Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

ATTA DIATTA, IBNOU DIOP, PAPE NDIAYE ET ALIOU GNINGUE DÉBARQUÉS : Tyson fait le ménage à Boul Faalé

Tyson secoue le cocotier ! L’assemblée générale de Boul Faalé d’hier a entériné les sanctions prises à l’encontre de Momar Kâ dit Atta, secrétaire général de l’écurie, Ibnou Diop, manager, Pape Ndiaye l’entraîneur et Aliou Gningue le président. Ils sont tous passés à la guillotine. Un véritable nettoyage !


ATTA DIATTA, IBNOU DIOP, PAPE NDIAYE ET ALIOU GNINGUE DÉBARQUÉS : Tyson fait le ménage à Boul Faalé
C’est un lavage à grande eau. Un nettoyage impitoyable de l’écurie Boul Faalé qui a jeté dehors quelques icônes qui ont longtemps escorté la marche de Mohamed Ndao Tyson dans l’arène. Le conflit Eumeu Sène - Luc Nicolaï - Atta Diatta, né du contrat de lutte contre Modou Lô pour le compte du promoteur mbourois qui a fini de créer la scission à Boul Faalé, continue de connaître des rebondissements et d’alimenter la chronique. En assemblée générale hier, l’écurie Boul Faalé a pris d’importantes décisions allant dans le sens d’une sérieuse reprise en main de leur entité dont l’unité a été sévèrement ébranlée par cette affaire. Le président de l’écurie, Aliou Gningue, les managers Ibnou Diop et Momar Kâ dit Atta, ainsi que l’entraîneur Pape Ndiaye ont tous été limogés.
 
Secrétaire général et signataire du contrat à l’origine du conflit ayant abouti au départ d’Eumeu Sène et à la traduction, du désormais ex-lieutenant de Tyson, devant le tribunal par Luc Nicolaï, Momar Kâ alias Atta Diatta, accusé de malversations par Eumeu, a été tout bonnement démis de ses fonctions. On lui reproche d’avoir porté atteinte à l’image de l’écurie. Mais il n’est pas le seul à tomber. “Car nombreux sont ceux qui n’ont pas joué franc jeu dans cette affaire”, regrette-t-on à Boul Faalé. Parmi eux le manager de l’écurie, Ibnou Diop qui a apposé sa signature sur le contrat brandi par Gaston Mbengue et reconnu par Eumeu Sène. Ibnou a, lui aussi, été remercié pour son rôle obscur dans une affaire des plus nébuleuses.
Quid du président de l’écurie, Aliou Gningue ? On peut désormais dire l’ex-président de l’écurie Boul Faalé. N’ayant posé aucun acte  au moment de la crise, encore moins convoqué une réunion afin de trouver une solution, son jeu n’a pas été clair. Une passivité suspecte qui a fini par lui coûter son fauteuil de président. La machine à broyer n’a pas épargné l’entraîneur et chargé de la commission sportive de l’écurie. Absent des séances d’entraînement depuis plusieurs semaines, et en retrait de tout ce qui se passe au niveau de l’écurie depuis un bon bout de temps, Pape Ndiaye se voit éconduit du “thioumikaay” (vestiaire)”. Boul Faalé ne veut plus de sa science. Toutes ces personnes seront remplacées dans les jours à venir dans le nouveau bureau qui devra manager l’écurie Boul Faalé.
Saliou GACKOU
Source : L’OBS n°2454 du 26 novembre 2011   



Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi