Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

ROBERT DIOUF (ANCIEN LUTTEUR) “La revanche Yékini / Balla Gaye 2, c’est pour bientôt”

Malgré le poids de l’âge, Robert Diouf a tenu à faire le trajet Joal-Fadiouth avec son fils adoptif, Yékini. Occasion pour l’équipe de Walf Sports qui a fait le déplacement, de réaliser une interview avec lui à la condition de ne pas aborder certains sujets comme l’affaire Manga 2 et autre.

Entretien


ROBERT DIOUF (ANCIEN LUTTEUR) “La revanche Yékini / Balla Gaye 2, c’est pour bientôt”
 
Comment avez-vous vécu la première défaite de votre poulain ?
Malgré la défaite, je dis et répète que Yékini est un don de Dieu. Les générations futures auront du mal à revoir un lutteur de la trempe de Yékini. Son parcours est extraordinaire. L’homme(il cherche ses mots) est un phénomène de la  nature. Quinze ans sans enregistrer la moindre défaite, il faut être un phénomène pour pouvoir le faire. Une défaite est toujours difficile pour un lutteur qui n’en a jamais connu. Yékini a tout gagné et a fait son temps. Contre Balla Gaye 2, nous avons livré un combat très difficile.
Pourquoi ce combat était-il à ce point difficile ?
Les gens avaient beaucoup parlé. Il y a eu des incidents, des blessés. C’est dommage que le sport puisse en arriver là.
Êtes-vous partant pour une revanche Yékini / Balla Gaye 2 ?
La revanche aura lieu, c’est moi qui vous le dis.
Ce sera pour quand ?
Pour bientôt. Je sais que cette revanche aura lieu.
Yékini a déclaré qu’il lui reste encore un combat avant de raccrocher...
Ce n’est pas à Yékini de décider s’il va raccrocher ou pas. Il est encore dans l’arène et il ne sait pas quand est-ce qu’il va prendre sa retraite.
Envisagiez-vous une défaite de Yékini le 22 avril dernier ?
Je suis un ancien lutteur. J’ai un vécu dans l’arène. Il y a des signes d’avant-combat qui ne trompent pas. Yékini et son staff savent de quoi je parle. Yékini vous l’a dit tout à l’heure(l’entretien est réalisé après celui de Yékini, samedi). Il avait sa victoire quand il entrait au stade (voir Walf Sports d’hier). Pour son bien, un lutteur doit gagner, mais aussi perdre. Le lutteur qui ne connaît pas de défaite n’aura pas une longue vie. Maintenant, il faut chercher pourquoi la victoire lui a échappé à l’entrée du stade.
A votre avis, quelle en est la raison ?
Un lutteur de la catégorie de Yékini ne peut pas faire l’unanimité. C’est un champion mal-aimé. Et c’est normal. L’homme ne digère jamais un sportif qui gagne à chaque fois. Vous allez comprendre ce que je vous ai dit lors de son prochain combat. Sa défaite va lui apporter beaucoup plus qu’il ne le pense. Les gens qui voulaient sa défaite seront ses alliés pour son prochain combat. Vous savez que les gens voulaient que Yékini soit battu. Tout lutteur est appelé à tomber un jour. Il est tombé, et c’est dommage qu’ils aient voulu que Yékini tombe à tout prix.
Qu’est-ce qu’une défaite de Yékini pourrait apporter à ces gens dont vous parlez ?
C’est la lutte qui est ainsi faite. Bécaye Tine n°2 régnait dans l’arène. Et un jour, je l’ai défié. Mon entourage ne voulait pas de ce combat, car à chaque fois que Bécaye Tine gagnait un combat, son adversaire tombait malade quelques jours après et mourait. Je l’ai défié, le combat fut organisé et le verdict fut un combat nul. Quelques temps après, la clarification fut finalisée au stade Iba Mar Diop et j’ai pris le meilleur sur lui. Et c’est à la suite de mon combat contre Bécaye Tine 2 que les responsables de la lutte ont décidé de délimiter l’enceinte avec des cordes.
Pensez-vous que la cause de la défaite de Yékini est mystique ?
(Il réfléchit, puis secoue la tête) La lutte a ses réalités, retenez ce que je vous ai dit. En tout cas, l’avenir nous jugera.
Que représente Yékini pour vous ?
Yékini a confiance en moi. Il écoute mes conseils qu’il respecte scrupuleusement. C’est un talibé qui se plie aux conseils de ses maîtres.
Pourquoi avez-vous tenu à l’accompagner de Joal à Fadiouth ?
Je tenais à faire le trajet, car Yékini est un fils que je respecte et qui me le rend bien. Malgré tout ce qui s’est dit après sa défaite, il a tenu à être une personne simple. Je l’ai vu grandir ce jeune homme. Je l’ai accompagné dans sa carrière de lutteur. Il me considère comme son père. Il a beaucoup donné à l’arène. Après sa défaite, les gens ont commencé à parler. J’ai été accusé dans la presse, mais Yékini à continuer à croire en moi. Aujourd’hui (samedi) j’ai tenu à l’accueillir à l’entrée de Joal, à faire la traversée à Fadiouth pour montrer à tout le monde que Yékini  est mon fils et le restera.
De  quelles accusations parlez-vous ?
Avant de commencer l’entretien, je vous ai dit que certains sujets ne devaient pas être abordés. Je suis prêt à répondre à toutes vos questions relatives seulement à Yékini.
Qu’est-ce qui explique que Yékini traverse Joal pour se rendre à Fadiouth avec la presse ?
C’est une obligation pour Yékini de mettre un terme aux commentaires entre les deux îles. Pour le reste, je ne pourrai pas aller au fond des raisons de la visite.
Que vous inspire l’affiche tant convoitée, Balla Gaye 2 / Eumeu Sène ?
Balla Gaye 2 ne veut pas de ce combat, car, mystiquement, il n’est pas encore prêt. Et le jour où il le sera, le combat aura lieu. Avant de prendre un combat, un lutteur doit consulter les marabouts. Et si ces derniers vous demandent d’attendre , il faut se plier à leur demande.
Après plusieurs années de règne dans l’arène, quel est le lutteur qui avait mis fin à votre règne ?
Je ne me souviens plus, mais je pense que c’est Ousmane Ngom du Walo.
Propos recueillis par
Ndèye Coumba FALL
Source : WalfSports n°1905 du 15 mai 2012
 




Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi