Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

MALICK NIANG DEPUIS LES ETATS-UNIS «Si Lac de Guiers 2 est prêt, je le suis»


MALICK NIANG DEPUIS LES ETATS-UNIS «Si Lac de Guiers 2 est prêt, je le suis»
Depuis la première défaite de sa carrière infligée par Ama Baldé, en juin 2014, Malick Niang avait adopté la stratégie du silence avant de faire une année blanche. Actuellement à New York, le lutteur explique les raisons de ce «break».
 
Jour de Sport : Comment se passe votre séjour aux Etats-Unis ?
Malick Niang: Pour le moment tout va bien, je m'entraîne deux fois dans la journée. Le matin je vais en salle de boxe, l'après-midi je fais de la musculation. Présentement mes séances de travail tournent autour de la rapidité, le réflexe et la force de frappe.
 
Pourquoi ce planning ?
Comme vous le savez, je suis resté une année sans nouer mon «nguimb». J'ai concédé une saison blanche donc forcément ma rapidité va diminuer. J'ai un entraîneur qui a établi un programme que je suis en train de suivre concernant la boxe.
 
Justement qu'est-ce qui explique cette année blanche après votre défaite contre Ama Baldé ?
J'étais malade, raison pour laquelle j'avais choisi de faire année blanche.
 
La blessure était-elle mystique ?
Non. Je n'ai pas été atteint mystiquement. J'avais un problème de cœur. Je me soignais à l'hôpital. Par contre si j'ai observé une année blanche, c'est moi qui l'ai voulu. Je pensais à ma santé avant tout. Il y a des promoteurs qui étaient venus me voir pour ficeler des combats, mais c'est moi qui ai freiné les contacts car je devais me soigner. Pour moi, la santé vaut plus que l'argent. En ce moment là je n'étais pas prêt.
 
Et maintenant êtes-vous prêt pour lutter cette saison?
C'est Dieu qui sait. En ce qui me concerne, je respecte mes entraînements et je me sens bien. Je rends grâce à Dieu. Et prions pour que cela continue. En tout cas, ceux qui me connaissent savent que je ne cible pas d'adversaire. Je suis un lutteur et mon souhait c'est d'avoir des combats pour chaque saison.
 
Les férus de la lutte parlent d'une affiche Malick Niang - Lac De Guiers 2. Qu'est-ce que vous en dites?
Tout le monde en parle, mais comme je l'ai dit tantôt, je ne choisis pas d'adversaire. Si Lac est prêt, moi aussi je le suis. «Moko Yagal» (la balle est dans son camp).
 
Et une revanche contre Ama ?
Ce n'est pas d'actualité pour le moment. Ama s'est engagé dans le tournoi de la TNT. Je lui souhaite le meilleur. Il a son chemin à faire. Moi aussi, pareil.
 
Qu'est-ce que vous avez appris de cette défaite contre Ama Baldé?
Je pense que c'est une page tournée. On apprend du passé. Ama est un frère et on partage la famille «Lebou». Je lui souhaite plein de succès pour le reste de sa carrière.
 
Cette défaite ne vous a-t-elle pas affaibli?
Affaibli ? Du tout. Dans la vie, il faut être un croyant. Cette défaite je l'ai analysée positivement et j'en ai tiré les enseignements. Je remercie le Bon Dieu qui en a décidé ainsi.
 
Votre problème de reliquat avec Gaston est-il soldé ?
Gaston me doit toujours de l'argent et je le confirme. A chaque fois que je l'appelle sur mon numéro, il ne décroche pas, mais s'il s'agit d'un autre numéro il décroche. Dans tous les cas, l'argent m'appartient. Je travaille dur pour gagner dignement ma vie. S'il me le donne c'est bon, au cas contraire je le laisse entre les mains de Dieu.
Propos recueillis par
Fatou DIENG
JDS n° 2925 du 2 novembre 2015



Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi