Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

LE PROMOTEUR AMADOU BADIANE, CONTRAINT DE S’EXPLIQUER Bombardier / Baboye du 8 juin est-il une arnaque ?

Le promoteur Amadou Badiane qui négocie Bombardier / Baboye pour un affrontement le 8 juin prochain à Paris, va faire face à la presse dans la semaine pour lever certaines zones d’ombre qui planent sur le combat.


LE PROMOTEUR AMADOU BADIANE, CONTRAINT DE S’EXPLIQUER Bombardier / Baboye du 8 juin est-il une arnaque ?

 

Le promoteur Amadou Badiane qui démarche actuellement le combat Bombardier (Mbour) / Baboye (Pulaarva tenir une conférence de presse avant la fin de la semaine pour s’expliquer sur cette affiche. Depuis qu’il a annoncé avoir « presque » trouvé un accord avec les deux camps, plusieurs questions ont été soulevées sans pour autant que des réponses ne soient apportées.
 

Ainsi, face à la presse d’ici la fin de la semaine, il va expliquer les différences réglementaires auxquelles seront confrontés les deux lutteurs. Véritable adversité ou combat d’exhibition ? L’affrontement entre Bombardier et Baboye prévu le 8 juin prochain à Bercy met sur la table plusieurs questions qui font que la nature du combat pose certaines inquiétudes quant à sa tenue.
 

Il y a d’abord la régularisation du combat. Pour cause, malgré son annonce, ce combat est toujours de l’ordre du virtuel. « C’est vous qui m’apprenez l’existence de cette affiche. Le CNG n’a pas encore été saisi d’un tel combat », a tenu à préciser Thierno Kâ, le chargé de communication du CNG. « Je me refuse à tout commentaire concernant  une chose qui est de l’ordre du virtuel. Pour ce combat Bombardier / Baboye, il est question de changer certaines dispositions réglementaires comme le fait d’adopter en terre française le port des gants et de protège-dents. Les règles du CNG sont immuables. On ne peut les changer pour une quelconque raison », a-t-il ajouté. Cette précision de Thierno Kâ vient secouer les premières précisons apportées par Bombardier qui s’en remettait dernièrement aux initiatives du promoteur pour changer le règlement. « Le promoteur m’a expliqué que certains points du règlement allaient changer. Nous allons lutter à Bercy avec des gants obligatoirement, de même qu’avec des protège-dents ».

En second lieu, si ces modifications excluent ce combat de la juridiction du CNG, quelles seront leur impact sur la lutte sénégalaise ? D’autant plus qu’un combat qui se dispute hors du Sénégal n’est pas comptabilisé dans les statistiques du comité. Ces nombreuses zones d’ombre font qu’un doute s’est installé sur la tenue de ce combat. On se souvient que l’actuel ministre de la Culture, Youssou Ndour, et le promoteur Gaston Mbengue avaient tenté en 2001 d’exporter des combats de lutte avec  frappe en France. Mais, ils se heurteront à la loi française sur le sport et sa pratique. D’autres promoteurs avaient aussi tenté d’organiser des combats de lutte en Europe, mais ils se contenteront finalement d’exhibitions et de pas de danse.

Amadou Badiane peut-il réussir là où ses illustres devanciers ont échoué ?

Amayi BADJI

Source : TLS n°95 du 27 février 2013 




Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi