Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] L' AFFICHE DE RÊVE : MODOU LÔ / AMA BALDÉ , UN COMBAT Å 400 MILLIONS FCfa


Rédigé le Mardi 17 Décembre 2019 à 12:45 | Lu 1374 fois | 0 commentaire(s)


Plus l’ombre d’un doute, le combat Modou Lô aura lieu. Le duel de rêve a été ficelé hier, par le promoteur Luc Nicolaï pour un budget de 400 millions Cfa.


A un moment donné, c’était un rêve éperdument improbable, dans un astre qui sombre sur la lutte avec frappe de voir le roi Modou Lô mettre sa couronne en jeu pour la première fois, face à Ama Baldé. Digne héritier de son père et à la fulgurance d’une carrière précoce, il avait fini de convaincre quil peut bel et bien être le potentiel adversaire du détenteur de la couronne. La passion 'autour de l’affiche aussi beau qu’un lever de soleil avait tellement élevé les enchères qu’on ne croyait plus qu’un promoteur aussi balèze soit-il, allait risquer sa vie dans ce com­bat à des centaines de millions de Cfa. Les cachets déclarés (150 millions Cfa pour Modou Lô) et réclamés (100 millions Cfa pour Ama Baldé) faisaient tellement froid au dos que les ama­teurs de la lutte avec frappe ont vite déchanté. Mais il y a un challengeur, un homme de défi, le sauveur de l’arène, comme on va sempresser de le décrire : Luc Nicolaï qui jouait en sous marin, faisant toutes les gymnastiques financières inimagina­bles pour sortir de l’eau avec le poisson de rêve. Et cèst à croire que dans Je monde du promoteur de la Petite Côte l’interdit n’existe pas. Luc Nicolaï a cassé sa tirelire comme jamais pour ficeler hier le combat qui fait tant saliver, officialisation du combat devant opposer Modou Lô à Ama Baldé à une date qui n’est pas encore connue avait pour théâtre le cabinet de Me Boubacar Cissé sis au Point E. Ama Baldé accompagné de son frère et manager Jules Baldé, a signé le contrat et encaissé son avance sur cachet. Modou Lô qui avait signé son contrat depuis belle lurette n’a pas fait le déplacement. Son agent Birahim Gningue a signé à son tour hier et encaissé l’avance sur le cachet. Voilà qui officialise le combat qui est parti pour tenir en haleine le monde de la lutte.

270 millions Cfa pour les cachets
Luc Nicolaï était monté très haut qu’il ne pouvait pas descendre sur terre sans son combat de rêve. Le chemin qui mène à l’offi­cialisation du combat a été long et parsemé d’embûches, mais Luc Nicolaï a tenu bon. Selon des sources bien introduites dans le montage de cette affiche, le promoteur Luc a trouvé un accord avec Modou Lô depuis belle lurette. «Le roi des arènes avait apposé sa signature sur son contrat depuis quelque temps et n’attendait que son adversaire», renseigne la source. Si le combat a tardé à se matérialiser, c’est parce que Ama Baldé n’avait pas trouvé un accord sur le cachet qu’on lui avait pro­posé. «Effectivement le blocage se situait à ce niveau. Ama Baldé réclamait un peu plus que les 80 millions Cfa que Luc avait mis sur la table. Si la situation sèst décanté c’est parce que Luc a fait des concessions, il a accepté de revoir à la hausse le cachet de Ama Baldé», confie un proche de Ama Baldé. Une source proche du promoteur confie que si le promoteur a fina­lement cédé aux caprices du lutteur, c’est qu’il tenait à honorer ses engagements. «Il ne faut pas oublier que Ama Baldé était prêt à signer avec un autre promoteur pour un combat contre Tapha Tine, quand Luc Nicolaï lui a proposé ce combat qui, sur le plan sportif, est plus alléchant, car c’est la couronne du roi des arènes qui est en jeu», explique ce proche du promoteur, il est toutefois difficile de lui tirer les vers du nez sur les cachets fina­lement payés à Modou Lô et à Ama Baldé. «Luc n’a pas hésité à casser sa tirelire pour ce combat parce qu’il est persuadé qu’il va en faire un événement attractif et que les sponsors vont suivre. La lutte a besoin de cette affiche qui va bénéficier d’une organi­sation spéciale», promet-il. Tout ce que le proche du promoteur veut bien nous montrer, c’est ce document du projet de budget du combat qui est chiffré à 400 millions de francs Cfa, y com­pris les cachets des deux lutteurs.

Modou Lô double Ama Baldé
Les cachets des deux lutteurs ont bouffé les 2/3 du budget de 400 millions. Cette révélation d’une source proche du mon­tage de ce combat nous ouvre un large boulevard qui mène au cachet auquel chaque lutteur a eu droit. Si l’on part du principe que Ama Baldé a accepté d’affronter Modou Lô pour 90 millions Cfa comme nous la confirmé un proche du fils de Falaye Baldé, le roi des arènes doit toucher une fortune pour ne pas réfléchir à deux fois sur la proposition.

Considérant que les deux tiers du budget avoisinent les 270 millions Cfa, le cachet de Modou Lô peut bien dépasser les 150 millions Cfa annoncés avec insistance depuis le début des négociations du combat.
La rumeur disait déjà que si Ama Baldé a souhaité revoir son cachet à la hausse à son temps, c’est parce qu’il s’était rendu compte que son adversaire a touché une grosse somme. Nos tentatives de joindre le promoteur sont restées vaines.

L’intérêt de Canal+, la ronde des sponsors
Ce voyage en plein ciel de la lutte avec frappe à prix démesuré est stratégiquement planifié. Luc Nicolaï ne se serait pas lancé dans cette aventure à 400 millions Cfa sans assurance. «Quand la chaine de télévision Canal+ qui s’investit beau­coup dans les événements sportifs au Sénégal manifeste son intérêt pour ce combat entre Modou Lô et Ama Baldé, il y a vraiment de quoi faire des efforts pour décrocher l’affiche. Il y a des sponsors qui font aussi la ronde et qui n’attendent que l’officialisation du combat pour se proposer. Donc tout ça a donné une certaine assurance au promoteur», explique notre source. La structure Luc Nicolaï and Co qui a un peu-trainé les pas la saison passée, semble avoir repris du poil de la bête. Car au delà des combats de lutte avec frappe, le promoteur aurait prévu de se remettre à l’organisation des galas de lutte simple dans les régions.
 
EBRISSA SANE

L' OBS


 













Partager ce site

Facebook
Twitter