www.arenebi.com
Lundi 20 Octobre 2014
HTML Online Editor Sample


3 questions à… Fabrice Allouche : «Ce serait un challenge pour moi de préparer l’équipe nationale de football au niveau de la préparation mentale »

Fabrice Allouche est plus connu dans le milieu de l’arène sénégalaise comme préparateur physique. Ex-champion du monde de kick boxing et de boxe thaïlandaise avec 50 combats et 45 victoires, Allouche se prononce sur le choix d’Alain Giresse et propose ses services à la Fédération sénégalaise de football.


3 questions à… Fabrice Allouche : «Ce serait un challenge pour moi de préparer l’équipe nationale de football au niveau de la préparation mentale »

 

Comment analysez-vous le choix du nouvel entraîneur du Sénégal ?
 
Il y avait Aliou Cissé et Alain Giresse. Cissé aurait pu être un bon choix mais on a choisi Alain Giresse. Je pense que Cissé aurait dû accepter le choix du président Senghor (Augustin) d’être l’entraineur adjoint. Cela lui aurait permis de côtoyer un ancien grand joueur qui est très respecté en France, en plus il est humble. Giresse est déterminé mentalement, il ne lâche rien. Il a fait ses preuves d’entraîneur dans deux grandes nations africaines, le Gabon et le Mali avec des résultats. Il a soixante ans, Aliou Cissé aurait apporté à Giresse parce qu’il a la connaissance de cette équipe sénégalaise, de la mentalité sénégalaise qui est différente de celle du Gabon ou du Mali. Il y a beaucoup de choses à comprendre. Alain Giresse, à soixante ans, ne va pas rester dix ans à la tête de l’équipe, peut-être deux à trois ans. Cela va préparer Aliou Cissé à devenir entraîneur comme Amara Traoré, à l’époque. Je dis que c’est dommage. Alain Giresse comme entraîneur du Sénégal, c’est très bien. Maintenant j’espère que la fédération et les gens lui laisseront le temps. Souvent au Sénégal, on est impatient. Pour faire une équipe, il faut la préparer physiquement, psychologiquement et créer un noyau, une osmose, un groupe prêt à se surpasser. 
 
Quelle posture doit avoir Giresse pour gérer l’équipe ?
 
Dans une interview, j’ai entendu Giresse dire que les joueurs locaux ont autant de chances que les expatriés. Il a tout compris. Giresse va donner la chance à des joueurs qui vont mouiller le maillot. Pour leur pays, les joueurs doivent se donner à fond sur le terrain,en se surpassant inconsciemment et consciemment. Ils ne viennent pas pour de l’argent, ils viennent pour le peuple sénégalais. A la rigueur, on serait prêt à donner de l’argent pour jouer en équipe nationale. Je suis sûr qu’il va faire du bon travail. Beaucoup de gens oublient que le Sénégal a été éliminé par la Côte d’Ivoire qui est un des meilleurs pays au monde en termes de football. Giresse c’est quelqu’un d’ouvert. En équipe nationale, c’est très difficile de travailler au cas par cas. C’est le rôle d’un préparateur mental  de travailler joueur par joueur, d’optimiser les qualités d’un joueur , d’être à l’écoute et de voir ce qui ne va pas. Je pense que Giresse a pensé à tout cela. On espère que le Sénégal sera un jour champion d’Afrique.                
 
Seriez-vous prêt à faire ce travail de préparateur mental dans l’équipe?
 
Pour moi, ce serait un challenge intéressant et ma motivation ne serait pas financière. C’est pour apporter ma pierre à l’édifice. Si demain je rencontre Giresse ou la Fédération sénégalaise de football, qu’on me propose d’intervenir sur l’aspect psychologique , pour renforcer la motivation de certains joueurs, je le ferais avec grand plaisir. Encore une fois, ce n’est pas l’argent qui me motivera, mais le défi d’accompagner un grand entraîneur, Giresse, et une équipe comme le Sénégal qui a des talents individuels extraordinaires.   
 

Propos recueillis par ANGELIQUE THIANDOUM

Le Pays au Quotidien
Source : 
http://www.lesenegalais.net



1.Posté par modou sow le 17/01/2013 13:58
intéressant et bonne idée d'avoir un préparateur mentale

2.Posté par Thierno Fall le 17/01/2013 18:36
Quand Giresse dit que les locaux ont autant de chance d'être sélectionnés que ceux qui jouent en nationale 1 en France ou ailleurs, il ne dit pas la vérité. Une équipe de foot, c'est une vingtaine de joueurs, à des postes différents, ayant la meilleure expérience du foot de haut niveau. Après, on peut toujours combler par des joueurs aux qualités certaines, mais qui n'auront pas cette expérience. Ensuite, en tant que sport collectif, l'aspect mental ne se joue pas sur une partition individuelle (le foot n'est pas un sport de combat ou le mental doit être priroitairement au service de sa propre technique et de sa propre volonté de gagner). En foot, comme dans la plupart de tous les sports collectifs, le mental doit être avant tout au service du collectif (ce que fait en ce moment l'équipe de France de Handball). Je joue et je me donne à fond pour donner par exemple une balle en or à mon partenaire ou pour resserrer les rangs défensifs pour empêcher un but adverse. En foot, je suis censé donner de mon énergie, de ma force, progresser dans mon bagage technique pour le bien d'une stratégie collective mise sur pied par l'entraîneur en fonction du potentiel de son équipe et du potentiel de l'équipe adverse. Pour cela les analyses comportementes et technico-tactiques à partir de la vidéo sont prépondérantes. On ne devient pas coach spécialiste de la mise en confiance du sportif du jour au lendemain. Cela demande des connaissances précises dans le domaine de la psychologie, de la psycho-sociologie, en liaison avec l'affectivité, la motivation et la culture. Ces connaissances, en liaison avec le terrain, ne peuvent être acquises que par une formation particulière (généralement un Bac + 5), à condition d'être également un spécialiste du sport de haut niveau. Compte tenu de tout cela, j'ai des doutes sur les possibilités d'un Allouche pour s'occuper, dans un esprit collectif, du mental de nos futurs joueurs. J'ai également des doutes sur un Giresse, non pas à propos de ses compétences, mais sur le fait qu'en aucune façon il ne pourra contrôler les nombreuses variables liées à notre culture, à nos conditions d'entraînement, à notre conception du football, etc. Le "toubab" qu'il est devrait, pour être efficace, baigner 5 à 6 ans dans notre culture, faire un travail de détection-sélection ici et ailleurs, avec des va-et-vient avec le niveau mondial, et le soutien de tout un peuple. Arrêtons de rêver !
Pour finir, notre pays est avant tout un pays de lutte. A quand une réflexion au plus haut niveau de l'état pour mettre en avant cette richesse sur le plan international. Nous ne serons jamais la Côte d'Ivoire ou le Cameroun: les réalités socio-culturelles sont totalement différentes. Alors, perte de temps, perte d'argent ... ou bien "cinéma" pour endormir les gens ?

3.Posté par Fabrice Allouche le 18/01/2013 17:55
Bonjour Monsieur Thierno

Trés instructif votre message, les possibilités d'un Allouche sont plus qu'énormes et vous seriez vraimennt surpris si vous me connaissiez. Je ne suis pas qu'un simple coach de boxe , je suis plus que cela .
Mes connaissances et formations en sports, en psychologie, en motivation, en sociologie sont trés vastes. Certainement Bac plus 20.....lol
Le travail dans le champ du mental est la base du coaching professionnel et cela est important dans le sport . Il a pour objet la capacité à gérer des situations humaines complexes en s’appuyant sur un cadre de références spécifiques, une méthodologie rigoureuse et des outils pragmatiques.
Ce pilier comprend principalement 3 registres :
L’accompagnement à la connaissance de soi , la relation d’aide et le soutien à la transition, l'entrainement et la Préparation mentale.
La dimension Mentale dans le coaching soutient également le développement des compétences sociales (interactions – relations), techniques (savoir-faire) et tactiques (stratégies)
L'aspect mental se joue justement sur une partition individuelle pour donner de la force au groupe, de nos jours beaucoup joueurs de foot sont trés egoistes et fainiants de plus avec des egos surdimensionnés. J'ai joué au foot jusqu'en cadets nationaux au plus haut niveau, je connais trés bien ce sport et j'ai travaillé ces derniéres années avec des joueurs pros et des equipes de football.
Concernant Giresse c'est l'homme de la situation si les gens de la fédération lui donnent les moyens et un entourage de qualité.
Si vous voulez débattre de ce sujet vous pouvez me contacter sur ce mail coachstyle@yahoo.fr

Bonne journée

4.Posté par Tarteautomatic le 20/01/2013 18:44
laisse tomber.
tous ces aventuriers sans le sou la, viennent poser leus baluchons en.afrique et sr pretendent expert.
qu'il aille porposer ses competznces a une equipe de L2en France d'abord avant de pretendre a notre selection nationale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter









Cliquez ici pour toutes les news en bref


Recherche sur arenebi



Toutes les polémiques de l'arène sont ici

Vos journaux sportifs à 100 FCFA

Top articles



1er portail 100% Swagg du Senegal

Recherche par mot clé dans l'actu





Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte

Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte
Cette rubrique est destinée à tous les amateurs qui veulent s'exprimer. Enregistrez vos vidéos avec Skype, Msn ou Google+ (ou tout autre logiciel vidéo) et envoyez-les nous par la  rubrique contact. Nous les publierons pour faire partager votre point de vue sur la lutte. Libre à vous de choisir le thème, qui doit concerner la lutte. Par exemple les sanctions du CNG, les Rounds à introduire dans la lutte, la violence, etc.

Voir les vidéos reçues


Auteur : A.A
08/07/2013

Site de discussion sur le Sénégal