www.arenebi.com



MATAR DIOP, PATRON DE SOUBATEL PRODUCTIONS «Luc ne peut plus enrôler Mod'Lô»


MATAR DIOP, PATRON DE SOUBATEL PRODUCTIONS «Luc ne peut plus enrôler Mod'Lô»

Très connu dans le milieu du show-biz artistique et événementiel, Matar Diop, DG de Soubatel, ami et collaborateur de Tapha Dieng, artiste rappeur par ailleurs fondateur de Sen art Vision, ambitionne d'intégrer l'arène pour organiser une kyrielle de combats événementiels. Dans cet entretien, il indique comment, en collaboration avec son associé Tapha Dieng, a été ficelé le combat Balla Bèye 2 / Baye Mandione et évoque les démarches de Mod'Lô / Bombardier. La nouvelle recrue de l'arène fait une révélation de taille : le B52 dispose d'un accord avec sa structure pour un combat contre Modou Lô prévu au mois de juin prochain.
 
Entretien
 
Pouvez-vous présenter votre structure ?
J'ai une structure à Londres qui s'appelle Day Light qui signifie lumière du jour. Notre organisation ne se limite pas uniquement à la musique. Nous œuvrons dans les événements et dans beaucoup d'autres activités.

Comment s'est déroulée votre collaboration avec Tapha de Sen Art Vision, très connu dans le milieu artistique ?
C'est un frère avec qui je partage beaucoup de choses dans la vie et également sur le plan professionnel. Nous avons des visions similaires, des convictions convergentes. On s'est rencontrés pour la première fois à Paris. On a discuté et le courant a vraiment passé. On s'est dit pourquoi ne pas travailler ensemble. Il a créé son label dénommé Sen Art Vision. Je suis le Directeur général de «Soubatel». On a collaboré lors de la deuxième édition au Zénith de Paris (Ndlr : avec Waly Seck). Tapha produit des talents de la musique. Je peux dire qu'il a des qualités humaines importantes.

Pourquoi voulez-vous investir dans la lutte ?
La lutte est un événement. Je pense qu'on ne peut pas dissocier la lutte de la culture. Je peux même dire que nous ne sommes pas des novices dans ce domaine. C'est moi le nouveau venu dans ce milieu. Je fais confiance à mon collaborateur Tapha Dieng.

Vous faites votre entrée dans l'arène à un moment difficile marqué par le retrait de certains promoteurs. Qu'est-ce qui vous motive à vous investir dans cette discipline qui commence à faire peur aux bailleurs ?
C'est important de dire que la lutte est dans une phase déterminante. Seulement, la vision que cette situation m'inspire n'est pas fataliste au point de dire que la lutte est à l'agonie. Non. Loin s'en faut, je suis assez optimiste pour son avenir. Je dirais également que les sponsors ne sont pas partis pour rien. Certainement, c'est le contenu des projets qui, peut-être, n'attire plus les annonceurs. S'agissant des promoteurs, je pense qu'ils reculent pour mieux revenir en force. Donc, grosso modo, la lutte n'est pas en déclin comme l'ont décrété urbi et orbi les pessimistes dans le mécanisme socio-économique. Pour notre part, nous avons le devoir de montrer une innovation aux sponsors. L'objectif recherché est de remettre au goût du jour les termes d'une bonne collaboration. Le sponsor a besoin de visualiser selon une systématisation commerciale et communicationnelle ses biens ou services définis dans le jargon simpliste commentant un produit. En ce qui nous concerne, l'obtention des moyens financiers est un objectif principal. La clause de ce partenariat doit donner des perspectives alléchantes d'une collaboration à long terme.

Quelle innovation comptez-vous apporter pour faire la différence ?
Nous avons une expertise dans l'événementiel. Il s'agira de transférer cette compétence avérée et certifiée dans la lutte, s'il plaît à Dieu. Nous sommes en train de peaufiner des stratégies en prélude au combat que nous allons réorganiser au Zénith de Paris le 4 avril prochain entre Baboye et Baye Mandione. Si le combat est ficelé entre Modou Lô et Bombardier, nous allons baptiser ce gala au concept de la co-fraternité des peuples de la Sénégambie. Nous avons l'idée de faire une caravane qui va passer par la voie routière pour rallier Paris.

