www.arenebi.com



Byblos Kronic : Garuwaale du Sabar


 
 
A Ndumbelaan, siruman, ragojeru, kocsër, cooy, … étaient philosophes, ayant hérité de la raison de la présidence de Leo Kor Joor et des gènes de Kocc Barma. Ils savaient que les choses d’apparence simples étaient toujours compliquées. Avant de tuer une chèvre, il fallait réfléchir au projet : cere, daxin ou sabar. Les premiers remplissaient le ventre, le dernier était un philosophe. Il avait acquis ses titres à l’école du village, au collège Adrien Senghor, au lycée Iba Maar puis à la Faculté Demba Diop. Ses travaux étaient d’une rare originalité : un mémoire de maîtrise sur le wëretëmbung et sa différence avec le reucëgin ; un DEA sur les accomplissements de la mère, avec un droit d’auteur sur le « lula Yalla may gërëmeko sa ndey mbagn duko dindy » ; une double contribution à la recherche sur la célébrité et son immortalisation grâce au « mbaray buki, ku xamul mbar deg’ga turam mbaray buki ». Sabar a aussi obtenu un doctorat d’Etat, et prépare un livre sur le « garuwaale », dont voici le résumé :
 
« Ngoor est un moche qui n’avait jamais connu la presqu’île. Il était dans son bled lugubre, entouré de jaloux et d’envieux qui lui cherchaient toujours des histoires. Il était cultivateur comme tout le monde, vivant des récoltes abondantes que Roog (Dieu) lui accordait par sa grâce. Comme tous les moches, il était fort, endurant,  … et féru de lutte. Il avait commencé dans les séances de fortune au clair de lune puis avait écumé les tournois. Sa renommée était alimentée par sa force physique hors norme. Il n’était pas invincible mais il avait deux talents incroyables. Le premier consistait à gagner quand il le fallait. Il avait ainsi dominé Fata dont on disait qu’il était le meilleur technicien des dernières années, vaincu Domu Ndangaan, l’alpiniste dont l’ascension du Mont Gloire avait mis sur la touche toute une génération de gladiateurs.
 
Ngoor avait également le talent de perdre quand il ne le fallait pas. Au lieu de confirmer, lors de ses combats contre Deux Couleurs et Téméraire, il se prit deux défaites presque ridicules. S’étant refait une santé, il était revenu contre Taximan pour se prendre une correction mémorable. Ngoor nourrissait le secret espoir de redevenir roi même s’il n’était consacré que par une horde de virevolteurs sans vergogne. Il avait enduré les huit années glorieuses de Yakhyacaar. A deux reprises il avait eu l’opportunité de lui chiper son titre, mais ce goujat l’avait défait et pire refusait désormais de l’affronter. Un jour Saamay, fils de la forêt et du ghetto, terrassa le colosse. Ngoor eut un sourire, un espoir. Et il eut sa chance deux ans plus tard, faute d’adversaire disait-on mais peu importe.
 
Qui courait encore derrière un objectif qu’il s’était  fixé il y a dix ans ? Qui devant la critique de tout un peuple, continuait à garder une foi inébranlable en lui ? Qui combattait avec envie et assurance lorsque tout un peuple le donnait vaincu d’avance ? Alors le Ngoor là, ne laissa rien au hasard, des pompes au saafal, du tuus au blablabla. Et le jour … il administra une leçon d’abnégation, de persévérance, de courage et de constance dans la foi en soi. Au lieu de reconnaissance, ce fut catastrophe, horreur et consternation. Ngoor gagna, vite fait, bien fait. En bon champion il avait également son ego. A la face de ses pourfendeurs, il exhiba son palmarès unique.
 
Et là Ngoor goûtait  son bien fortement envié, se disant que «bagn bër langag moom ma ko gën muy bëre daan ngay ree » (il est préférable de soutenir un lutteur, de se réjouir de ses victoires que de le détester). Sa gloire devait être chantée dans les arènes, sous un air de chez le goujat, son triple bourreau qu’il narguerait, en rappelant qu’on pouvait le détester, le traitait de nul … la pluie arroserait son palmarès riche de trois anneaux : celui de la plus jeune tête couronnée, celui de la seule tête deux fois couronnée, celui du retour: Son message passait par un hymne : « fagn na ngoor, roga deb no kolum oh fagnin fagninfagn fagn fagn ca wacaca »*, un « garuwaale » à l’attention de ceux qui continuaient à salir sa victoire. »

* Que vous aimiez Ngoor ou pas, il va pleuvoir dans son champ, et plus vous le détestez, plus Dieu va faire descendre la pluie dans son champ.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Déjà plus de 10000 téléchargements

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli "Sénégal actu ", tous les meilleurs sites sénégalais sur une seule appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

De nos jours pour suivre l'info en temps réel depuis votre mobile, vous êtes obligés d'installer plusieurs applis mobiles et  les ouvrir les uns après les autres, ce qui n'est pas très pratique.

Désormais, vous avez l'appli "Sénégal actu" qui regroupe tous les sites d'informations leaders du Sénégal : Seneweb, Dakaractu, Agence de presse sénégalaise entre autres, sans oublier vos sites people et sportifs (Wiwsport, Arenebi). Les meilleurs sites dans une seule application : simple, rapide et conviviale.

L'application est en constante évolution et nous espérons que ses concepteurs l'enrichiront de jours en jours. Bravo à eux.
NB : Pour télécharger l'appli, allez sur Android Market et tapez "sénégal actu".


 

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli
PS : Si vous ne retrouvez pas les articles d'un de vos sites préférés, laissez un commentaire ici, nous transmettrons au concepteur de l'appli, pour qu'il ajoute le site.

Une application appréciée et très bien notée par les utilisateurs..

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

Auteur : Arenebi.com
18/04/2015


Offres d'emploi au Sénégal et dans la sous-région



Cliquez ici pour toutes les news en bref


Recherche sur arenebi


Toutes les polémiques de l'arène sont ici

Vos journaux sportifs à 100 FCFA

Top articles



1er portail 100% Swagg du Senegal






Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte

Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte
Cette rubrique est destinée à tous les amateurs qui veulent s'exprimer. Enregistrez vos vidéos avec Skype, Msn ou Google+ (ou tout autre logiciel vidéo) et envoyez-les nous par la  rubrique contact. Nous les publierons pour faire partager votre point de vue sur la lutte. Libre à vous de choisir le thème, qui doit concerner la lutte. Par exemple les sanctions du CNG, les Rounds à introduire dans la lutte, la violence, etc.

Voir les vidéos reçues


Auteur : Arenebi.com
08/07/2013

Site de discussion sur le Sénégal