Le CNG traque managers et lutteurs

Les nouvelles mesures du CNG ne concernent pas seulement les promoteurs. Sunu Lamb évoque ici celles qui engagent les managers, les lutteurs et les écuries.

À propos des mandataires des lutteurs, la nouvelle disposition réglementaire stipule que «les managers doivent présenter une lettre d’habilitation signée par l’Association de lutte (écurie ou école de lutte, NDLR) le désignant comme mandataire». Ils doivent aussi «signer personnellement tous les contrats» sans «accepter la remise de blocks de tickets aux lutteurs à titre d’avance. Tout manager ou lutteur qui aura participé à ce genre d’opération s’exposera à des sanctions qui pourront aller de la suspension au retrait de la licence».

Mesures pour les écuries

«Les responsables doivent désigner et communiquer au Comité les noms et prénoms de leurs managers et signer leurs lettres d’habilitation».

Répondre

Veuillez entrer votre commentaire
Entrez votre nom ici