Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] GRÈVE DES ARBITRES : Le mutisme de TYSON inquiète


Rédigé le Lundi 23 Mars 2020 à 11:19 | Lu 266 fois | 0 commentaire(s)


Connu pour son franc-parler, Mouhamed Ndao «Tyson», membre du CNG de lutte, est silencieux face à la grève des arbitres, la radiation de Sitor Ndour. Un silence assourdis¬sant de Tyson qui inquiète le monde de la lutte.


II ne se passe pas un jour sans que des attaques n'arrivent de tous les côtés pour demander le départ du président du CNG, Alioune Sarr. C'est devenu même une habitude chez certains acteurs de la lutte notam­ment Bombardier, Gris Bordeaux, Boy Kaïré, El Hadj Daouda Faye «Vava» ... Ceux-là lui reprochent sa longétivité à la tête de la structure qui gère le sport le plus populaire au Séné­gal. Mais pour chaque attaque, seul le principal concerné (Alioune Sarr) répond en appor­tant des démentis ou monsieur Thiemo Kâ.
Pourtant parmi les collaborateurs du président Alioune Sarr y figure un certain Tyson connu pour son éloquence mais aussi pour son franc-parler. Dans cette guerre sans merci entre certains acteurs de la lutte et le président Sarr, l'intervention de Tyson pourrait y être très capitale, elle pourrait même faire la différence. Mais, l'enfant chéri de Kaolack préfère se taire alors que tout ceux qui le connaissent savent que «Tyson» a son mot à dire, lui qui connaît les rouages de la lutte sénéga­laise, un sport qu'il a rendu célè­bre pour l'avoir révolutionné dans les années 90. Le silence de
Tyson est incompréhensible ou bien le lutteur en tant que tel a des limites quand il s'agit de dé­fendre le président Sarr.


Rôle de Tyson entre Alioune Sarr et ses détracteurs ?
L'ex-leader de la génération Boul Faalé pouvait jouer le rôle de médiateur car il n'y a pas quelqu'un qui connaît mieux les lutteurs que lui. Il pouvait même les appeler pour ren­contrer Alioune Sarr himself, une rencontre dont il serait le modérateur ou bien il pourrait aller directement vers les écu­ries et autres écoles de lutte pour discuter avec tout le monde. Mais là, le silence as­sourdissant de Tyson est in­compréhensible dans le contexte actuel.

Ancien détracteur d'Alioune Sarr
En 2007, Tyson faisait comme les détracteurs actuels du président Sarr. Juste après son combat contre Bombardier qu'il il avait refusé de poursuivre, Tyson, qui avait vu à l'époque le reste de son reliquat confisqué par le CNG, passait presque tout son temps à tirer à boulets rouges sur le président Sarr. Dans plusieurs plateaux de télévision et de dé­bats de radios, il avait toujours souhaité son départ. Sa posture actuelle devrait lui permettre d'appeler les uns et les autres au calme pour avoir été à leur place il y a quelques années.
Dans tous les cas, le silence as­sourdissant de Tyson en l'état actuel des choses est incompré­hensible.


SUNULAMB
 







Facebook
Twitter