Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

DESTRUCTION DE BIEN, COUPS ET BLESSURES Falaye 2 et Aladji Mbaye condamnés à 4 mois avec sursis


DESTRUCTION DE BIEN, COUPS ET BLESSURES Falaye 2 et Aladji Mbaye condamnés à 4 mois avec sursis

Destruction de bien (véhicule) appartenant à autrui et coups et blessures. Tels sont les deux chefs d'inculpation que le juge du Tribunal départemental de Guédiawaye a retenus, hier, contre les lutteurs Bassirou Diop alias Falaye 2 et El Hadj Mamadou Mbaye alias Aladji Mbaye.

Falaye 2 et Aladji Mbaye ont été condamnés par le Tribunal départemental de Guédiawaye, hier mercredi, lors de leur comparution à la suite d'une plainte déposée par le sieur Birahim Fall alias Nass, l'agent de Gouye Gui. Devant le procureur de la République, les deux lutteurs ont nié les faits qui leur sont reprochés. Une position qui a étonné le procureur de la République qui s'attendait à des «excuses». Relevant que «les images (du saccage) sont claires. Elles parlent d'elles-mêmes». Et de poursuivre : «Vous êtes des citoyens ordinaires. Vous pensez qu’être lutteur vous donne tous les droits. La violence est souvent créée par vous-mêmes ». Mme le procureur a fait savoir aux lutteurs qu'ils nous «tympanisent tous tes jours avec la non-violence» alors qu'ils sont «à la base des scènes de violence». Le juge Maguette Pouye a remonté les bretelles aux deux lutteurs : «L'emprisonnement de Ama Baldé doit vous servir d'exemple. Vous n'êtes plus des modèles à cause de vos comportements dans l'arène. Vous devez donner le bon exemple». Pour montrer que nul n'est au-dessus de la loi, le juge leur a fait savoir que même le roi des arènes peut être condamné s’il commet une infraction.

Nass se désiste et ne réclame aucun dédommagement
En ce qui concerne la partie civile, Birahim Fall (Nass), le juge est d'accord avec lui sur le saccage de son véhicule. Mais il n'était pas convaincu du délit de coups et blessures. C'est ainsi que Nass s'est déplacé auprès du juge pour lui montrer sa blessure à la main. «Laquelle des trois personnes que les images montrent vous a blessé ?», lui a demandé le juge. Nass soutient qu'il ne peut pas le dire. Car, estime-t-il, c'est lors des échanges de pierres que l'une d'elles l'a atteint à la main. «Mon client n'est pas intéressé par la lutte proprement dite. (...) Il ne réclame aucun dédommagement. Il se désiste», a plaidé Me Adama Fall, l'avocat de Nass. La robe noire soutient que Falaye 2 et Aladji Mbaye ont regretté leurs actes. Par conséquent, son client leur accorde une seconde chance.

Délibéré le 22 juillet : 3 mois avec sursis dans l'air
Après avoir égratigné les prévenus et leur avoir donné des conseils, le procureur a demandé au juge de condamner les prévenus avec sursis. Ainsi, le juge Maguette Pouye les a condamnés à trois mois assortis du sursis pour destruction de bien (véhicule) appartenant à autrui (Nass) et un mois avec sursis pour coups et blessures, soit 4 mois avec sursis. Selon un spécialiste du droit, en cas de confusion des peines, le Tribunal prend la peine la plus lourde. En effet, dans ce cas d'espèce, Falaye 2 et Aladji Mbaye risquent trois mois avec sursis. Donc, d’ici 5 ans s’ils commettent une infraction, ils auront, en plus de la nouvelle peine, les 3 mois ferme d'emprisonnement retenus contre eux.
C’est le mercredi 22 juillet 2015 qu’ils seront édifiés sur la peine finale retenue contre eux.
Abdoulaye DÉMBÉLÉ
Sunu Lamb n° 2852 du 16 juillet 2015

 


1.Posté par diop le 16/07/2015 23:28
bien fait pour ces deux cons ! dou da nguène beugoone feegne rék ! feegne nguèène beuthieuk !




Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi