuis le 25 avril dernier, ce flic dispose d’un document signé par les responsables de la Sécurité publique pour lui permettre de participer à des compétitions sportives. Ainsi, celui qui se surnomme Mbeurou Askan Wi est libre de lutter. Espérons seulement qu’il aura le temps nécessaire pour l’entraînement et la préparation de haut niveau.

Répondre

Veuillez entrer votre commentaire
Entrez votre nom ici