www.arenebi.com



DEBOIRES JUDICIAIRES DE LUC NICOLAI, PETIT MBAYE, ASSANE NDIAYE, PALLA MBENGUE... Promoteur de lutte, un emploi maudit ?


DEBOIRES JUDICIAIRES DE LUC NICOLAI, PETIT MBAYE, ASSANE NDIAYE, PALLA MBENGUE... Promoteur de lutte, un emploi maudit ?
Le job de promoteur de lutte qui récoltait, il y a encore peu, les suffrages, semble désormais souffrir d'une sale image. Depuis que ces «faiseurs de lutteurs millionnaires» qui ont maille à partir avec la justice sont légion (Petit Mbaye, Luc Nicolaï, Palla Mbengue... Assane Ndiaye), l’on se demande si ce métier n'est pas maudit.
 
Des centaines de millions à manipuler dans l'organisation des combats de lutte, des voyages à l'étranger à foison, une notoriété assurée avec des apparitions régulières et fréquentes à la Une des journaux, l’emploi de promoteur de lutte a fait des envieux. Et pourtant, leur situation et leur quotidien sont des plus périlleux. Leurs lendemains ne sont jamais sûrs. Car souvent ils se sont tordu le cou et se sont cassé les dents dans une «gymnastique» financière qui rapporte parfois de gros ennuis.
 
Assane Ndiaye, visa Usa
Le cas Assane Ndiaye est le plus récent. Son avenir dans l'arène est compromis. Si le promoteur, poursuivi pour les infractions de faux et usage de faux et d'escroquerie au préjudice de l'ambassade des Etats-Unis à Dakar, est déclaré coupable (le verdict sera connu ce vendredi 11 juillet 2014) et prend une peine privative de liberté, il perd automatiquement sa licence. Jeune promoteur révélé au grand public il y a juste une décennie (2003), Assane Ndiaye, Baol-Baol, ferrailleur de métier, s'était presque fait une place de choix dans le monde fortuné des promoteurs de lutte. Son élan va être stoppé net par cette affaire d'escroquerie et de faux et usage de faux. Qui disait qu'en voulant trop gagner on risque de tout perdre ?
 
Luc Nicolaï et la drogue
Même s'il n'a pas puisé tout son pouvoir financier dans le milieu de la lutte, le promoteur de la Petite Côte s'y est quand même fait une popularité. Dans le montage des plus alléchants combats de lutte, Luc n'hésite pas à casser sa tirelire pour satisfaire les lutteurs et les amateurs et attirer les gros sponsors. C’est le premier promoteur à payer un cachet de plus de 100 millions FCFA à un lutteur. Il est, du coup, devenu le plus adulé des hommes aux montagnes de muscles. Le bienfaiteur du monde de la lutte tombe un soir du 20 octobre 2012. Luc Nicolaï qui avait reçu une convocation de la Brigade de recherches de la gendarmerie, pour éclairer les enquêteurs sur ses liens supposés avec la famille Touly, dont le fils est détenu à Thiès pour trafic de cocaïne, a été arrêté à Kaolack, à son retour de Gambie, Le promoteur mbourois qui était poursuivi pour une histoire de drogue et d'association de malfaiteurs dans l'affaire du Lamantin Beach avait finalement été condamné à cinq ans dont deux ferme. Après 16 mois passés en prison, Luc Nicolaï a été libéré. Et depuis, ses activités de promoteur sont en veilleuse.
 
Petit Mbaye, destin sali
Avant Luc Nicolaï, l'arène ne chantait que les louages de l'ancien promoteur et patron d'Action 2000, Alioune Mbaye alias Petit Mbaye. L’homme avait le flair des gros coups. Un As du montage des grands combats, qui avait les gros sponsors dans sa besace. La Sonatel finançait ses événements à hauteur de 400 à 500 millions par saison. La descente aux enfers pour Petit Mbaye commence au lendemain de sa candidature à l'élection présidentielle de 2007 où il récolte moins de 1% des suffrages. En 2006, le candidat «aux mains propres» avait réussi à collecter 300 millions en se faisant délivrer par la Sonatel une attestation de virement dans le cadre du sponsoring d'un combat de lutte qu'il projetait d'organiser. Combat qui est finalement tombé à l'eau. Le promoteur, qui voulait toucher toutes les sommes d'argent qu'il escomptait, s'est confectionné, selon l'accusation, de faux documents avec une fausse signature du Directeur administratif et financier de la Sonatel.
 
