Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

PAPE MOR LÔ : Vers une session de rattrapage

C’est un véritable phénomène de la lutte avec frappe. Pape Mor Lô impressionne par son ingéniosité technique et son audace incommensurable. Mais face à Lac Rose, samedi à Demba Diop, les amateurs se demandent avec quelle magie Pape Mor Lô va s’en sortir.


PAPE MOR LÔ : Vers une session de rattrapage
Doté d’une technique impressionnante et d’une physionomie qui s’est développée au fil des dernières saisons, Pape Mor Lô a presque fini de faire l’unanimité sur ses dispositions techniques. Ressortissant de Grand-Médine, le poulain de Birahim Ndiaye a contracté le virus de la lutte à travers ses amis comme Brise-de-Mer, Yékini Junior, pensionnaire de l’écurie Ndakaru. Sous la coupe de Birahim Ndiaye, ce lutteur noue son “nguimb” en quête des galas de lutte traditionnelle pour affûter ses armes.
 
Je ne fais pas partie de ces lutteurs qui fréquentent l’arène sans avoir une bonne formation. Si aujourd’hui je parviens à réaliser des prouesses techniques, c’est en partie grâce à mes aventures dans la lutte. On dit que la connaissance n’est jamais parfaite. Seulement, le talent ne s’apprend pas. J’essaie de mettre certaines touches qui font ma spécificité dans la lutte avec frappe” , fait savoir Pape Mor Lô. Celui-ci a réussi son émergence suite à ses victoires devant Mbaye Tine et Colonel Sagna.

 
Son éclosion, il l’a connue grâce à son succès face à Boy Kaïré n°2 en 2009. Pape Mor Lô avait adressé une prise somptueuse au poulain et homonyme de Boy Kaïré.
Le monde de la lutte venait ainsi de faire connaissance avec un phénomène. Le 1er août 2009, le poulain de Birahim Ndiaye devait croiser pour la première fois un adversaire qui était d’un autre registre, Gouye-gui de Mor Fadam. Un revers a sanctionné ce combat. Et Pape Mor Lô a dû se rendre compte des exigences du haut niveau. Il se remet alors à la tâche. Sa persévérance dans le travail lui permet d’enclencher une dynamique de victoires aussi ahurissantes les unes  que les autres.
Pour sa première sortie en 2010, il avait créé la sensation contre Baye Mandiaye. Un retourné suivi d’un placage assommaient les espoirs du poulain de Balla Gaye 2. Ensuite, il rencontra Cheikh Kane. Un combat qu’il gagnera sur décision médicale.
Lors du jubilé de Tapha Guèye de Fass (8 août 2010), Pape Mor Lô enfonce Tapha Guèye n°2. Le 5 février dernier, Laye Gaïndé de Pikine Mbollo subit sa loi.
Logiquement, Pape Mor Lô était convié à disputer un combat contre le “Professeur” de Lansaar, Tidiane Faye. Cependant, le 24 juillet dernier, l’un des magiciens de l’arène n’avait pas pu réaliser un tour dans ce combat avant d’être battu. Une défaite qui laisse toujours des traces d’amertume chez l’enfant de Djoloff. Je ne veux pas reparler de ce combat. Les gens ont vu comment les choses s’étaient déroulées”, clame-t-il.
Malgré tout, Pape Mor Lô aura le privilège de croiser l’inamovible Lac Rose de Fass, le 24 décembre prochain. Une session de rattrapage pour Pape Mor Lô : “C’est un moment qui me tient à cœur. Mon adversaire n’a cessé de m’offenser depuis la matérialisation de ce combat. Maintenant, il ne reste que quelques jours. Je vais prendre mon mal en patience. J’aimerais qu’il sache que je ne suis pas son égal. Il est arrogant et incorrect, en plus d’être prétentieux. Il parle comme s’il m’a déjà battu. Il verra ce dont je suis capable. Il n’aura rien au cours de ce combat”. Le lieutenant de Saloum-Saloum d’ajouter : “C’est le combat de ma vie. Il m’a trop frustré. Je me dois de le gagner ”.
À quelques jours de cette rencontre, la victime de Tidiane Faye affiche une détermination sans faille : “Je me suis préparé pendant des mois, je touche du bois, je veux être en bonne santé. Tout le monde verra ce que j’ai réservé à ce lutteur”.
À cause de la défaite de son mentor Saloum-Saloum en début de saison face à An 2000, Pape Mor Lô veut arrêter l’hémorragie qui mine Sakku Xam Xam. Un objectif clair à ses yeux : “Je ferai tout ce que je peux pour cette écurie. Particulièrement dans ce combat ”.
La technique de Lac Rose le laisse indifférent : “S’il le veut bien, je peux lui laisser ma jambe pour qu’il l’attrape avant que le combat ne démarre. Je suis plus technique que lui ”.
Boubacar NIANG
Source : Walf Sports n°1784 du 21 décembre 2011



Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi







Toute l'actu ci Lambji Lutte Sénégalaise chaque jour, des exclusivités sur Balla Gaye 2, Modou LO, Gris Bordeaux, Eumeu Séne, Bombardier, Ama Baldé, Papa Sow, Yekini etc. Restez informé en suivant LUTTETV.COM