Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise
www.arenebi.com

Retour sur le fiasco Juan/Boy Nar avec les 7 acteurs : Bouba Ndour, Ndiaga Ndour,Tapha Guèye, le CNG, Badiane, Boy Nar et Juan


Retour sur le fiasco Juan/Boy Nar avec les 7 acteurs : Bouba Ndour, Ndiaga Ndour,Tapha Guèye, le CNG, Badiane, Boy Nar et Juan

Quelle déception pour les gens qui espéraient voir Juan et Boy Nar en découdre à Bercy. Au-delà du spectacle pitoyable de cette petite guéguerre à la sénégalaise, c'est la gestion de notre sport national qui est en jeu. Petit rappel pour mieux comprendre comment on en est arrivé là.

Au départ il y a la structure Beuré Daan Evénement dont le patron est Ndiaga Ndour et la gestion confiée à Moustapha Guèye. Cette structure a donc signé un contrat avec Juan et Boy Nar pour organiser leur combat à Dakar. Rappelons que ce combat avait été programmé par Aziz d'abord mais qu'il avait avorté (on ne sait plus trop pourquoi). Le nouveau combat Juan/Boy Nar n'étant pas encore fixé à une date précise, Badiane a émis le vœu de l'organiser à Bercy.

C'est ainsi donc que Ndiaga Ndour donne son accord pour laisser le combat à Badiane, Tapha Guèye aussi accepte mais moyennant un dédommagement pour sa structure Beurré Daan Evénement. Il ne reste plus donc qu'à effectuer les formalités au niveau du CNG qui détient les licences de Juan et Boy Nar afin qu'ils puissent lutter à Bercy. Donc où est le problème? D'après les infos recueillies par Sunu Lamb voici ce qui s'est passé.

Selon Tapha Guèye : "Le combat n'a pas été régularisé parce que le promoteur devait passer par la structure beuré Daan Evénement. Juan et Boy Nar sont sous contrat avec cette structure. Les gens de Bercy ont voulu ce combat moyennant un dédommagement. Ils n'ont pas voulu dédommager. Ils ont fait les petits malins pour faire venir les lutteurs ici. Au départ le CNG avait dit qu'ils ne pouvaient pas lutter. Le CNG les a bien avertis."

Boy Nar de son côté indique : "Nous étions en contrat avec Moustapha Guèye et il a renvoyé la date une 1ère fois. Quand l'ambassade m'a demandé ma licence, le CNG m'a dit qu'il n'allait pas me la donner parce que j'étais sous contrat. Je ne sais pas après ce qui s'est passé pour qu'on me donne ensuite ma licence.

Donc à ce niveau il semblerait que si le CNG accepte de donner à Boy Nar sa licence pour qu'il ait ensuite le visa, c'est bien que l'affaire était déjà réglée. Pourtant au niveau du CNG le discours ne semble pas clair.

Boy Nar ajoute ensuite :  C'est Alioune Sarr qui a appelé dans l'avion pour dire à Cheikh Tidiane Ndiaye que ce serait une erreur d'organiser le combat. J'étais un moment fâché contre Tapha Guèye mais j'ai fini par le comprendre car nous sommes en business."

Cheikh Tidiane Ndiaye, CNG : "En définitive, c'est un combat qui était monté par Tapha Guèye avec la structure Beuré Daan Evénement et un certain Bouba Ndour. Ce dernier nous avait envoyé une lettre nous disant qu'il avait libéré Boy Nar. Tapha Guèye, qui se dit être la personne morale de cette structure,s’y est opposé comme quoi Bouba Ndour n'avait pas la signature. Alors comme il y avait ce problème, je ne voudrais pas qu'il y ait un arbitrage au niveau des tribunaux. Effectivement dans la lettre il y avait la signature de Bouba Ndour mais les statuts ne sont pas déposés au CNG pour dire que c'est Bouba qui est la personne morale de la structure et il n'y avait pas aussi de cachet. C'est pourquoi j'ai bloqué d'autant qu'il n'y avait pas de contrat préalable au niveau du CNG. Si Tapha Guèye avait donné son feu vert pour accepter la signature de Bouba, j'allais autoriser le combat et immédiatement faire signer les managers. Tapha Guèye ne s'est pas manifesté et j'ai annulé le combat."

Badiane, organisateur de l'événement à Bercy : "Il y a un problème que Tapha Guèye a posé sur la table. Il voulait qu'il soit dédommagé. On lui a proposé quelque chose qu'il n'a pas accepté. Au départ du Sénégal, les lutteurs savaient qu'ils allaient lutter. Le patron de la structure Beuré Daan Evénément, Ndiaga Ndour, nous en avait donné l'assurance. Mais comme c'est Tapha Guèye qui avait signé au CNG, il a bloqué le dossier."

Au final, on préfère même ne plus chercher à savoir qui a tort ou qui a raison dans cette histoire. On a juste un constat, c'est que 20 pays ont regardé cet événement à la télé et que le combat Juan/Boy Nar qui était l'attraction de Bercy n'a pas eu lieu pour des détails…(sans vouloir choquer personne car il y a des sommes d'argent en jeu).

On ne peut que conclure sur les mots de Juan qui disait : "Je ne comprends pas ce qui se passe. Le promoteur m'a donné l'argent et le billet. Balla Gaye 1 m'avait dit qu'on allait disputer le combat ici et la revanche à Dakar. (…) J'ai trop mal!!"
Nous aussi Juan, nous avons trop mal, pour toi, pour Boy Nar, pour les amateurs et pour la lutte sénégalaise.

Wassalam!!!!





Cliquez ici pour toutes les news en bref



Recherche sur arenebi







Toute l'actu ci Lambji Lutte Sénégalaise chaque jour, des exclusivités sur Balla Gaye 2, Modou LO, Gris Bordeaux, Eumeu Séne, Bombardier, Ama Baldé, Papa Sow, Yekini etc. Restez informé en suivant LUTTETV.COM