Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

[ Actualité - Entretien ] MODOU LÔ MET LES POINTS SUR LES I "AMA OU UN AUTRE , JE N' ÉCARTE AUCUN LUTTEUR "


Rédigé le Lundi 4 Novembre 2019 à 12:00 | Lu 470 commentaire(s)


Moudo Lô a honoré de sa présence la réunion technique de Rock Énergie, hier di¬manche, à l'hôtel les Ambassades des Parcelles Assainies. En marge de ce conclave, le Roi des arènes, toujours très courtois, a accepté de s'entretenir avec Sunu Lamb. Le chef suprême des lutteurs aborde ainsi les démarches liées à son combat et les adversaires qui sont ou pas dans sa ligne de mire.


[ Actualité - Entretien ]  MODOU LÔ MET LES POINTS SUR LES I "AMA OU UN AUTRE , JE N' ÉCARTE AUCUN LUTTEUR "


Quelles sont vos impres­sions par rapport à cette Assemblée générale de votre écurie ?
 
Juste vous préciser que ce n'était pas une Assemblée gé­nérale. C'était une réunion de notre écurie.

Le fait de retrouver vos jeunes coéquipiers, vos staffs techniques et admi­nistratifs, vous rappelle certainement beaucoup de choses ?
 
Les techniciens Alioune Dione et autres sont là depuis très longtemps. Ils sont des Par­celles Assainies. Ils sont venus renforcer notre staff tech­nique. On leur a ouvert nos portes. On s'en réjouit. Ils sont des anciens de ce sport de combat. Nous avons besoin de leur expérience pour nous améliorer à tous les niveaux.
 
Comment avez-vous vécu les différentes interven­tions ?

TOUT ADVERSAIRE QUE JE TROUVE LOGIQUE , JE LE PRENDS

J'ai toujours été correct vis-à- vis de mes aînés. Je ne me rappelle pas, au cours de nos réunions, avoir pris la parole ou donné une opinion contraire à celle de mes aînés ou enca­dreurs. J'ai toujours accepté tout ce qu'ils décident en réu­nion. Ma priorité a toujours été de m'entraîner sérieusement et produire de bons résultats. Je peux dire, aujourd'hui que j'ai bien atteint mes objectifs, j'en rends grâce à Dieu. C'est pour cela que j'ai prodigué des conseils dans ce sens à mes jeunes coéquipiers. Seul le travail paie. Donc, je conseille aux jeunes de respecter leur métier pour subvenir aux be­soins de leurs parents et au­tres proches.

  Vous êtes souvent cité en exemple par d'autres lutteurs . Qu'est-ce que ça vous fait d' être montré en exemple ?

Ma conviction est que rien n'est facile dans la vie. Il faut toujours se battre pour arriver à ses fins. Aux débuts, c'est presque toi qui fais tout par tes propres moyens. Mais après, les efforts que tu fournis por­tent leurs fruits. Ma conviction, c'est que c'est le Tout Puissant qui réalise nos vœux. Je conseille à mes jeunes frères d'avoir un métier et de l'ac­compagner avec les entraîne­ments. C'est plus sûr. Le métier que tu exerces te per­met de te trouver des moyens de gérer tes besoins primaires. Sinon, tu es obligé de tendre la main ou de faire des choses qui ne sont pas souhaitables.

La nuit de votre consécration royale , comment l'avez-vous vécue ?

Je rends grâce à Dieu. Je suis un être humain que rien au monde ne surprend. Je fais ce que je dois faire et le reste je le laisse entre les mains de Dieu. Je suis persuadé que Dieu est capable de tout. Cette consécration royale est un lourd fardeau à porter. Sass-là. Je prie Dieu d'atteindre tous mes objectifs dans l'arène.


Un de vos coachs , Ndiouga Dia a laissé entendre que c'est difficile de trôner assez longtemps . Quelle lecture en faites-vous ?


J'avoue que ça n'a pas été fa­cile au début. Je me suis bien battu pour y arriver. Mais j'ai toujours bien bossé. Au­jourd'hui, par la grâce de Dieu, je suis devenu Roi des arènes. Je prie Dieu de rester très longtemps Roi des arènes.

Certains techniciens vous conseillaient d'éviter des adversaires dangereux pour rester longtemps Roi des arènes . Vous semblez faire le contraire ...


Cette consécration royale est un lourd fardeau

Certains techniciens vous conseillaient d'éviter des adversaires dangereux pour rester longtemps Roi des arènes. Vous semblez faire le contraire...
Je ne calcule rien dans l'arène. Je n'évite et n'écarte per­sonne. J'ai toujours accepté d'affronter le plus difficile chal­lenger sans arrière-pensée. Je ne cherche jamais d'adver­saires faciles. À chaque fois que je trouve un adversaire lo­gique, réclamé par les ama­teurs et autres, j'accepte de le croiser pour passer à autre chose. Je n'ai pas de problème à ce propos.

