Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] ​PAPIS GÉNÉRAL MET FIN À SA CARRIÈRE « J'ai arrêté, je suis devenu un marabout »


Rédigé le Mardi 1 Décembre 2020 à 20:28 | Lu 1199 fois | 0 commentaire(s)


Après 14 ans de carrière, Papis Général a décidé d'arrêter la lutte. Il a rangé son nguimb pour de bon, pour devenir un marabout. Lui qui avait effectué son baptême du feu avec fracas en domptant Ibrahima Faye, le 25 décembre 2009, quitte l'arène par une mauvaise note en perdant; son combat contre Quench, le 21 mai 2017.


Onze ans après ses débuts dans l'arène, Papis Général a jeté l'éponge comme un boxeur groggy après avoir reçu un KO. Au bout du fil, hier en début d'après-midi, il annonce la nouvelle à ses fans. «J'ai arrêté», dit-il, au bout du fil avant de poursuivre, comme pour montrer qu'il a tourné, pour de bon, dos à la lutte : «Oui, j'ai effectivement arrêté la lutte». Et sur les raisons de ce brusque arrêt, Papis Général s'en explique : «Pourquoi, j'ai décidé d'arrêter ? C'est pour deux raisons. La première, c'est ma mère. Elle m'a supplié d'arrêter, si je ne veux pas la perdre. Elle m'a prévenu en disant de choisir entre la lutte et elle. Je n'avais pas le choix et j'ai pris la décision de mettre fin à ma carrière de lutteur. La seconde raison qui m'a poussé à ranger mon nguimb, c'est ma défaite concédée contre Quench. C'est un revers que je n'arrive toujours pas à digérer. C'est une défaite qui me fait très mal, jusqu'à présent», déclare Papis Général.
Une page donc se tourne pour le plus grand technicien de l'arène, mais aussi comme l'un de ses plus grands animateurs. Les combats de Papis Général étaient un régal pour les yeux. Danseur hors-pair, Papis Général ne manquait pas de mettre le feu et l'ambiance était assurée avec lui. Le monde de la lutte perd ainsi un grand champion et, avec les départs de Baboye, Boy Sèye, Thièck, Pape Mor Lô, etc. l'arène est en train de se vider de ses vrais champions.
En mettant un terme à sa carrière à la surprise générale, quel sera donc son point de chute ? Papis Général de nous révéler qu'il a entamé un autre métier : «Je pouvais même travailler dans l'usine de ma mère puisqu'elle dirige une charcuterie. J'avais travaillé là-bas pendant une année, mais je suis sur autre chose. Maintenant, je suis devenu un marabout. Oui, un marabout» souffle-t-il, au bout de la ligne. Une grosse surprise pour les gens qui ne le connaissent qu'à travers la lutte. «Ça va surprendre beaucoup de gens, mais pas ceux qui me connaissent réellement mon grand-père est un grand marabout à Joal-Fadiouth. J'ai hérité le maraboutage de lui. Là où j'ai décidé de poser mes pieds, je ne suis pas un novice. Je connais les secrets du maraboutage. Et c'est mon job actuellement. Je suis un marabout et je travaille pour toute personne qui désire s'assurer de mes services».
Iba KANE
Sunu Lamb n° 4457 du 1er décembre 2020
 
Palmarès Papis Général
9 victoires : Ibrahima Faye, Colonel Ngom, Modou Faye, Babacar Diallo, Tapha Guèye 2, Nguer, Mame Balla, Sa Cadior 2, Domou Dialaw
2 défaites : Bruce Lee, Quench












Partager ce site


Facebook
Twitter