Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

MEETING DES LUTTEURS : EPREUVE DE LANCER DE POIDS Mamady Ndiaye s'adjuge la première place



La 8ème édition du Meeting d'athlétisme de Dakar a vu la participation des lutteurs dans l'épreuve du lancer de poids. Sur les huit lutteurs en lice, Mamady Ndiaye a terminé à la 1ère place avec un jet de 11m03. L'innovation de cette 8ème édition du Meeting d'athlétisme de Dakar qui s'est déroulé au stade Léopold Sedar Senghor, samedi 23 mai, a été la participation de huit lutteurs dans l'épreuve du lancer de poids. Mamady Ndiaye a réussi un jet de 11m03. Une belle performance selon un responsable technique de la FSA. «Avec un bon suivi, Mamady Ndiaye peut nous valoir des satisfactions. En deux jours d'entraînement, il a réussi un jet de 11m03 avec un poids de 7 kg. La distance demandée était de 17m pour décrocher la bourse allemande. Néanmoins, nous l'avons en ligne de mire pour mieux l'encadrer en vue des échéances futures». Derrière Mamady Ndiaye suivent, dans l'ordre, Less 2 (9m46), Bébé Robert (9m36), Diagar Diagar (9m31), L'homme Fort (9m06), Bébé Manga (8m26), Rock Mbalax (8m01), Boy Nar (7m99).

«Nous sommes très contents de voir les lutteurs prendre part à ce meeting. Mamady Ndiaye a terminé à la première place. Nous sommes ravis de sa prestation. Nous avons espoir qu’il peut rapporter un plus à la FSA par rapport aux épreuves de lancer, s’il est bien suivi», déclare Khadim Gadiaga, président de l'Association des lutteurs en activité. Un tableau d'art à l'effigie de deux lutteurs et peint en sable offert par Lamine Diack a été réceptionné par le président de l'Association des lutteurs en activité.
Ndèye Coumba FALL
Sunu Lamb n° 2808 du 26 mai 2015

 
 


1.Posté par Fakry le 27/05/2015 10:20
11,03 m, performance que réalise des cadets spécialistes de lancer du poids !!! Ces gars là sont des lutteurs et c'est en lutte qu'ils doivent s'épanouir. A condition que le MJS et le CNG leurs proposent des stages de perfectionnement en lutte olympique. Parmi eux, certains seraient probablement plus aisés en lutte libre, d'autre en lutte gréco-romaine. D'où un vrai travail de détection, de soutien (avec des bourses pour les fixer à la lutte) et également de suivi aux entraînement par un vrai spécialiste-entraîneur de lutte olympique et de lutte traditionnelle. Notre pays perd du temps . Dommage...




Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi