Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

150 COMBATS, 25 MILLIONS DISTRIBUES, 11 PAYS EN LICE... La 10ème édition du TOLAC en chiffres


Rédigé le Mardi 10 Mai 2016 à 17:08 | Lu 1052 commentaire(s)


Le dimanche 8 mai dernier, à Dosso, les rideaux tombaient sur la 10ème édition du TOLAC qui a vu le Sénégal s'imposer pour la cinquième fois. Retour sur les chiffres qui ont marqué ce rendez-vous sous-régional.


150 COMBATS, 25 MILLIONS DISTRIBUES, 11 PAYS EN LICE...   La 10ème édition du TOLAC en chiffres
11 pays présents, 55 lutteurs
La 10ème édition du TOLAC, tenue à Dosso du 3 au 8 mai 2018, a vu la participation de seulement onze pays sur les quinze que compte la CEDEAO. Le Niger, le Nigeria, le Bénin, le Burkina Faso, la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Mali, la Sierra Leone, la Côte d'Ivoire et le Sénégal avaient effectué le déplacement et avaient présenté chacun cinq lutteurs. Soit au total cinquante cinq lutteurs en lice. En effet, aucun lutteur n'a été retenu ni à la pesée ni à la visite médicale.
150 combats en trois jours
Le premier jour, pour le début des compétitions par équipes, on a enregistré 85 combats entre les 55 lutteurs en place. Le lendemain, samedi 7 mai, il fallait laisser la place aux compétitions par catégorie de poids. Et là, il y a eu 45 combats, soit 9 par catégorie de poids. Si on y ajoute les 20 de la dernière journée (10 par équipes et 10 autres par catégorie de poids), on se retrouve avec 150 combats pour l'ensemble des trois jours.
Une assiette de 25.520.000 distribuée
Pour chacune des cinq catégories de poids, on a distribué 2.900.000 FCFA (1.450.000 pour le premier, 870.000 pour le deuxième et 580.000 FCFA pour le troisième). Cela fait 14.500.000 FCFA pour l'ensemble des cinq catégories de poids. À cela il faut ajouter les 11.020.000 remis aux trois premiers pays du tournoi (5.800.000 pour le premier, 3.480.000 pour le second et 1.740.000 pour le troisième). D'où un total de 25.520.000 FCFA dégagés par la CEDEAO pour récompenser les différents lauréats.
Une seule réclamation
Durant toute la compétition, on n'a eu droit qu'à une seule réclamation. En effet, en demi-finale dans la catégorie des 76 kilos, le Burkina Faso avait introduit une réclamation pour contester la décision de l'arbitre. Mais après que Abdou Badji et autre Malang Barca sont allés visionner la cassette du combat, ils ont confirmé la victoire du Nigérian sur le Burkinabé.
Plus de 60 avertissements
Pour sorties délibérées, passivités, entre autres actes punis par les arbitres, les lutteurs ont été très souvent avertis pour les pousser à être plus actifs. Ainsi, nous avons dénombré plus de soixante avertissements en trois jours, soit plus de vingt avertissements en moyenne par jour. D'ailleurs, trois lutteurs ont perdu par disqualification, soit après trois avertissements : M'banhare Brene de la Guinée Bissau, Soumah M'Famoussa de la Guinée Conakry et Traoré Hamidou du Mali.
Abou NDOUR,
en escale à Casablanca
Sunu Lamb n° 3096 du 10 mai 2016






Facebook
Twitter