Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

DRAPEAU NDEF LENG : 9ÈME ÉDITION Reug Reug au panthéon des champions


DRAPEAU NDEF LENG : 9ÈME ÉDITION Reug Reug au panthéon des champions
La 9ème édition du Drapeau Ndef Leng, correspondant avec la 2ème  dédiée à Aimé Soudame Sène, a eu lieu hier au stadium Iba Mar Diop, Et sur les 120 lutteurs en nguimb pour se partager les trois millions en jeu, c'est Reug Reug qui s'est montré plus fort que tous.
Déplacer un total de 120 lutteurs et remplir le stadium Iba Mar Diop, qui plus est un vendredi, il fallait le faire et Ndef Leng l'a effectivement fait. Mais, parmi tous les lutteurs en nguimb hier soir, Amadou Ablaye Ndiaye et Oumar Kane alias Reug Reug étaient parmi les prétendants les plus sérieux. Il est alors normal que leur confrontation en 1/8 de finale soit des plus suivies. Aucun bruit, aucune action, point de déplacement, on entend à peine la voix des chanteuses et le ronronnement de Babou Ngom. Tout le monde retient son souffle. Finale avant la lettre pour certains, duel plus qu'indécis pour d'autres. Le combat tient ses promesses et arrive à la mi-temps sans vainqueur. Mais à la deuxième période, à la faveur d'un caxabal manqué d'Ablaye Ndiaye, le pensionnaire de l'écurie Thiaroye Cap-Vert pivote proprement et le laisse s'écrouler seul sur le sable.

C'est sa deuxième victoire sur Ablaye cette saison, à Dakar et au stadium Iba Mar Diop, après celle du 23 novembre à l'occasion du gala organisé par le CNG en marge du sommet de la francophonie. Cet obstacle sauté, Reug Reug balise son chemin. Et ce ne sont pas Gane Seck alias Ibou Senghor 2 (en 1/2 finale) ou encore Saliou Dione alias Nguel Dione (en finale) qui vont l'empêcher d'inscrire son nom au palmarès de ce prestigieux drapeau et de rentrer avec 1.800.000 FCFA. Sa victime en finale gagne 900.000 FCFA alors que les demi-finalistes, Gane Seck (il a éliminé Thiaka Faye et Libidor entre autres) et Serigne Moustapha Dione s'en tirent avec 150.000 FCFA chacun. Encore une fois, Reug Reug a prouvé qu'il méritait bien son surnom de Nouveau Prince de la lutte simple que lui a donné Sunu Lamb.

Abou NDOUR
Sunu Lamb n° 2779 du 18 avril 2015


1.Posté par Ousseynou DIONE le 18/04/2015 21:33
C'est vraiment un vrai lion. Je me demande qu'est-ce qu'il a de plus que les autres lutteurs. Condition Physique? Compétition? Maîtrise de la lutte? Xon? Sérieux? Respect de l'adversaire? Chance? C'EST L'INCONTESTABLE ROI DE LA LUTTE SIMPLE.




Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi