Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

ISABELLE SAMBOU 8 FOIS CHAMPIONNE D'AFRIQUE «Je vise désormais une médaille olympique»


ISABELLE SAMBOU 8 FOIS CHAMPIONNE D'AFRIQUE «Je vise désormais une médaille olympique»
Lors des récents championnats d'Afrique de lutte olympique, Isabelle Sambou a raflé haut la main la médaille d'or dans sa catégorie des 51 kg, la 8ème dans sa carrière. La fille de Mlomp revient ici sur le tournoi et lance un appel.
 
«Je remercie profondément Dieu Qui a permis au groupe de faire la moisson de huit médailles dont deux en or. Les garçons comme les filles se sont bien donnés. Ce n'était pas du tout évident, vu les moyens dont disposent certains pays comme les Maghrébins. Mais, dans la vie, seul le travail paie. J'en profite pour remercier tout l'encadrement ainsi que le CNG. L'ambition pour moi est maintenant de décrocher une médaille olympique après les huit médailles d'or que j'ai déjà eues en Afrique. C'est un honneur que l'État du Sénégal, à travers le Premier ministre, ait pensé à nous en nous adressant un message de félicitations. C'est une marque de reconnaissance. Mais, après les félicitations, il faut aller plus loin et nous les attendons sur ce terrain. Nous pensons que nous le méritons en réalité. Les conditions dans lesquelles nous travaillons sont trop difficiles. Il faut que l'État nous vienne en aide», a lancé Isabelle, de Thiès où elle a été jointe par téléphone hier matin.

Abou NDOUR
Source : Sunu Lamb n° 2469 du 03 avril 2014


1.Posté par Frédéric Rubio le 05/04/2014 14:20
Point de vue d'un ami-entraîneur:
Tout d’abord, félicitations à Isabelle : 8 fois championne d’Afrique. Peu d’athlètes peuvent se prévaloir d’une telle performance. A présent, prétendre à une médaille olympique suppose d’autres conditions de préparation, et elle en est parfaitement consciente. Cependant, au-delà des conditions disons «matérielles »
incontournables (des entraînements réguliers, un suivi médical de récupération, des participations régulières à des compétitions internationales), il est important de préciser ici que le sport de haut niveau mondial se joue au millimètre (et non pas au centimètre). J’entends par là que tout doit être fait et anticipé, pour qu’Isabelle soit au Top le jour J. Ni trop tôt, ni trop tard. Pour ce faire , il est essentiel que parmi les batailles qu’elle va mener durant les deux années qui lui restent (J.O 2016 à Rio) -- batailles informationnelle, physique, psychologique, technique et stratégique – certaines doivent être pensées en fonction de la lutte qu’elle a toujours pratiquée. Isabelle, comme tout combattant de haut niveau, a des habitudes de combat, des combinaisons technico-tactiques personnelles, des points forts et des points faibles. J’ai eu l’occasion de visionner (décryptage Vidéo) la plupart de ses matchs depuis ces trois dernières années (J.O, Championnats du Monde), de la voir en direct à Dakar et à N’Djamena (championnats d’Afrique) et de l’observer sur le tapis de Thies. Isabelle connaît parfaitement ses points forts. Je doute qu’elle connaisse encore parfaitement ses points faibles. Au fur et à mesure que la journée de combat passe, qu’elle enchaîne les matchs, certaines postures, certains placements et déplacements laissent entrevoir qu’elle est moins vigilante, que la fatigue prend le dessus, l’empêchant ainsi de rentrer dans les 4° et 5° matchs qui deviennent « podiumables ». Ces analyses comportementales doivent être réalisées aux « millimètres » afin qu’il y ait prise de conscience et correction(s). Seul le visionnement (vidéo) permet de faire ce travail millimétré (effectué de nos jours dans tous les sports). De plus, au niveau du suivi médical, l’information doit pouvoir lui être communiquée pour qu’elle sache, à tout moment, où en est son organisme : taux de lactates dans le sang avant, pendant, après les entraînements ; niveau d’oxygénation au niveau musculaire et respiratoire ; détermination des pics de forme et (parfois) de surentraînement. Enfin, le sportif de haut niveau est un être humain à part entière. La composante affectivo-psychologique joue un rôle prépondérant pour la réalisation ou non de la haute performance. Ce que l’on nomme « le mental » ne se résume pas à une simple envie de gagner. Toutes les lutteuses ont le désir de vaincre. Toutefois, l’environnement psycho-social peut influencer négativement (et inconsciemment) la performance de la combattante. Cette approche psychologique de l’athlète de haut niveau ne s’improvise pas. Elle ne peut se faire qu’avec une ou des personnes connaissant parfaitement l’activité lutte et ayant assez de recul pour comprendre l’athlète et son environnement. Le but étant de l’aider à mieux se connaître, mieux cerner ses possibilités et ses objectifs, afin de la guider sur le chemin de la sur-motivation et du dépassement de soi. Isabelle a tous les atouts pour jouer dans la cour des plus grandes. Il est évident qu’elle ne pourra pas mener ce combat toute seule. Il est important de l’écouter dès aujourd’hui.
Bon courage Isa. Frédéric




Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi







Toute l'actu ci Lambji Lutte Sénégalaise chaque jour, des exclusivités sur Balla Gaye 2, Modou LO, Gris Bordeaux, Eumeu Séne, Bombardier, Ama Baldé, Papa Sow, Yekini etc. Restez informé en suivant LUTTETV.COM