Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualié ] Bilan Général De La Lutte sans frappe 2019-2020 : 235 JOURNÉES, UNE CENTAINE DE MILLIONS DISTRIBUÉS


Rédigé le Vendredi 14 Août 2020 à 14:28 | Lu 373 fois | 0 commentaire(s)



De Dakar à Kaolack en passant par Thiès et Fatick, la lutte traditionnelle sans frappe livre ses secrets, au terme de la saison 2019-2020.


[ Actualié ]  Bilan Général De La Lutte sans frappe 2019-2020 : 235 JOURNÉES, UNE CENTAINE DE MILLIONS DISTRIBUÉS
La saison dernière était bien partie pour être l'une des plus abouties de ces dix dernières années, en lutte traditionnelle sans frappe. Mais, encore une fois, la pandémie a gâché la fête.
Dakar : 27 journées, 46,8 millions, 19 promoteurs
Au total, vingt-sept journées ont été organisées à Dakar. Et c'est naturellement Adrien Senghor qui arrive en tête avec 17 journées. Suivent ensuite Gaal Gui (7 journées), l'Arène nationale (2 journées) et le stadium Iba Mar Diop où les promoteurs de lutte avec frappe ont organisé l'unique journée, en hommage au ministre des Sports, Matar Bâ. Parlant des mises, 46,8 millions de nos francs ont été distribués dans la capitale : 153 à Adrien Senghor, 14,5 à Gaal Gui, 12 à l'Arène nationale et 5 millions à Iba Mar Diop. Et cette somme a été injectée par un total de 19 promoteurs.
Fatick : 115 galas sur les 390 prévus
Joint par téléphone, le président du Comité Régional de la lutte à Fatick, Sambaré Dione, nous renseigne que, sur les 390 galas de lutte sans frappe qui étaient prévus dans le calendrier, seulement 115 ont effectivement été organisés. C'est dire que le Covid-19 a emporté avec lui 275 galas de lutte.
Kaolack : 67 galas organisés, 60% de non réalisation
«Nous avons pu organiser 67 galas de lutte, soit 40% de ce qui était prévu. Malheureusement, la Covid-19 a tout chamboulé. Il y a aussi le Drapeau du chef de l'Etat qui était prévu à Kaolack. Mais ce n'est que partie remise. Je souhaite qu'il soit organisé en début de saison prochaine», explique le président du Comité régional de lutte de la capitale du bassin arachidier, Bira Sène.
Thiès : 26 journées, 10.300.000 FCFA, 9 promoteurs
A Thiès, l'infatigable président du Comité régional, Meïssa Ndiaye, nous apprend que, en lutte sans frappe, 26 journées ont été organisées dans sa région. Et que les 9 promoteurs qui étaient en lice ont décaissé 10.300.000 FCFA pour les distribuer aux lutteurs.
10 journées et 31 millions distribués : Diak's et Yékini se distinguent
A eux deux, les promoteurs Mamadou Diakhaté alias Diak's et Yakhya Diop dit Yékini ont respectivement organisé 6 et 4 journées. Aussi, Diak's a dépensé 19 millions contre 12 pour Yékini. Comme quoi, les deux promoteurs ont organisé, au total, 10 journées et proposé des cachets de 31 millions. Et si Diak's a zappé Adrien Senghor pour n'organiser qu'entre l'Arène nationale et Gaal-Gui, Yékini s'est produit dans quatre localités différentes : Dioffior, Joal, Mbour et Niakhar.
Drapeau du chef de l'Etat et Tournoi de la CEDEAO terrassés parla pandémie
La 21ème édition du Drapeau du chef de l'Etat, prévue à Kaolack du 5 au 7 juin 2020, ainsi que le Tournoi de la CEDEAO, qui devait se tenir à Dakar du 26 au 28 juin, n'ont finalement pas eu lieu. Et c'est la pandémie qui est encore passée par là.
Ordinateur se distingue, saison blanche pour Reug Reug
Avec 13 drapeaux glanés un peu partout au Sénégal et 4 finales perdues; soit un taux de réussite de 76%, Modou Faye alias Ordinateur a fait mieux que tout le monde. Il s'est même permis de battre deux fois Serigne Ndiaye 2, en 48h, à Niakhar et à Foundiougne. Quant à Reug Reug, il n'a pas disputé un seul combat en lutte sans frappe, en 2019-2020. Une première pour Djiné Thiaroye.
Abou NDOUR
RECORD n° 787 du 10 août 2020












Partager ce site


Facebook
Twitter