Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité - Entretien ] PAPA SOW ( DIAMBARS WRESTLING ACADEMY " Pour le moment , le combat qu vaille , c'est le coronavirus "


Rédigé le Lundi 23 Mars 2020 à 12:29 | Lu 218 fois | 0 commentaire(s)


Son combat contre Siteu de l'écurie Lansar initialment prévu le 5 avril , suspendu à cause du CORONAVIRUS . Papa Sow ( chef de file de Diambars Wrestling Academy ) lance un message fort .
Respectons les consignes des autorités sanitaires pour couper la chaine de transmission


Votre combat contre Siteu, qui était prévu le 5 avril prochain, a été reporté à une date ultérieure à cause du Coronavirus. Comment vivez-vous cette situation?
Ie plus important, pour le moment, cest de prier pour que celte pandé­mie du Coronavirus, qui touche le monde entier de plein fouet, s’arrête le plus rapidement possible. Nous savons tous que la situation est vrai­ment grave. Ce virus se propage à une vitesse qui fait vraiment peur. Il faut vraiment prier pour que Dieu nous sauve de cette maladie. Du coup, quand la mesure de suspen­sion des manifestations sportives est tombée, nous lavons accueillie avec philosophie. Nous avons suivi les consignes, parce que nous sommes conscients que ces mesures sont prises pour nous sauver la vie. Aujourd’hui le plus important c'est d’aider les autorités à nous aider. Je suis en phase avec toutes les mesures prises. Et je remercie au passage les autorités, qui sont en train de tout faire pour barrer la route à ce virus.

Comment comptez-vous vous adapter à la situation pour au moins continuer à vous entraîner pour garder la forme ?
La dernière fois que je me suis entrainé en groupe, c’était mardi passé à la plage de Yoff, mais ce jour là, nous avons été interpellés par les gendarmes, qui nous ont demandé d arrêter. Ils ont été très courtois avec nous, ils ont eu le bon discours pour nous faire comprendre pourquoi nous devions arrêter de nous entraî­ner en groupe. Ils nous ont aussi expliqué le risque qu’il y a d’aller s’entraîner dans les salles de muscu­lation et tout. Nous avons respecté les mesures, parce que tout ce qu’on nous dit, cèst pour nous sauver la vie. Aujourd'hui quand je regarde les ravages que cette maladie fait dans le monde, je me dis que les mesures prises par nos autorités sont à appli­quer strictement. Je m’engage à les respecter et à faire de mon mieux pour sensibiliser mon entourage et tous les Sénégalais pour barrer la route à cette maladie. Cependant, il est clair que je dois voir comment faire pour garder la forme. Je vais continuer à m'entraîner, en solo, ou avec un groupe restreint, tout en prenant les précautions d’hygiène.

Maintenant que cette situation s’est présentée, comment la gérer, sur­tout pour vous qui avez un contrat et qui venez de lancer votre propre écurie, «Diambars Wrestling Academy » ?
Vous savez, quand on voit comment la maladie est en train de faire des ravages à travers le monde, on se rend compte que la santé passe avant tout. Aujourd’hui, la priorité c’est la santé. Quand notre santé est mena­cée, il faut vraiment arrêter tout et se conformer aux mesures sanitaires. N’empêche, je vais continuer à m’en­traîner pour maintenir la forme, parce que j’espère et je prie pour que la situation soit maîtrisée le plus rapidement possible.

​Avez-vous parlé avec le promoteur, Pape Abdou Fall, pour savoir ce qu’ il faudra faire ?
Nous sommes tous conscients que ce cas de force majeure nest la faute de personne. Le report du combat est indépendant de la volonté du promoteur, des lutteurs, des autorités de ce pays, donc il ny a rien à faire, il faut juste attendre que la bataille contre ce virus soit gagnée. Je sais que le promoteur viendra nous parler pour savoir comment gérer cette crise et voir les perspectives. Mais pour le moment, acceptons toutes les mesures de suspension des activités, parce que cest pour notre bien, le bien de l'huma­nité. Espérons que la situation va revenir à la normale bientôt et que tous les secteurs reprendront leurs activités. Mon combat contre Siteu était jusque-là le seul grand combat qu’attendaient les amateurs de la lutte avec frappe. Si la situation s’améliore, c’est clair que le promo­teur va trouver une solution. Pour le moment, le combat qui vaille, cést celui contre ce virus.

En tant que chef de file de lecurie «Diambars Wrestling Academy», responsable de beaucoup de lut­teurs, vous devez avoir un rôle à jouer dans le combat contre la pro­pagation de ce virus ?

Bien évidemment, je participe à la sensibilisation, que ce soit de mes proches ou des lutteurs de mon écu­rie. C’est notre rôle à nous tous de respecter les mesures, mais aussi de faire passer les messages. Déjà j'ai arrêté les entraînements en groupe dans mon écurie. Ix; seul problème avec nous, lutteurs, c’est ce qubn appelle le corps-â-corps. Mais comme c’est une question de santé, on va essayer de revoir tout. C'est vraiment une situation assez com­pliquée, mais continuons à prier pour que la maladie soit vaincue très tôt. Et que le Sénégal parvienne à guérir les cas positifs, mais surtout à couper la chaîne de contamination. Que Dieu nous protège.

L' OBS 













Partager ce site


Facebook
Twitter