www.arenebi.com



ÉRECTION DE L'ARÈNE NATIONALE À PIKINE NORD Quelle sera l'approche de Matar Bâ ?


ÉRECTION DE L'ARÈNE NATIONALE À PIKINE NORD Quelle sera l'approche de Matar Bâ ?
L'arène nationale, une vieille doléance du monde de la lutte, est un projet qui doit être réalisé dans le cadre de la coopération entre Dakar et Pékin par la China Institute Project Planning and Re¬search (IPPR), une société d'État chinoise. Elle doit être dotée de bureaux, d'un parking et d'un site d'hébergement. Or, l’ordre de construction du temple de la lutte prend plus de temps qu'initialement annoncé, le démarrage ayant fait l'objet de plusieurs reports. Après que le site est choisi et que le Président Sall a mis sur la table une somme de 24 milliards FCFA, on n'attend plus que le nouveau ministre des Sports et de la Vie associative, Matar Bâ, pour passer enfin à l'acte.

Keïta et la volonté de construire l'arène hors de Pikine
Le ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs du gouvernement de Wade, Mamadou   Lamine   Keïta, avait déclaré que l'arène nationale ne serait plus construite à Pi­kine. Le ministre, qui visitait le stade Lamine Guèye dont la réhabilitation a été assurée par les Chinois, avait indiqué que la réalisation de l'arène nationale dans un site localisé à Pikine était liée à la construction par l'état d'une route permettant de désenclaver l'infrastructure. Cette route tardant à être réalisée, les autorités, qui ne voulaient pas perdre le financement, ont opté pour un autre site dans la région de Dakar. Il ne restait d'ailleurs que les formalités administratives à accomplir par les services du Cadastre.
 
Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye maintient le site du Technopole en 2010
Après les tergiversations de l'ex-ministre Mamadou Lamine Keïta, l'ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, suite à une visite de terrain avec des techniciens près du Technopole de Dakar, avait maintenu ce site pour la construction de l'arène nationale. «Concernant l'arène nationale, le site reste maintenu au Technopole de Dakar», avait-il dit, relevant à l'époque que le site choisi était confronté à «un problème de nivellement de terrain». Il avait Laissé entendre que l'endroit était assez accidenté et qu'il y avait un problème d'accès. A ce moment-là, il n'y avait pas encore de route pour que l'entreprise chargée de réaliser l'infrastructure puisse accéder à ce site. Quelques mois plus tard, l'État lançait, par le biais de l'Agence de développement municipal (ADM), un appel d'offres. Malgré cette volonté affichée des différents gouvernements du Président Wade, la satisfaction de cette vieille doléance du monde de la lutte, une promesse des différents "chefs d'État, a été différée à plusieurs reprises.
 
L'État se décide et prévoit une arène de 20.000 places
Deux Premiers ministres sous l'ère Macky Sall, Abdoul Mbaye et Mimy Touré en l'occurrence, avaient définitivement retenu le site de Pikine Nord (près du Technopole) pour abriter l'arène nationale. Le ministère des Sports, celui de l'Urbanisme et de l'Habitat, et le Comité national de gestion (CNG) de la lutte, de concert avec le constructeur chinois, avaient fixé le nombre de places à 20.000. Les experts chinois chargés de la construction de l'édifice avalent donné la garantie de livrer l'arène avant la fin de l’année 2017. C'est ainsi que les experts chinois qui doivent sortir cette arène de terre avaient séjourné au Sénégal du 7 au 19 août passé. Ils avaient visité le site en compagnie du ministre Mbagnick Ndiaye.
 
Face aux fossoyeurs, Mbagnick Ndiaye tente le forcing
Lorsque s'est manifestée la volonté de l'État de concrétiser ce 18ème des 20 projets prioritaires du Président Macky Sall, les organisations de défense de l'environnement, Enda Tiers-monde, UICN et Wetlands International, avaient opposé un niet catégorique à la construction de l'arène nationale sur le site qui se trouve à Pikine Nord. Elles considéraient le site choisi comme l'un des derniers «poumons verts» de la capitale sénégalaise. Selon elles, «la décision prise par le gouvernement du Sénégal de construire une arène nationale sur le site du Technopole dédié à la recherche scientifique et à la technologie, si indispensable au développement, suscite une réelle inquiétude chez tous ceux qui sont soucieux de la préservation de l'environnement et d'un développement urbain harmonieux». Elles ne s'étaient pas limitées là, car elles estimaient que cet édifice sportif va définitivement anéantir la seule dépression inter-dunaire de la Grande Niaye de Pikine, indispensable au captage des eaux de ruissellement et aux échanges hydriques souterrains entre diverses zones habitées de la ville de Dakar».
 
Jamra et Mban Gacce opposent leur veto
L'ONG Jamra et l'Observatoire de veille Mban Gacce s'étaient aussi mis dans la danse pour attirer l'attention de l'Etat sénégalais sur la nécessité vitale de sauvegarder le site retenu pour abriter cette arène que promet de construire la Chine. Le bémol avec tous ces mouvements défavorables à la construction de l'arène, c'est qu'ils font croire que le site choisi est le Technopole alors que ce n'est pas exactement au niveau du Technopole (en réalité, le site en question est à 5 km du Technopole). Il a fallu que des acteurs du développement de Pikine, sous la houlette du manager Ndiouga Dia, prennent à bras le corps ce projet pour que le monde de la lutte garde un peu d'espoir.

Mimi Touré désavoue Mbagnick Ndiaye
Avec la volonté plus qu'affichée de Mbagnick Ndiaye, les acteurs de la lutte avaient un brin d'espoir. L'ancien ministre des Sports et de fa Vie associative avait compris qu'il fallait que l'Etat fasse preuve de rigueur pour construire enfin l'arène.

Mais, dans sa déclaration de politique générale devant les députés, madame le Premier ministre de l'époque, Aminata Touré, avait déclaré que «les travaux" de construction de l'arène nationale de lutte démarreront en 2014 sur un site consensuel». Qu'est-ce qu'elle entendait par consensus ? Car pour le président du CNG, Dr Alioune Sarr, le consensus peut signifier que la majorité soit favorable. De toutes les façons, cette déclaration de Mimi Touré avait sonné comme un véritable désaveu de son ministre Mbagnick Ndiaye. Et bonjour la cacophonie et le désespoir.
 
Macky Sall se décide et met 24 milliards sur la table
Le président de la République, Macky Sall, avait annoncé la disponibilité de 24 milliards de FCFA, une somme financée par la Chine pour la construction de l'arène nationale. Il voulait ainsi doter la lutte d'une infrastructure digne de ce nom pour donner un coup de main à ce sport en plein essor au Sénégal. Peu après, le Président Sall en faisait la révélation à son retour du Nigeria, à l'aéroport Léopold Sédar Senghor. «Pour l’arène nationale, le financement est bouclé. La Chine vient de nous accorder un don de 8 milliards et un prêt sans intérêt de 16 milliards», avait expliqué le chef de l'État, soulignant que «ce sera une arène moderne avec toutes les commodités, des espaces». Une annonce du Président Sall accueillie à bras ouverts par toutes les composantes de la lutte. Le fait que l'État dépose sur la table cette grosse somme pour l'arène peut être considéré comme une réelle volonté politique de doter la lutte d'une arène avec toutes les commodités.
 
Les acteurs de la lutte de Pikine bandent les muscles
Peut-être qu'ils ont compris qu'ils doivent faire entendre leur voix pour sauver l'arène.
Les Initiatives pour coordonner les efforts se multipliaient de part et d'autre. Les stars de la lutte de Pikine (Eumeu Sène, Boy Niang 2, Ama Baldé, etc.) avalent haussé le ton pour réclamer « leur bien». Leurs déclarations n'avalent pas manqué de recevoir un écho favorable. L'État va peut-être fléchir aux clameurs de l'arène pour enfin construire cette infrastructure tant attendue. 

Quelle approche pour Matar Bâ ?
Mbagnick Ndiaye quitte la tête du département ministériel, laissant ce dossier plus que brûlant entre les mains de son successeur, Matar Bâ. La question qui mérite dès lors d'être posée est de savoir quelle doit être l'approche du nouveau patron du sport. En tout cas, il semble attaquer les problèmes étape après étape. La preuve, lorsqu'il effectuait sa première visite au stade Léopold Sédar Senghor, M. Bâ avait ignoré la question de l'arène nationale. Ensuite, il a attaqué le problème du basket avec une autre visite aux Lions de la balle orange qui devaient, se rendre à Malaga (Espagne). On n'est pas dans le secret des dieux pour nous faire une idée claire de ce que doit être véritablement sa démarche à propos de l'arène nationale. Tout au moins, le nouveau ministre a déjà fait montre d'une certaine disponibilité dans ce sens. Matar Bâ devra se retrousser les manches et donner corps à ce projet du Président Sall afin de ne pas donner raison à ceux qui ont toujours pensé que l'arène nationale n'est qu'un éléphant blanc. Time will tell, comme dirait l'autre.

Par Abdoulaye DEMBÉLÉ
Source : Sunu Lamb n° 2594 du 4 septembre 2014


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Déjà plus de 10000 téléchargements

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli "Sénégal actu ", tous les meilleurs sites sénégalais sur une seule appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

De nos jours pour suivre l'info en temps réel depuis votre mobile, vous êtes obligés d'installer plusieurs applis mobiles et  les ouvrir les uns après les autres, ce qui n'est pas très pratique.

Désormais, vous avez l'appli "Sénégal actu" qui regroupe tous les sites d'informations leaders du Sénégal : Seneweb, Dakaractu, Agence de presse sénégalaise entre autres, sans oublier vos sites people et sportifs (Wiwsport, Arenebi). Les meilleurs sites dans une seule application : simple, rapide et conviviale.

L'application est en constante évolution et nous espérons que ses concepteurs l'enrichiront de jours en jours. Bravo à eux.
NB : Pour télécharger l'appli, allez sur Android Market et tapez "sénégal actu".


 

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli
PS : Si vous ne retrouvez pas les articles d'un de vos sites préférés, laissez un commentaire ici, nous transmettrons au concepteur de l'appli, pour qu'il ajoute le site.

Une application appréciée et très bien notée par les utilisateurs..

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

Auteur : Arenebi.com
18/04/2015


Offres d'emploi au Sénégal et dans la sous-région



Cliquez ici pour toutes les news en bref


Recherche sur arenebi


Toutes les polémiques de l'arène sont ici

Vos journaux sportifs à 100 FCFA

Top articles



1er portail 100% Swagg du Senegal

Recherche par mot clé dans l'actu





Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte

Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte
Cette rubrique est destinée à tous les amateurs qui veulent s'exprimer. Enregistrez vos vidéos avec Skype, Msn ou Google+ (ou tout autre logiciel vidéo) et envoyez-les nous par la  rubrique contact. Nous les publierons pour faire partager votre point de vue sur la lutte. Libre à vous de choisir le thème, qui doit concerner la lutte. Par exemple les sanctions du CNG, les Rounds à introduire dans la lutte, la violence, etc.

Voir les vidéos reçues


Auteur : Arenebi.com
08/07/2013

Site de discussion sur le Sénégal