Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] GÉNÉRAL MALIKA PRÉVIENT SON FUTUR ADVERSAIRE «Fils de Balla ne peut pas m'arrêter»


Rédigé le Vendredi 7 Août 2020 à 22:17 | Lu 307 fois | 0 commentaire(s)


Général Malika rassure ses innombrables fans. Pour sa prochaine sortie dans l'arène, le protégé du manager Abdou Bakhoum veut malmener Fils de Balla, afin de continuer sa marche victorieuse.


Entretien
 
Que peut-on retenir des préparatifs de votre combat contre Fils de Balla ?
C'est un combat qui devait se tenir le 21 mars dernier. Mais avec la maladie à coronavirus qui s'est signalée dans le pays, on a renvoyé l'affiche à une semaine de la tenue de l'affrontement, malheureusement. N'empêche, on continue de dérouler normalement nos séances. Je ne prépare pas seulement le combat contre Fils de Balla, mais aussi d'autres compétitions. En dehors de la lutte avec frappe, je m'active aussi dans la lutte simple.
Et comment se passe la préparation ?
J'effectue deux séances par jour. Le matin, je me rends à la plage, pour effectuer un travail de longue distance. Après, je termine la séance par des ateliers. Et le soir, je me rends à la salle pour faire de la musculation.
Quelles informations avez-vous sur votre adversaire ?
C'est un champion qui a fait ses preuves. Je le respecte. Mais je ne pense pas que Fils de Balla pourra m'arrêter. Je suis en train de bien travailler dur, pour remporter ce duel. En plus, je crois en mes qualités. Donc, mes supporters ne doivent avoir aucune crainte. Mon objectif est de devenir Roi des arènes, un jour. Je mise beaucoup dans la lutte pour réussir ma vie. J'ai tout abandonné pour me consacrer à cette discipline.
Comment gérez-vous cette période sans compétition, causée par le coronavirus ?
C'est une situation très difficile. Tout le monde est en train de ressentir la crise sanitaire, causée par le coronavirus. Ça n'arrange personne, particulièrement nous qui sommes des compétiteurs. Rien ne va. On est resté pendant des mois sans nouer le nguimb, alors que la lutte constituait notre seule activité. Ce qui reste à faire, c'est de prier pour que la pandémie disparaisse du monde, afin que toutes les activités puissent reprendre.
Rappelez-nous un peu votre palmarès....
Je n'ai pas encore duré dans l'arène. N'empêche, j'y ai fait mes preuves, après avoir disputé 12 combats pour 9 victoires contre 3 défaites. Lors de mon dernier affrontement, j'ai signé une victoire. Et c'est Mbaye Tine 2 que j'ai terrassé.
Par Mamadou L. NDIAYE
Sunu Lamb n° 4361 du 7 août 2020




Dans la même rubrique :
< >









Partager ce site


Facebook
Twitter