Il est vrai que l’arène nationale est l’infrastructure la plus attendue par le monde de la lutte.
Et l’État du Sénégal a tout fait pour offrir à la lutte son bijou national.
D’ailleurs, le premier ministre confirme que cette arène sera inaugurée avant 2019. Seulement, M. Dionne n’a annoncé aucune autre infrastructure pour la lutte.
Peut-être que nos autorités estiment que la lutte n’attendait que cela. Pourtant, cette arène, bien qu’elle soit nationale, ne servira que les activités sportives qui se pratiquent à Dakar et ses environs.
Les autres régions devaient bénéficier d’arènes régionales. L’État n’y pense vraisemblablement pas.
C’est dire qu’en dehors de l’arène nationale, la lutte n’espère rien d’autre du Président Macky Sall.
Arenebi.com

Répondre

Veuillez entrer votre commentaire
Entrez votre nom ici