Où en sont les négociations du combat entre Modou Lô et Bombardier ?
Les démarches sont très avancées. Les prémices d'une finalisation s'annoncent positivement.
 
«On a attribué à Mod'Lô un 4X4 flambant neuf»
 
Quelles sont les clauses de votre contrat avec Modou Lô ?
Le processus de mise en œuvre de ce contrat n'a pas été compliqué. Nous avons un avocat commun avec Modou Lô, en l'occurrence, Me Bamba Cissé. On a attribué à Modou LÔ un 4X4 flambant neuf avec zéro kilomètre parcouru d'une valeur de 45 millions FCFA, par le biais d'un de nos sponsors. Ce n'est pas un don. Cette voiture sera débitée sur son cachet en sus de l'argent qu'il recevra. Modou Lô a signé un contrat pour affronter Bombardier pour le compte de notre structure. Il a rempli toutes les conditions administratives avant de voyager (pour le Canada et les USA, ndlr).

Qu'est-ce qui vous empêche de parapher un contrat avec Bombardier ?
Pour le cas de Bombardier, bien avant la fête de la Tabaski, Tapha (son collaborateur, par ailleurs, administrateur de Sen Art Vision) s'est rapproché de lui pour parler de ce combat. Ils se connaissent bien, car Tapha a eu à participer au gala de Bercy dans lequel Bombardier a croisé Baboye. J'ai parlé directement avec Pape Dia. On est tombé d'accord sur des principes. Son manager nous a révélés que Bombardier veut d'abord disputer un choc contre Rocky Balboa avant de croiser Modou Lô. Après discussion à l'interne, nous avons accepté cette condition. Le cachet et tous les autres détails ont été retenus avec son encadrement.

Pourquoi Bombardier indique-t-il qu'il n'a jamais été contacté par Bamba Faye et qu'il n'a jamais mandaté Pape Dia ?
Il y a eu une malheureuse confusion. Bombardier ne connaît pas Bamba Faye, qui n'est pas dans les négociations de ce combat. Bamba Faye fait partie de nos collaborateurs. Il nous conseille sur les affiches que nous voulons mettre en œuvre. La sortie de Bombardier indiquant qu'il n'a jamais communiqué avec Bamba Faye m'a beaucoup gêné. Pape Dia lui-même, en tant que son manager, n'a pas pris langue avec notre partenaire Bamba Faye. Je tenais vraiment à apporter cette précision. Ce dernier nous aide à monter nos combats. Il participe aussi à l'organisation de nos événements.

Il ressort de vos dires que Bamba Faye joue juste un rôle de conseiller, il ne fait pas partie de votre structure en tant que promoteur...
Effectivement, c'est un collaborateur qui ne lésine jamais sur les efforts pour apporter sa contribution à la réussite de nos manifestations. Il organise ses propres combats dans l'arène. Il s'y connaît bien dans le milieu de la lutte.

Comment appréciez-vous la sortie de Bombardier prenant le contre-pied de Pape Dia, son manager et frère ?
Je ne vais pas m'étaler sur ce différend. Ils sont frères. On a parlé avec Bombardier.

Qu'avez-vous retenu avec Bombardier ?
Il n'a pas encore signé un contrat. Mais, on est d'accord sur les termes du cachet et les conditions de matérialisation de ce combat. En principe, le combat va se tenir au mois de juin prochain. Bombardier devra d'abord croiser Rocky Balboa.

Luc Nicolaï ne va-t-il pas contrecarrer vos plans ?
Il a dit ce qu'il pense être convenable. Tapha a bien répondu à Luc Nicolaï en disant que nous sommes prêts à discuter avec lui conformément à l'appel qu'il a lancé stipulant qu'un promoteur qui veut ou qui est en train de démarcher les affiches qu'il projette de ficeler pour la saison prochaine peut le contacter pour trouver un consensus. Au niveau de Modou Lô, il n'y a pas de zone d'ombre. Il a informé Luc Nicolaï des engagements qu'il a pris avec notre structure. Maintenant, nous devons finaliser avec Bombardier. On attend que cette procédure soit entérinée.

