Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] Les déclarations fracassantes du chef de l'écurie «Tay Shinger» «Le jeune m'a confié avoir été payé par les jumeaux habitant Keur Mbaye Fall...»


Rédigé le Mardi 7 Juillet 2020 à 15:52 | Lu 663 fois | 0 commentaire(s)



[ Actualité ] Les déclarations fracassantes du chef de l'écurie «Tay Shinger» «Le jeune m'a confié avoir été payé par les jumeaux habitant Keur Mbaye Fall...»
Placé au centre de cette affaire du fait de son aura et qu'il est propriétaire du corps du délit initial, Eumeu Séne, Mamadou Ngom à l'état civil, a semblé très secoué par la mort de Ibrahima Touré. Selon des témoins, il a tenté vainement de s'opposer au lynchage du jeune Ibrahima Touré qui lui a été livré pieds et mains ligotés. Conscient qu'il pourrait être éclaboussé par cette affaire, notamment si la mort survenait au cours du lynchage, le chef de file de l'écurie «Tay Shinger», alerté alors qu'il dormait dans sa chambre, soutient avoir vite dévalé les escaliers pour se porter dehors, à la devanture de sa maison où une foule s'était déjà formée. «C’est au moment de descendre les escaliers que j'ai entendu beaucoup de bruits, j'ai vu que la rue était prise d'assaut par les populations. Je me suis opposé à ce qu'il soit battu car les choses pourraient se retourner contre moi», a confié Eumeu Séne, dont ni la force presque herculéenne et encore moins le bagout n'ont pu dissuader la foule. Ne pouvant rien faire, il s'est alors dirigé vers son véhicule, un Range Rover de couleur noire sans plaque d'immatriculation garé non loin et qui était visé par la bande des quatre voleurs (les trois se sont enfuis à l'approche des vigiles pendant que Ibrahima, moins chanceux, est arrêté). Le cœur meurtri, face à la vitre arrière cassée par les malfaiteurs, il a longuement promené son regard sur la voiture avant de revenir sur ses pas pour cette fois, jouer du coude afin de se frayer un passage jusqu'au jeune Ibrahima Touré, très mal en point, couché à même le sol, pieds et mains ligotés, le corps couvert de sable. Penché sur le voleur, le lutteur déchu de sa couronne de roi de l'arène par Modou Lô, soutient avoir pu échanger quelques mots avec lui. Un échange bref au cours duquel Ibrahima Touré, les propos confus, la voix saccadée, du sang suintant de ses blessures, lui a confié qu'il a agi pour le compte d'individus qui lui ont remis de l'argent.
Et si le mobile des quatre malfaiteurs n'était pas que le vol.
Se voulant plus explicite, l'ex-roi des arènes a soutenu mordicus que le jeune Ibrahima Touré qui semblait convaincu que l'heure de sa mort a sonné, a choisi de se confesser : «Je ne le connais pas, mais il a soutenu avoir été payé par les jumeaux habitant Keur Mbaye Fall et qui sont bien connus. Il a également cité des noms de personnes que je ne connais pas», témoigne Eumeu Séne. Une révélation qui pourrait laisser croire que le vol n'était pas le seul mobile de la bande des quatre malfaiteurs. «Il pourrait également s'agir d'une volonté de nuire ou de déstabiliser l'ex-roi des arènes», confie un voisin du chef de l'écurie «Tay Shinger.» Pourtant, dans ses déclarations, Eumeu Séne a révélé que dans le passé, sa maison a été plus d'une fois la cible de malfaiteurs. «Le jeune n'était pas seul, il était avec d'autres et j'ai eu l'information qu'ils étaient tous armés. Dans le passé, j'ai été victime de quatre vols, dont l'un a porté sur un pétrisseur (un appareil de massage) acquis à trois millions de francs Cfa».
Alassane HANNE
L'OBS n 5030 du 7 juillet 2020







Facebook
Twitter