www.arenebi.com



YEKINI EN PHASE AVEC CERTAINS ANALYSTES «Ceux qui me demandent de partir ont raison»


Yékini et Siteu
Yékini et Siteu
Il avait donné rendez-vous le vendredi 12 juin, il a tenu parole. Venu assister au gala de Pape Dia au stadium Iba Mar Diop, Yakhya Diop alias Yékini a évoqué, pour les lecteurs de Sunu Lamb, sa forme du moment, son avenir dans l'arène, ses adversaires qui semblent l'écarter, entre autres sujets soulevés.
 
Entretien
 
Qu'est-ce qui explique votre présence aujourd'hui à Iba Mar Diop ?
Je suis venu assister au gala, comme amateur d'abord, comme lutteur ensuite. Qui me connaît sait que je suis un produit de la lutte simple. Je suis arrivé en lutte avec frappe par accident. Voilà, en résumé, les raisons de ma présence aujourd’hui. Il y a aussi mes relations   avec   Pape (Dia), promoteur du jour. Qu'avez-vous ressenti après l'accueil magnifique qui vous a été réservé ?
Naturellement, j'en suis très content. Quand on voit certaines choses, on pense davantage à là lutte, sachant que le respect et l'admiration des gens sont restés en l'état. Cela permet de redoubler davantage d'efforts pour ne pas décevoir.

Dans une sortie dans Sunu Lamb, le parrain du jour disait qu'il allait vous faire ombrage. N'est-ce pas le contraire qu'on a vu aujourd’hui ?
(Rires) C'est un homme bien. Je sais que quand il le disait, c'était en plaisantant. Il voulait juste mettre de l'ambiance avant le jour-J. Je le félicite bien. Il est venu avec beaucoup de monde. Et, en réalité, la manière dont il s'est comporté avec moi m'a beaucoup plu.

Rester trois saisons sans lutter et présenter une forme qui impressionne pas mal d'observateurs. C'est quoi le secret de Yakhya Diop ?
Je ne serai pas long là-dessus. Mais retenez que, excepté quand je suis malade, je reste très rarement un jour dans l'année sans travailler. Seule la maladie peut m'empêcher de m'entraîner.

L'on parle de plus en plus de votre probable combat. Est-ce possible cette saison ?
Certainement pas. Le temps ne permet plus de lutter, cette saison.

Vous allez alors inévitablement vers une troisième saison blanche de suite. Que répondez-vous à ceux qui estiment que vous risquez de perdre vos repères ?
Retenez pour cela que je travaille aujourd'hui autant, voire plus, qu'hier. Je continue de faire ce que j'ai toujours fait, en attendant de revenir.

 Presque tous vos adversaires potentiels semblent vous snober. Comment le comprenez-vous ?
Toute chose a une fin. Modestie à part, je pense avoir déjà bien rempli ma carrière de lutteur. Mais comme la lutte est mon métier, je ne veux pas encore la laisser tomber. Ou bien des circonstances font que je ne peux encore raccrocher.

Des techniciens et observateurs avisés tels Ambroise Sarr et Kamal Salamé disent clairement souhaiter que vous raccrochiez, car, avancent-ils, vous n'avez plus rien à prouver dans l'arène. Que leur répondez-vous ?
Ils ont tout à fait raison. Seulement, comme la lutte est toujours mon métier, je veux encore lutter. Mais, comme je l'ai dit tantôt, toute chose a une limite. Je ne donnerai pas de deadline mais, passé cette limite, il faut nécessairement arrêter.

Les amateurs peuvent donc vous attendre la saison prochaine ?
En effet.

Propos recueillis par
Abou NDOUR
Sunu Lamb n° 2825 du 15 juin 2015
 

 


1.Posté par NOmais...! le 16/06/2015 20:13
En tous cas, et surtout "Ignäne" à part.... Le gars est en Forme Déh...! et je comprend mieux pourquoi certains
lutteurs le fuient....
Gollo khaam na,Keür gou Barii Khaath.

2.Posté par Niokhobaay DIOUF le 17/06/2015 02:07
Seul le travail paye. Mais cela, il est superflu de le rappeler.
Il suffit pour s'en convaincre de regarder la forme qu'affiche "le vieux Yékini", ce lutteur "fini", ce "roi vaincu".
Pouvoir "gonfler" son corps en quelques semaines et le "dégonfler" en autant de temps est douteux et on le voit chez ... suivez mon regard.
Bref, je voudrais revenir sur ce qui m'intéresse dans cet entretien et dire clairement que:
OUI, Yékini doit se retirer de la lutte.
Je ne le dis pas parce qu'il est fini, comme le pensent et le soutiennent certains de ses détracteurs ou adversaires de l'ombre.
Je ne le dis pas pour corroborer les affirmations de pseudos-champions et experts de ceci ou de cela.
Je le dis parce qu'au regard de la situation actuelle et de la configuration de l'arène, au regard de la composition des classes auto-instituées (VIP, Cour des Grands, Anti-chambre de la Cour des Grands, Espoirs...), il serait utopique de la part de Yékini de penser pouvoir redescendre dans le cercle remblayé de sable blanc et délimité de sacs. Yékini n'est plus une étape. Il ne l'a d'ailleurs jamais été. Et, aujourd'hui plus que jamais, il dérange trop de monde. Il dérange tout le "milieu". Pourtant, pour un jeune lutteur dit "Espoir", battre Yékini permettrait de briller très fort et donner un signal à ses adversaires directs et futurs. C'est ce qu'a compris Abdou DIOUF, et il a raison de demander une confrontation avec la légende. Seulement voilà, les calculs ne se font pas dans un sens seulement. Car du côté de Yékini aussi, on peut choisir les adversaires qui permettraient de revenir dans l'arène et de terminer en beauté. Le camp du lutteur sérère ne voudra pas d'un adversaire dont on dira, en cas de victoire, "Oh, il voulait une petite facilité pour pouvoir sortir par la grande porte. Abdou DIOUF n'est certes pas une petite porte, mais elle n'est pas très grande non plus. Il pourrait bé,néficier de la visibilité qu'offre un combat et surtout une victoire sur Yékini. Mais plus tard, on pourrait lui rétorquer qu'ilo abattu un lutteur que tout le monde disait vieux. Ce pourrait lui nuire au lieu de le servir. Mais pire encore, s'ilo vient à perdre de vant Yékini, tout serait à refaire pour lui. En plus, Yékini s'est déjà, et ce plusieurs fois, frotté à beaucoup plus coriace... Les autres espoirs et ténors le dédaignent, le craignent et/ou le respectent trop pour se mesurer à lui. D'ailleurs curieusement, ceux qui le défiaient publiquement hier soir devant les caméras des journalistes se sont réveillés ce matin avec la carte de membre du "Fan's club Yékini". C'est leur idole, Yékini. "Yalla tèrè!", je ne lutterais jamais contre "mon idole". Il faut calculer et "sooraalè euleuk" et ils ont raison, car à l'heure actuelle et vue la configuration de l'arène, "Ku daanu, dellu gannaw". Celui qui perd, perd sa place. Et rien n'est plus risqué que de croiser le fer avec ce gars qui veut revenir à tout prix, avec toute la hargne du monde, tout en évitant une deuxième défaite de suite, qui est inenvisageable pour lui. Il n'est pas Dieu, mais on ne sait jamais ce que ce gars pourrait faire..."Lu woorul daal, woorul".
Il n'y aura personne pour toi, Yékini. Le compteur est bloqué, pour cette année et pour les suivantes, je le crains.
Il y a d'autres priorités et d'autres plans moins risqués et plus rapides pour arriver au sommet, sans passer par "le ravin" que représente Yékini. Les raccourcis sont nombreux et rien ne sert de courir un risque inconsidéré...

Alors, Champion, comme dit le woloff:
"Nguur, kenn du ko ñédd".
Palmarès inégalable, parcours inédit. Souvenir indélébile. Pars, Champion.

Pars, avec ce sourire en coin qui ne te quitte jamais, et qui voudra toujours dire pour ceux-là qui t'ont évité de toutes leurs forces dans tes vieux jours: Je suis (j'ai toujours été) le plus grand lutteur de l'histoire de ce sport au Sénégal.
"Jookanjal, koor o maak".

Sans rancune et bonne journée à tous.
Vive la lutte sénégalaise.

3.Posté par papaff le 17/06/2015 13:12
se photo date de 3 ans avec siteu.abdoiu diouf la defié depuis longftempd pkoi il le prend pas kou amoul yaye nampeu mame.tapha tine a fui,mod'lo a fui,eumeu sene vien de l'ecarté .ya deux seul solution abdou diouf ou lac 2 késsé wa walo rek sinon retraite.wadji nak beuré ak mom daffa métti déh bokko danné yakhoulé boula danné ngua yakhoulé c difficile de le trouvé un combat wakh fa deugue yallah.courage yekini tu devait arreté depuis 2011 toi meme tu l'avait dit mais comme tu voulais tellement niamm ci khaléyi bah voila balla gaye2 ta térrassé mais sa n'enleve rien de votre talent de lutteur.prend abdou diouf se sera un bon combat parceque nak abdou diouf daa saff sapp té ndiol leu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Déjà plus de 10000 téléchargements

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli "Sénégal actu ", tous les meilleurs sites sénégalais sur une seule appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

De nos jours pour suivre l'info en temps réel depuis votre mobile, vous êtes obligés d'installer plusieurs applis mobiles et  les ouvrir les uns après les autres, ce qui n'est pas très pratique.

Désormais, vous avez l'appli "Sénégal actu" qui regroupe tous les sites d'informations leaders du Sénégal : Seneweb, Dakaractu, Agence de presse sénégalaise entre autres, sans oublier vos sites people et sportifs (Wiwsport, Arenebi). Les meilleurs sites dans une seule application : simple, rapide et conviviale.

L'application est en constante évolution et nous espérons que ses concepteurs l'enrichiront de jours en jours. Bravo à eux.
NB : Pour télécharger l'appli, allez sur Android Market et tapez "sénégal actu".


 

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli
PS : Si vous ne retrouvez pas les articles d'un de vos sites préférés, laissez un commentaire ici, nous transmettrons au concepteur de l'appli, pour qu'il ajoute le site.

Une application appréciée et très bien notée par les utilisateurs..

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

​[Appli-Mobile] Nouvelle appli

Auteur : Arenebi.com
18/04/2015


Offres d'emploi au Sénégal et dans la sous-région



Cliquez ici pour toutes les news en bref


Recherche sur arenebi


Toutes les polémiques de l'arène sont ici

Vos journaux sportifs à 100 FCFA

Top articles



1er portail 100% Swagg du Senegal

Recherche par mot clé dans l'actu





Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte

Wakh Sa Khalat : Libre parole sur la lutte, exprimez-vous sur tous les sujets de la lutte
Cette rubrique est destinée à tous les amateurs qui veulent s'exprimer. Enregistrez vos vidéos avec Skype, Msn ou Google+ (ou tout autre logiciel vidéo) et envoyez-les nous par la  rubrique contact. Nous les publierons pour faire partager votre point de vue sur la lutte. Libre à vous de choisir le thème, qui doit concerner la lutte. Par exemple les sanctions du CNG, les Rounds à introduire dans la lutte, la violence, etc.

Voir les vidéos reçues


Auteur : Arenebi.com
08/07/2013

Site de discussion sur le Sénégal