www.arenebi.com



Issa Pouye : « Le jour où j’ai rencontré des djinns en mer »

Wacansu mbër En cette période de vacances, les lutteurs mettent la pédale douce dans les séances d'entraînement. Pour certains, c'est l'occasion de s'éclater après une saison stressante. D'autres profitent des vacances pour avoir une vie de famille. Ils nous racontent leurs vacances les mardis et les week-ends.


Issa Pouye : « Le jour où j’ai rencontré des djinns en mer »
  
Waa Sports : Comment se dé­roulent vos vacances ?
Issa Pouye : Je n'ai pas eu de vacances. À mon avis, pour passer des vacances, il vous faut un temps de repos. Malheureuse­ment pour moi, je suis toujours occupé. Ce qui est sûr, si je me sens fatigué, je me repose, mais pas plus de deux jours. Cepen­dant, je profite des dimanches pour être avec les amis et jouer des matches de football inter-quartiers. À part ça, je reste chez moi pour jouer à la PlayStation.

Avant d'être lutteur, quelle a été votre principale occupation ?
J'ai fait de la mécanique auto durant quatre ans pour ensuite devenir un mareyeur. Les choses n'ont pas marché du point de vue financier, j'ai encore changé de boulot pour devenir apprenti chauffeur de «car rapide». Un pas­sage de ma vie qui m'a beaucoup marqué. Auparavant j'ai fréquen­té l'école. Mais je ne peux pas vous dire en quelle classe j'ai quitté les bancs, car je n'ai pas duré à l'éco­le.

Revenez sur votre vie d'ap­prenti qui vous a tant marqué...
Je travaillais avec un chauffeur qui s'appelait «Ndiangal» (le mé­chant)- Personne n'osait le regar­der dans le blanc des yeux, encore moins le taquiner, aussi bien les «coxeurs» que les apprentis. Et j'é­tais la seule personne qui osait le défier. J'ai aussi été marqué par Baye Mandione devenu aujourd'­hui lutteur comme moi. Il m'em­merdait chaque matin au garage de Thiaroye-Gare, à tel point que j'étais toujours obligé de lui don­ner 100 F pour payer son petit-déjeuner. Sans compter les conneries que je faisais dans le car avec les clients.

Quels genres de conneries ?
Je n'étais pas sérieux avec mes clients et surtout avec ceux qui venaient du marché de Syndicat de Pikine. Je m'arrangeais pour ren­verser les fruits qu'ils trans­portaient dans le car, pour en sub­tiliser quelques-uns.

Que retenez-vous de votre vie de pécheur ?
Ça me rappelle les moments les plus risqués de ma vie. Je me sou­viens, un jour, en pleine mer, on a rencontré des djinns. Personne dans la pirogue ne pouvait expli­quer ce que nous avions vu en pleine mer, alors que nous étions en train de pêcher. C'étaient des êtres indescriptibles qui nous pro­jetaient des lampes-tempête. Et aussitôt après, un vent violent nous a envahis avant que ces êtres ne disparaissent. Un autre jour, je suis allé seul à la pêche; c'était en Casamance. En pleine nuit un requin a failli m'attaquer. Ce jour-là, je m'en suis sorti grâce à Dieu.

Savez-vous nager ?
Chez nous, savoir nager est une obligation. Et je peux vous assurer que j'ai la capacité de rallier à la nage Dakar à Gorée. Certes, je ne l'ai jamais fait mais je peux faire plus que ce trajet.

Pouvez-vous revenir sur votre enfance ?
J'étais vraiment terrible. Ça sur­prend beaucoup de gens de me voir aujourd'hui devenu calme. Je me rappelle, chaque fois que mon père ou ma mère me corrigeait j'attendais qu'ils sortent de la mai­son pour mouiller leurs habits avant de disparaître de la maison pour le reste de la journée. À chaque fois que ma sœur prépa­rait des poulets pour son mari, j'attendais qu'elle prenne sa dou­che pour m’en servir et prendre la fuite jusqu'à une heure tardive. Le lendemain, je recevais une correc­tion sévère de mes parents. Mais cela ne m'empêchait pas de récidi­ver.

La lutte est votre gagne-pain ; quelles sont alors les réalisations faites à partir de l'argent que vous avez gagné ?
Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, je n'ai jamais pensé que la lutte allait décanter ma situation financière. Je lutte par passion. Contre Ouza Sow, on m'a payé 120 mille, alors que mon adversaire a touché 1,8 million.

Alors quelles sont vos sources de revenus ?
Je suis un entrepreneur en bâti­ments. En plus, j'ai des pirogues et j'emploie un personnel. J'invite les jeunes à créer leur propre emploi. Pour moi c'est simple, il suffit d'avoir la volonté.

Etes-vous pour la polygamie ?
J'ai une femme que j'aime. Je suis musulman et j'ai droit à quat­re femmes.
El Hadji Alassane BA
Culture générale (0/10)
■    Qui est te capitaine de l'équipe nationale du foot­ball ?
Je ne sais pas.
■    Qui est le président de l'Assemblée nationale ?
Mimi Touré (faux)
■    Qui est le porte-parole du Cng de lutte ?
Alioune Sarr (faux)
Source : Waa Sports n° 2300 du 21 septembre 2013


1.Posté par kalif jaw le 22/09/2013 12:46
un des lutteur les plus attendus dans l'arenes...du courage mbeur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Déjà plus de 10000 téléchargements

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli "Sénégal actu ", tous les meilleurs sites sénégalais sur une seule appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

De nos jours pour suivre l'info en temps réel depuis votre mobile, vous êtes obligés d'installer plusieurs applis mobiles et  les ouvrir les uns après les autres, ce qui n'est pas très pratique.

Désormais, vous avez l'appli "Sénégal actu" qui regroupe tous les sites d'informations leaders du Sénégal : Seneweb, Dakaractu, Agence de presse sénégalaise entre autres, sans oublier vos sites people et sportifs (Wiwsport, Arenebi). Les meilleurs sites dans une seule application : simple, rapide et conviviale.

L'application est en constante évolution et nous espérons que ses concepteurs l'enrichiront de jours en jours. Bravo à eux.
NB : Pour télécharger l'appli, allez sur Android Market et tapez "sénégal actu".


 

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli
PS : Si vous ne retrouvez pas les articles d'un de vos sites préférés, laissez un commentaire ici, nous transmettrons au concepteur de l'appli, pour qu'il ajoute le site.

Une application appréciée et très bien notée par les utilisateurs..

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

Auteur : Arenebi.com
18/04/2015


Offres d'emploi au Sénégal et dans la sous-région



Cliquez ici pour toutes les news en bref


Recherche sur arenebi


Toutes les polémiques de l'arène sont ici

Vos journaux sportifs à 100 FCFA

Top articles



1er portail 100% Swagg du Senegal

Recherche par mot clé dans l'actu





Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte

Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte
Cette rubrique est destinée à tous les amateurs qui veulent s'exprimer. Enregistrez vos vidéos avec Skype, Msn ou Google+ (ou tout autre logiciel vidéo) et envoyez-les nous par la  rubrique contact. Nous les publierons pour faire partager votre point de vue sur la lutte. Libre à vous de choisir le thème, qui doit concerner la lutte. Par exemple les sanctions du CNG, les Rounds à introduire dans la lutte, la violence, etc.

Voir les vidéos reçues


Auteur : Arenebi.com
08/07/2013

Site de discussion sur le Sénégal