Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

[ Actualité ] MODOU LÔ SUR SES POTENTIELS ADVERSAIRES «Les deux conditions pour mon prochain combat»


Rédigé le Samedi 5 Octobre 2019 à 17:41 | Lu 797 commentaire(s)


Dans cette deuxième partie de l'entretien qu'il a bien voulu accorder à RECORD, à son domicile, le Roi des arènes, qui dit vouloir remettre le nguimb en janvier ou février, lève un coin du voile sur son prochain adversaire.


Avec la couronne de Roi, votre agent Birame Gningue dit que commence un nouveau plan de carrière pour vous. En quoi consiste-t-il?

C'est une continuité. Je suis prêt à affronter tout lutteur qui se dresse devant moi.
 
Vous n'excluez alors personne ?

Comment puis-je me permettre d'exclure des adversaires potentiels ? Je suis là pour lutter. Si l'on me propose un adversaire qui rentre dans mon plan et qu'on sort le chéquier (rires), je remets le nguimb.
 
Si vous parlez de cachet après avoir touché 140 millions contre Eumeu, peut-on s'attendre à ce que vous demandiez 150 ou 160 millions ?

C'est le marché de l'offre et de la demande. Il suffit de trouver un accord avec un promoteur.
 
Mais, au moins, vous allez demander plus que contre Eumeu Sène ?

C'est le souhait de chacun d'avancer dans la vie. Mais, comme je l'ai tantôt dit, il faut se mettre autour d'une table et échanger.
 
Est-il facile aujourd'hui de décrocher Modou Lô ?

Pourquoi pas...
 
Des promoteurs vous ont-ils fait des propositions depuis lors ?

J'en reçois tous les jours. Mais, avant de prendre une quelconque décision, il faut peser le pour et le contre et s'en ouvrir à ceux à qui on doit parler.
 
Votre staff a dit que vous aviez disputé deux combats et que vous aviez besoin de vous reposer...

Xale du sonë (un jeune ne se fatigue pas). C'est une façon de parler. Nous avons l'habitude de disputer des dizaines de combats en mbappat. Mais, effectivement, il fallait se retrouver et mettre certaines choses à leur place.
 
Cette période de grâce est-elle terminée ?

Il reste à se décider pour affronter les choses.
 
Les Rois des arènes ont l'habitude de lutter en fin de saison. Sera-ce le cas pour Modou Lô ?

Je ne préfère pas lutter en fin de saison, pour dire vrai.
 
Vous voulez lutter quand exactement ?

Si on finit de régler certains détails, je suis prêt à remettre le nguimb et passer à autre chose. Un combat en janvier ou février serait le bienvenu.
 
Une manière certainement d'avoir encore l'opportunité d'un deuxième combat ?

Je ne cracherais pas sur une telle opportunité (rires).
 
Katy Diop a dit récemment que vous devez éviter certains combats chocs, quitte à prendre des adversaires de seconde zone comme Baye Mandione. Qu'en pensez-vous ?

Je ne partage pas cet avis. Dans cette arène, dans la vie en général, il n'y a rien de facile. D'ailleurs, je ne veux pas d'un combat facile. Imaginez que je prenne un lutteur d'un calibre supposé moindre et que je me fasse battre.
 
Pour beaucoup, rien ne devrait plus empêcher votre combat contre Ama Baldé. Est-ce un duel à l'ordre du jour ?

(Il soupire) Comme je l'ai dit, je ne prendrai aucune décision sans m'en être ouvert à mon staff. Mais retenez cependant que je n'évite rien ni personne.
 
Roi des arènes et devant choisir, vous avez quand même une idée sur vos potentiels adversaires. N'est-ce pas ?

Vous avez beau faire, vous n'obtiendrez pas de moi que je vous dise que tel ou tel autre fait partie de mon plan ou non.
 
D'aucuns avancent que, pour rendre la monnaie de sa pièce  à Eumeu, qui vous avait choisi au détriment de Balla, vous pourriez le prendre. Est-ce envisageable ?

Je ne dis pas qu'une autre confrontation contre Eumeu est impossible. Mais quand même pas pour ma prochaine sortie.
 
Eumeu et Balla exclus, respectivement par vous-même et votre maman, il ne vous resterait que les Lac 2 ou Bombardier, Ama étant activement démarché contre Tapha Tine...

Encore une fois, je ne citerai pas de nom. Retenez, comme je l'ai répété, que je n'évite personne. Et si je vous le dis, vous pouvez me croire.
 
Aucun lutteur n'est alors exclu ?

Aucun. Je n'exclus personne.
 
Ces dernières semaines, un nouveau promoteur disait être intéressé par votre combat contre Boy Niang 2. Vous a-t-il contacté ?

C'est vous qui me l'apprenez.
 
Quels sont alors les adversaires qu'on vous a proposés ?

Je ne tomberai pas dans votre piège (rires). On en reparlera le moment venu.
 
Vous avez quand même une idée de celui que vous devez affronter ?

Il faut plutôt dire ceux que je pourrais affronter. J'ai un plan A, B et C. Si on se focalise sur un lutteur et qu'il trouve un combat, par exemple, que va-t-on faire ?
 
Tapha Tine - Ama, deux de vos potentiels adversaires, sont activement démarchés...

Mes adversaires sont nombreux, une fois de plus.
 
Avez-vous repris les entraînements ?

En effet. Je suis dans le maintien.
 
Comment appréciez-vous l'absence des lutteurs à l'AG d'informations du CNG, parce que votre structure ne se serait pas affiliée ?
Nous devons nous entendre sur les grandes questions. Il faut une bonne organisation des  choses. CNG ou lutteurs, personne ne peut aller sans l'autre. Sans les acteurs, on ne parlerait pas de lutte. Je ne suis pas dans le bureau des lutteurs en activité. Mais chaque fois qu'ils organisent quelque chose dont je suis au courant, je n'hésiterai pas à me déplacer. Je suis bien un membre de ladite association.
 
De bonnes sources, l'on apprend que vous avez totalement changé et que vous êtes actuellement un imam...

C'est une très bonne chose qu'on me compare à un imam. J'en rends grâce à Dieu.
 
Que diriez-vous à vos fans et supporters ?

Je rends encore grâce à Dieu Qui m'a permis de leur faire plaisir en leur apportant cette couronne. Ils ont toujours prié afin que je devienne Roi des arènes. J'y croyais fermement. Je suis reconnaissant envers toute personne qui a une fois fait la plus petite prière pour moi. Je ne saurais les remercier assez. Qu'ils sachent que ce qui vient sera encore plus dur. Je me prépare bien pour la saison 2019-2020.
 
Peut-on dire qu'une saison blanche est exclue ?

Pour dire vrai, je n'y pense même pas une seconde.

Recueillis par Abou NDOUR

RECORD n° 0536 du 5 octobre 2019



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Novembre 2019 - 18:10 [ Audio-Images ] REVUE DE L'ARENE DU 13 NOVEMBRE 2019











Partager ce site

Facebook
Twitter