«J'ai pris une année sabbatique»
Le promoteur de lutte Alioune «Petit» Mbaye, qui faisait dans l'événementiel avec des montages financiers souvent considérés comme exagérés, a décidé de prendre du recul pour mieux analyser le développement de la lutte avec frappe. «Cette saison, j'ai décidé de prendre une année sabbatique. Donc, je n'envisage pas d'organiser un combat. Il me faut regarder derrière, faire une évaluation de ce qui a été fait depuis lors. Ce qui me permet de savoir avec exactitude où je mettrai les pieds à mon retour», avait dit l'organisateur du combat entre Gris Bordeaux-Bombardier (22 juillet 2007), dans la publication de L'Observateur du 8 janvier 2008. Seulement, la Sonatel avait fini par bloquer le contrat de sponsoring qui le liait à Petit Mbaye dans ses combats. 500 millions de sponsoring attendus vont ainsi partir en fumée pour le promoteur qui avait contracté un prêt auprès d'une banque étatique, la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas). Petit Mbaye, incapable de rembourser, la banque s'est résolue à porter plainte contre lui. Le promoteur est aussi poursuivi pour des prêts non honorés auprès des banques, mais aussi pour avoir émis des chèques en bois. Déféré au parquet, puis placé sous mandat de dépôt le lundi 21 avril 2008, le promoteur de lutte va finir par quitter la Maison d'arrêt de Rebeuss après une liberté provisoire décidée par le juge d'instruction du 5e cabinet, en charge du dossier. A peine élargi de prison, Petit Mbaye s'éclipse et vit reclus en France. Depuis, il est sous le coup d'un mandat d'arrêt international.
 
Palla Mbengue aussi...
Même s'il n'a pas été expédié à Rebeuss, le promoteur de lutte Palla Mbengue de «Lébougui Production» a été cité dans une affaire d'escroquerie. Une plainte a été déposé le 23 juin 2011 devant le procureur de la République par les responsables de la Sorubatic, une entreprise installée à Rufisque et dont le président de Lébougui Production, Palla Mbengue est membre et gérant. Les plaignants réclamaient plus de 175 millions au promoteur de lutte. Arrêté, placé en garde à vue, puis déféré au parquet, Palla Mbengue a finalement été libéré après une médiation pénale.
 
IDRISSA SANE
Source : L’OBS n° 3241 du 11 juillet 2014
 
 


1.Posté par Hochelaga Gentleman le 12/07/2014 07:00
Bel article de l'Obs, bien exposé. Si on devait donner un Roi des Promoteurs ce serait pour Serigne Modou Niang parce qu'il est conséquent, fait ce qu'il peut et ne confond pas vitesse et précipitation.
En tout cas on dirait qu'un promoteur de lutte a toujours un pied dans l’arène et l'autre pied au tribunal.
Je m’inquiète pour l'avenir de la lutte.... une géante aux pieds d'argile.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Déjà plus de 10000 téléchargements

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli "Sénégal actu ", tous les meilleurs sites sénégalais sur une seule appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

De nos jours pour suivre l'info en temps réel depuis votre mobile, vous êtes obligés d'installer plusieurs applis mobiles et  les ouvrir les uns après les autres, ce qui n'est pas très pratique.

Désormais, vous avez l'appli "Sénégal actu" qui regroupe tous les sites d'informations leaders du Sénégal : Seneweb, Dakaractu, Agence de presse sénégalaise entre autres, sans oublier vos sites people et sportifs (Wiwsport, Arenebi). Les meilleurs sites dans une seule application : simple, rapide et conviviale.

L'application est en constante évolution et nous espérons que ses concepteurs l'enrichiront de jours en jours. Bravo à eux.
NB : Pour télécharger l'appli, allez sur Android Market et tapez "sénégal actu".


 

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli
PS : Si vous ne retrouvez pas les articles d'un de vos sites préférés, laissez un commentaire ici, nous transmettrons au concepteur de l'appli, pour qu'il ajoute le site.

Une application appréciée et très bien notée par les utilisateurs..

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

Auteur : Arenebi.com
18/04/2015


Offres d'emploi au Sénégal et dans la sous-région



Cliquez ici pour toutes les news en bref


Recherche sur arenebi


Toutes les polémiques de l'arène sont ici

Vos journaux sportifs à 100 FCFA

Top articles



1er portail 100% Swagg du Senegal






Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte

Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte
Cette rubrique est destinée à tous les amateurs qui veulent s'exprimer. Enregistrez vos vidéos avec Skype, Msn ou Google+ (ou tout autre logiciel vidéo) et envoyez-les nous par la  rubrique contact. Nous les publierons pour faire partager votre point de vue sur la lutte. Libre à vous de choisir le thème, qui doit concerner la lutte. Par exemple les sanctions du CNG, les Rounds à introduire dans la lutte, la violence, etc.

Voir les vidéos reçues


Auteur : Arenebi.com
08/07/2013

Site de discussion sur le Sénégal