Actuellement, quels sont les promoteurs qui démar­chent votre prochain com­bat ?

Ils sont assez nombreux. Les promoteurs sont en pourpar­lers avec «Père Birame» (Gningue). J'ose espérer que mon prochain combat sera bientôt ficelé.

On peut affirmer que votre combat contre Ama Baldé va bientôt se matérialiser ?

Que ce soit Ama Baldé ou un autre, je n'ai pas de préfé­rence. Je n'écarte personne.

Votre combat contre Ama Baldé semble être réclamé et très agité. Certains le considèrent même comme étant une demande sociale. Est-ce que c'est l'adver­saire que vous préférez ou bien ?

Je ne préfère aucun adver­saire. Je valide tout combat ré­clamé par le monde de la lutte.

Luc Nicolaï serait le promo­teur qui est le plus avancé dans les négociations. Qu'en est-il réellement ?

Luc Nicolaï est un gars très bien. J'entretiens des relations assez cordiales et fraternelles avec lui. Il m'a soutenu dans des moments difficiles de ma carrière. Si Luc Nicolaï veut mon combat en même temps que d'autres promoteurs, je préfère signer pour son compte. Parce qu'en dehors de la lutte, il m'a toujours été d'un grand soutien. Il reste pour moi un être très cher. Ça, tout le monde le sait.

Il se dit qu'Ama Baldé, qui a rejeté un cachet de 80 millions FCFA, devrait ac­cepter même moins du fait que c'est lui qui vous a défié partout. Qu'en pen­sez-vous ?

j' espère que mon prochain combat sera bientôt ficelé

 

Évidemment ! Mais aussi, il faut comprendre que c'est lui qui noue le nguimb. C'est lui qui sait quel est le cachet qui l'arrange. Je ne peux aller loin dans ça.

Ne pensez-vous pas que Pikine hésite pensant que vous êtes mystiquement déjà prêt ?

Je n'en sais rien, mais Dieu est grand !

 Tapha Tine est cité comme pian B. Est-il un adversaire pour vous*?

Je persiste et signe que je . n'écarte aucun lutteur et que je ne crains personne. Il y a y trop de commentaires par ci et par là. Mais personnellement, tout adversaire que je trouve logique, je le prends et avance.

Il se susurre que vous avez la certitude mystique de rester très longtemps sur le trône, raison pour laquelle vous n'écartez personne. N'est-ce pas que c'est vrai ?
Je fonde tout sur mes entraî­nements et ma conviction que seul le travail paie. Sinon, seul Dieu est capable de dire si tel champion va trôner longtemps ou pas. Je suis un être humain qui demeure vraiment convaincu que c'est le Bon Dieu qui décide de tout.

Bombardier ne cesse de vous défier , est-il possible que vous l'affrontiez cette saison ?

Je n'y crois pas.

Pourquoi ?

Non, je sais que je ne vais pas croiser Bombardier cette sai­son. Mon intention, c'est de croiser le fer avec tous les lut­teurs.

Il se dit que vous avez l'ambition de disputer deux combats cette saison ?

Si j'en ai l'opportunité, je vais la saisir. Ça, c'est certain.

Êtes-vous au moins certain que ce sera difficile d'organiser deux combats royaux ?

Oui. Je sais que ce ne sera pas facile. Mais si j'en ai-l'opportu­nité, je ne vais pas cracher là- dessus.

Selon vous , la lutte est-elle en crise ?

Je ne pense que la lutte est en crise. C'est notre sport natio­nal. Nous demandons à tous les Sénégalais de soutenir la lutte afin qu'elle ne soit pas en crise.

On sent que vous, les VIP, êtes sur le point de tendre la perche aux espoirs qui ont fait leurs preuves. Vous le faites parce qu'ils le mé­ritent ou c'est juste pour leur offrir l'occasion d'accé­der à la cour des grands ?

JE NE PENSE PAS QUE LA LUTTE EST EN CRISE ,?

 Je peux dire qu'on le fera parce qu'ilfont plus ou moins fait leurs preuves. Aussi, ce sont des espoirs qui ont fait leurs preuves.

Votre éventuel combat contre Ama Baldé peut-il être vu sous l'angle d'un réglement de comptes ?

(U ne veut pas trop en parler) 'Nous en parlerons une pro­chaine fois. Merci !

Par Abdoulaye DEMBÉLÉ

SUNU LAMB 04/11/2019


















Partager ce site

Facebook
Twitter