Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

NESS ET BABOYE AU FRONT : Les deux lutteurs réclament leur reliquat

Ness et Baboye ont fait face à la presse hier, à Ouest foire, dans la résidence du Mbarodi de l’arène. Les deux lutteurs vont se battre ensemble pour récupérer le reste de leur reliquat et son prêts à tout pour avoir gain de cause.


NESS ET BABOYE AU FRONT : Les deux lutteurs réclament leur reliquat

‘’Nous  en avons marre de Gaston. Nous voulons notre argent. Jusqu’au moment où je vous parle nous n’avons reçu aucun centime’’. Très en colère, Ness monte le ton dès le début de sa déclaration. Ce n’est plus le parfait amour entre lui et le promoteur Gaston Mbengue. En effet, depuis la fin dramatique de son combat face à Baboye, les deux lutteurs courent derrière le reste de leur reliquat et sont prêts à tout pour récupérer leur dû.

Pour les deux lutteurs, les promoteurs et le Cng leurs doivent considération, puisque, argue Ness, ‘’la lutte est notre gagne pain et c’est grâce à elle que nous sommes devenus ce que nous sommes aujourd’hui’’. Ils sont prêts à aller au tribunal s’il le faut, car ils pensent être quittes avec le promoteur, pour avoir entièrement rempli le contrat.

Pour rappel, le Cng, après avoir examiné les rapports complémentaires de la commission centrale des arbitres et de la commission de qualification, de règlements et de pénalités (CQRP), a décidé de restituer les deux reliquats des cachets des lutteurs au promoteur Gaston Mbengue. Mais pour Ness, le reliquat n’a jamais été déposé au niveau du Cng par le promoteur. 

Dans le règlement, il est spécifié que ‘’si un lutteur doit lutter le dimanche son reliquat doit impérativement être le jeudi sur la table du Cng, mais Gaston n’a jamais déposé notre argent là-bas. J’ai des preuves de ce que je dis’’ renseigne Ness, qui montre encore une fois sa maîtrise des textes. Ness enfonce le clou, en renseignant que ‘’Gaston Mbengue bénéficie de la largesse du Cng, puisque c’est lui-même qui paie de sa propre poche le reliquat  dû aux lutteurs’’.

Baboye, le Mbarodi, lui aussi très en colère se dit ‘’être prêt à aller en prison pour récupérer l’argent’’. Baboye va encore plus loin en révélations ‘’ils croient tous que j’ai triché, cela me scandalise, qu’ils doutent de ma sincérité, alors pour laver l’affront, je leur ai montré mon certificat médical et ils avaient tous honte, ils m’ont déçu’’.
 
Arenebi.com





Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi