Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] ACCORD AVEC SÉNÉGAL ENTERTAINEMENT POUR CROISER REUG REUG Gouye Gui pourrait encaisser son avance, ce lundi


Rédigé le Mardi 28 Juillet 2020 à 10:42 | Lu 285 fois | 0 commentaire(s)



Ce lundi, Gouye Gui pourrait bien encaisser son avance sur cachet pour acter son combat tant agité contre Reug Reug. Le staff du Roi du Simpi aurait trouvé un accord avec Sénégal Entertainment Group (SEG), une structure pilotée par Mawo Cissé.


[ Actualité ]  ACCORD AVEC SÉNÉGAL ENTERTAINEMENT POUR CROISER REUG REUG Gouye Gui pourrait encaisser son avance, ce lundi
Les pourparlers avec Nass, agent et défenseur des intérêts de Gouye Gui, sont bouclés (ou presque). Mawo Cissé a accéléré la cadence durant le week-end. Le réalisateur de la TFM n'a pas cessé de téléphoner à Nass pour le rassurer au sujet du combat du Roi du Simpi contre Reug Reug. Hier dimanche, le coordonnateur de Sénégal Entertainment Group a réitéré à l'agent de Gouye Gui le désir ardent de ses supérieurs de finaliser ce combat de rêve.
Les deux camps ont même permis à Gouye Gui et Lamine Samba d'enterrer la hache de guerre. Les deux acteurs sont redevenus comme avant, de vrais partenaires. Mieux, Sénégal Entertainment a fait d'énormes efforts financiers pour accéder quelque peu à la demande du Roi du Simpi. Celui-ci ne demandait qu'une chose à la nouvelle structure portée sur les fonts baptismaux par le groupe de presse de la star planétaire Youssou Ndour : un cachet supérieur à celui qu'il avait empoché dernièrement contre Siteu, qu'il avait dominé. En termes clairs, l'enfant de Thiénaba veut plus que 35 millions FCFA. Ce qui était certain jusqu'à hier, c'est que SEG était prêt à lui payer 35 millions de nos francs. Si un accord définitif a été entériné entre Nass et Mawo Cissé, Gouye Gui devrait à tout casser encaisser un prix fort de 40 millions FCFA.
De sources sûres, Gouye Gui doit rentrer dans ses fonds dès ce lundi. Une manière d'acter son combat contre Reug Reug, qui a déjà fait sa propre publicité. En tout cas, il n'y a plus de grand brouillamini au niveau des pourparlers.
Abdoulaye DEMBÉLÉ
Sunu Lamb n° 4353 du 27 juillet 2020












Partager ce site


Facebook
Twitter