www.arenebi.com



DJIBRIL BADJI, CHARGÉ DES PROGRAMMES SPORTS DE LA CEDEAO «220 à 250 millions dépensés pour le Tournoi de Dakar»


DJIBRIL BADJI, CHARGÉ DES PROGRAMMES SPORTS DE LA CEDEAO «220 à 250 millions dépensés pour le Tournoi de Dakar»
Chargé des programmes sports au centre de développement de la jeunesse et des sports de la CEDEAO, Djibril Badji, présent dans la capitale sénégalaise lors du dernier Tournoi de Dakar, revient sur le budget mobilisé pour l'organisation de ce tournoi sous-régional.

D'aucuns parlent de Tolac, d'autres donnent une autre appellation. Quelle est la dénomination officielle de ce tournoi de la CEDEAO qui en est à sa septième édition à Dakar ?
Tolac, c'est pour Niamey. C'est le tournoi de lutte africaine de la communauté. Ici, on a le tournoi de lutte africaine de Dakar, en attendant qu'un jour on puisse trouver quelque chose qui accroche comme le Tolac. C'est ce qui était dit depuis le départ mais on n'en a pas encore trouvé. On en reste alors à la dénomination tournoi de lutte africaine de Dakar. On en est à la septième édition.

Quel bilan général pouvez-vous en faire ?
Le bilan ne serait que positif. Quand on a commencé avec le Tolac, c'étaient sept ou huit pays qui venaient. Maintenant, si on considère dans l'absolu, on a quatorze pays qui ont participé au tournoi de lutte organisé par la CEDEAO. Mais le plus grand nombre de pays qu'on a eus en une seule édition est de treize, que Dakar a encore égalé cette fois-ci. Donc, je dirais que tous les pays, en dehors des îles du Cap-Vert, participent à ce tournoi de lutte. La mayonnaise a pu prendre. On n'est que satisfait du nombre de participants et de l'intérêt que suscite la lutte dans ces différents pays.

Peut-on rêver regrouper, en une seule édition, tous les quinze pays que compte la CEDEAO ?
Pour le Cap-Vert, je ne jure de rien. Cette fois-ci, c'est la Côte d'Ivoire qui n'est pas venue, mais qui participait régulièrement aux compétitions. Le jour où on atteindra les quatorze pays, on aurait certainement fait le plein des participations à ce tournoi.

Où en êtes-vous avec l'idée de faire tourner le tournoi qui a été émise un moment ?
D'aucuns avancent l'idée de faire tourner le tournoi. Quand on lançait le tournoi, il y a eu d'abord Niamey qui, avec ces difficultés extraordinaires, l'a organisé durant des années. On s'est dit que quand c'était difficile Niamey le prenait. Ce n'est pas quand c'est facile qu'on va délocaliser pour l'amener ailleurs. On ne le fera pas. Si on veut faire la promotion de la lutte, il faut accepter Dakar. Le Tournoi de Dakar a permis à ce que la lutte africaine soit connue dans la sous-région. Le Tournoi de Dakar a donné une autre envergure, une autre organisation, une autre vision de la lutte africaine. Le délocaliser pourquoi ? Si on le délocalisait, le pays qui devrait l'accueillir devrait mettre des sommes extraordinaires que le CNG met pour l'organisation du tournoi. Quelle autre fédération en est capable ?

On parle plutôt d'un troisième pays qui accueillerait le tournoi, en sus du Niger et du Sénégal...
Si ça ne dépendait que de nous, on allait créer des tournois dans toutes les villes, où les lutteurs vont se mesurer avec  tous les moyens. C'est un problème de moyens. On l'a proposé il y a longtemps mais les autorités n'ont pas suivi.

En termes de budget, combien la CEDEAO a-t-elle dépensé pour organiser un tel tournoi ?
On dépense plus de deux cents millions de francs CFA. Entre six billets d'avions pour treize ou quatorze pays qui vont venir, cent trente personnes qu'on prend durant huit jours (hébergement et restauration dans des hôtels de qualité), les primes qu'on donne, plus d'autres dépenses, ça tourne autour de deux cent vingt et deux cent cinquante millions.

Un pays comme le Niger dit qu'il est impossible de gagner le Sénégal à Dakar parce qu'il y a du favoritisme. Qu'en pensez-vous ?
Je ne pense pas. Le Sénégal a gagné le tournoi à Niamey. Il est plus fort. Le Sénégal, tous les deux tournois, présente une équipe renouvelée à 80%. Donc, je pense que le dire, c'est se donner une excuse. Mais la réalité est autre.

Y aura-t-il le Tolac cette année, à Niamey ?
Cette année, il n'y aura pas de tournoi de Niamey. Peut-être l'année prochaine. On l'a mis dans notre budget. Si les autorités nous suivent, on organisera tous les deux tournois. C'est alors un choix que vous avez dû faire entre Dakar et Niamey ?

On n'a pas fait de choix. Ce sont des choix qui ont été faits à un haut niveau. On a proposé un budget où il y a eu le tournoi de Niamey, celui de Dakar et bien d'autres activités. Et dans l'arbitrage budgétaire, il a été décidé ce qui s'est passé.

Recueillis par Abou NDOUR
Sunu Lamb n°2925 du 14 octobre 2015
 

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Déjà plus de 10000 téléchargements

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli "Sénégal actu ", tous les meilleurs sites sénégalais sur une seule appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

De nos jours pour suivre l'info en temps réel depuis votre mobile, vous êtes obligés d'installer plusieurs applis mobiles et  les ouvrir les uns après les autres, ce qui n'est pas très pratique.

Désormais, vous avez l'appli "Sénégal actu" qui regroupe tous les sites d'informations leaders du Sénégal : Seneweb, Dakaractu, Agence de presse sénégalaise entre autres, sans oublier vos sites people et sportifs (Wiwsport, Arenebi). Les meilleurs sites dans une seule application : simple, rapide et conviviale.

L'application est en constante évolution et nous espérons que ses concepteurs l'enrichiront de jours en jours. Bravo à eux.
NB : Pour télécharger l'appli, allez sur Android Market et tapez "sénégal actu".


 

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli
PS : Si vous ne retrouvez pas les articles d'un de vos sites préférés, laissez un commentaire ici, nous transmettrons au concepteur de l'appli, pour qu'il ajoute le site.

Une application appréciée et très bien notée par les utilisateurs..

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

Auteur : Arenebi.com
18/04/2015


Offres d'emploi au Sénégal et dans la sous-région



Cliquez ici pour toutes les news en bref


Recherche sur arenebi


Toutes les polémiques de l'arène sont ici

Vos journaux sportifs à 100 FCFA

Top articles



1er portail 100% Swagg du Senegal






Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte

Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte
Cette rubrique est destinée à tous les amateurs qui veulent s'exprimer. Enregistrez vos vidéos avec Skype, Msn ou Google+ (ou tout autre logiciel vidéo) et envoyez-les nous par la  rubrique contact. Nous les publierons pour faire partager votre point de vue sur la lutte. Libre à vous de choisir le thème, qui doit concerner la lutte. Par exemple les sanctions du CNG, les Rounds à introduire dans la lutte, la violence, etc.

Voir les vidéos reçues


Auteur : Arenebi.com
08/07/2013

Site de discussion sur le Sénégal