L’Américain Deontay Wilder est passé tout près de la défaite face au Cubain Luis Ortiz, avant de conserver son titre WBC des lourds par arrêt de l’arbitre à la 10e reprise, samedi à Brooklyn.

Peu actif en début de combat, Wilder a donné son direct du droit au cinquième round pour envoyer Ortiz au tapis, le gong sonnant fort à propos pour permettre au Cubain de récupérer. Contre toute attente, Ortiz fut tout prés de faire chuter Wilder à la fin du septième round. Le cubain « King Kong » Ortiz contrait l’Américain avec son crochet gauche et il malmenait Wilder qui n’avait d’autre alternative que de s’accrocher.

Menant nettement aux pointages des juges, Ortiz perdait sa concentration et s’exposait aux contres de Wilder lors de la 9e reprise.

Revigoré et survolté, le champion du monde des poids lourds Wbc Wilder retrouvait sa puissance et sa précision dans le 10e round, où il envoyait Ortiz à deux reprises au tapis, avant que l’arbitre ne mette fin au combat.

 Deontay Wilder confirmait après le combat : « Il m’a beaucoup touché, mais ses coups ne faisaient pas mal, il m’a aussi pris plusieurs fois par surprise, mais il a juste fallu que je me concentre sur les fondamentaux pour le battre ».

Coach Fabrice Allouche :«Wilder devra être meilleur si il rencontre le vainqueur de Joshua Vs Parker. Il était dominé mais la magie de sa puissance et son mental de guerrier ont pu le sauver. Dommage pour Ortiz qui était devant aux pointages des juges mais malheureusement son mental et sa vigilance ont faibli à partir du 9ème round ».

Ortiz a concédé sa première défaite après 28 victoires, dont 24 par KO.

Wilder espère maintenant affronter le Britannique Anthony Joshua, champion IBF et WBA de la catégorie-reine, qui boxera le 31 mars à Cardiff le Néo-Zélandais Joseph Parker, champion WBO.

Arenebi

Répondre

Veuillez entrer votre commentaire
Entrez votre nom ici