Alors qu’il portait les couleurs de l’écurie Fass, Boy Nar faisait partie des premiers à décrocher un combat. Mais depuis quelques années, il peine à nouer son nguimb. L’ancien poulain de Mbaye Guèye file ainsi tout droit vers une nouvelle saison blanche.

Le lutteur Boy Nar n’est pas le seul dans cette situation. C’est le cas aussi de l’Espagnol Juan, le Lion Blanc. Le pensionnaire de l’école de lutte Balla Gaye qui a impressionné plus d’un de par ses qualités peine lui aussi à descendre dans l’enceinte malgré ses nombreuses performances.

Répondre

Veuillez entrer votre commentaire
Entrez votre nom ici