L’organisation des face-à-face n’est pas autorisée avant l’officialisation du combat au niveau du CNG. Cette nouvelle mesure qui concerne l’interdiction des face-à-face fait savoir ceci : «Lorsque le face-à-face est autorisé par le CNG, des sanctions financières égales aux sanctions pour retard seront infligées aux lutteurs qui arrivent en retard aux cérémonies».

Il est aussi «formellement interdit aux promoteurs de remettre aux lutteurs des blocks de tickets en guise d’avance sur cachet». Sauf que cette mesure a été prise depuis la saison passée. Mais des promoteurs continuent de donner des blocks de tickets aux lutteurs. Conscients de cette situation, les responsables de la lutte menacent : «Le promoteur qui se sera rendu coupable de cette pratique perdra aussitôt sa licence».

2 Commentaires

Répondre à Omar fade Annuler réponse

Veuillez entrer votre commentaire
Entrez votre nom ici