Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

CATÉGORISATION, LIMITATION DES INSCRITS, COMBINES Le CNG réglemente la lutte simple

Pour trouver une solution aux combines récurrentes en lutte sans frappe, le bureau du CNG a organisé une réunion spéciale samedi dernier au stade été sur la table des discussions. Thierno Kâ, chargé de la communication revient sur les points saillants de cette rencontre.Léopold Sédar Senghor, au siège de l'instance. En plus des combines, une relecture des règles de la lutte sans frappe a


Limitation des inscrits à 90 lutteurs
«Il y a eu des modifications surtout par rapport aux règles, pour prendre la catégorisation à partir de 2 millions. Les poids légers ont, au plus, 86 kilos. Et pour les poids lourds, c'est 86 kilos et plus. Il y a également la limitation du nombre d'inscrits. Pour le moment, c'était ouvert. Mais techniquement, les gens ont pensé qu'il faudrait un maximum de 90 lutteurs par catégorie. A partir de 2 millions, on sera dans l'obligation de faire la catégorisation. Cela concerne Iba Mar Diop et Demba Diop. Pour le cas de l'arène Adrien Senghor, il va y avoir des règles spécifiques. On verra combien de lutteurs seront autorisés à s'inscrire. Adrien Senghor est une arène à part».
 
Comment éviter que les galas se terminent tard
«Souvent, les autorités ne viennent pas assister aux galas de lutte simple car les combats se terminent tard. Il y a aussi les forces de l'ordre qui sont souvent lessivées. Lors du gala du duo Diaks-Fallou Ndiaye, moi je n'y étais pas mais j'ai appris que le tournoi s'est terminé au-delà de minuit. On cherche juste une parade pour qu'il y ait moins d'inscrits afin que les gens rentrent tôt. On a même appris que certains lutteurs s'inscrivent pour avoir accès au stade. Et au finish, ils ne luttent pas. On a récupéré beaucoup de licences sur ces cas là».
 
Les mesures pour éviter les combines
«Pour l'heure, les mesures sur les combines seront le retrait de la licence et la suspension. Pour les combines, ce qu'on veut, c'est éviter qu'il y en ait. Il y a des lutteurs qui ont été pincés et ils ont avoué leurs combines. L'esprit de compétition sportif doit primer. Il n'y a rien d'autre. Le minimum, c'est la suspension qui est de 6 mois. Mais cela peut aller au-delà».
Par Ndèye Coumba FALL
Sunu Lamb n° 3084 du 25 avril 2016



Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi







Toute l'actu ci Lambji Lutte Sénégalaise chaque jour, des exclusivités sur Balla Gaye 2, Modou LO, Gris Bordeaux, Eumeu Séne, Bombardier, Ama Baldé, Papa Sow, Yekini etc. Restez informé en suivant LUTTETV.COM