Êtes-vous en train de dire que juridiquement Luc Nicolaï ne peut plus enrôler Modou Lô pour un combat la saison prochaine ?
Parfaitement.

Est-ce que Bombardier ne va pas constituer une source de rivalité entre votre structure et Luc Nicolaï and Co ?
Si cette éventualité se pose, nous allons alors discuter avec Luc Nicolaï. On n'a pas le droit de museler les lutteurs.

Une alliance est-elle en vue avec Luc Nicolaï ?
Pour le moment, c'est ultra prématuré d'arriver à cette conclusion. Tout peut arriver. Il faudra qu'on laisse la procédure suivre son cours. En fonction des obstacles, nous allons définir les démarches idoines à suivre.

Combien de combats avez-vous l'intention d'organiser pour votre première saison dans l'arène ?
Nous avons pratiquement conclu un contrat avec Sa Thiès. On a tout mis au point avec son père Double Less qui est également son manager. Normalement, il y aura Juan / Boy Nar lors de notre événement au Zénith.

Qui sera le prochain adversaire de Sa Thiès ?
C'est Garga Mbossé. Le combat entre Tapha Leer et Baye Mandiaye est ficelé.

Avez-vous donné une avance à Sa Thiès?
Pas pour le moment. Nous avons un accord avec son père. Sa Thiès nous a facilité la tâche car il voulait s'engager avec notre structure.

Avez-vous commencé à discuter avec les acteurs de la lutte ?
Nous allons rencontrer les membres du CNG pour leur présenter nos projets.
Par Abdoulaye DEMBÉLÉ et Boubacar NIANG
Source : Sunu Lamb n° 2641 du 31 octobre 2014

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Déjà plus de 10000 téléchargements

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli "Sénégal actu ", tous les meilleurs sites sénégalais sur une seule appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

De nos jours pour suivre l'info en temps réel depuis votre mobile, vous êtes obligés d'installer plusieurs applis mobiles et  les ouvrir les uns après les autres, ce qui n'est pas très pratique.

Désormais, vous avez l'appli "Sénégal actu" qui regroupe tous les sites d'informations leaders du Sénégal : Seneweb, Dakaractu, Agence de presse sénégalaise entre autres, sans oublier vos sites people et sportifs (Wiwsport, Arenebi). Les meilleurs sites dans une seule application : simple, rapide et conviviale.

L'application est en constante évolution et nous espérons que ses concepteurs l'enrichiront de jours en jours. Bravo à eux.
NB : Pour télécharger l'appli, allez sur Android Market et tapez "sénégal actu".


 

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli
PS : Si vous ne retrouvez pas les articles d'un de vos sites préférés, laissez un commentaire ici, nous transmettrons au concepteur de l'appli, pour qu'il ajoute le site.

Une application appréciée et très bien notée par les utilisateurs..

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

Auteur : Arenebi.com
18/04/2015


Offres d'emploi au Sénégal et dans la sous-région



Cliquez ici pour toutes les news en bref


Recherche sur arenebi


Toutes les polémiques de l'arène sont ici

Vos journaux sportifs à 100 FCFA

Top articles



1er portail 100% Swagg du Senegal

Recherche par mot clé dans l'actu





Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte

Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte
Cette rubrique est destinée à tous les amateurs qui veulent s'exprimer. Enregistrez vos vidéos avec Skype, Msn ou Google+ (ou tout autre logiciel vidéo) et envoyez-les nous par la  rubrique contact. Nous les publierons pour faire partager votre point de vue sur la lutte. Libre à vous de choisir le thème, qui doit concerner la lutte. Par exemple les sanctions du CNG, les Rounds à introduire dans la lutte, la violence, etc.

Voir les vidéos reçues


Auteur : Arenebi.com
08/07/2013

Site de discussion sur le Sénégal