Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

[ Actualité ] PAPA SOW : 4 ÈME TEST Ces erreurs à corriger pour Siteu


Rédigé le Jeudi 28 Novembre 2019 à 12:31 | Lu 269 commentaire(s)


Après trois examens de passage ratés, Siteu va à l'assaut de son quatrième test contre Papa Sow. Pour rectifier le tir, son coach, Alioune Diop décline les chan-gements nécessaires, qui feront de Siteu un lutteur plus complet.


Ambianceur, innovateur, ultra populaire et talentueux, Siteu s'est fait un nom dans l'arène. Autant dans ses performances que dans son style particulier. Auteur de 15 combats, le pen­sionnaire de Lansar compte 11 succès contre 4 défaites. Seu­lement, il a ramassé trois de ses quatre revers face à des adversaires jugés dangereux pour lui (Boy Sèye, Sa Thiès et Gouye Gui). Justement son prochain adversaire, Papa Sow est du même niveau que ses anciens bourreaux. Conscient de cela, l'entraîneur principal de Lansar décline les points que le Tarkinda doit corriger pour devenir un champion in­contesté des arènes.

Une gestion des émo­tions et de l'énergie

Show-man né, Siteu gratifie le public d'un spectacle hors normes lors de ses combats. Bon danseur, le Phénomène de Lansar réalise des chorégra­phies à couper le souffle. Mais le hic, c'est qu'il se met à la danse durant tout le temps de préparation. Ce qui fait qu'il perd en énergie. Alioune Oiop, son entraîneur, partage cet avis : «Siteu est un très grand champion, mais il faut qu'il ap­prenne à gérer son énergie. Pour faire plaisir à ses nom­breux inconditionnels, il se met tout le temps à danser et à courir et cela le pénalise. Contre Papa Sow, on va l'aider à gérer son énergie parce que, s'il le fait, il va certainement remporter la partie». À cette économie d'énergie, doit s'ajouter une bonne gestion des émotions. «Une fois dans l'enceinte, mon poulain doit également arrêter d'agir en fonction de la volonté de son public. Il a tendance à vite ver­ser dans l'euphorie et cela lui cause souvent énormément de tort», diagnostique toujours notre interlocuteur.

Beaucoup de force et un bon coffre

Après sa défaite contre Sa Thiès, le 30 juillet 2016, le co­équipier de Marna Lamine a vu un paquet de spécialistes in­dexer son manque de force. Actuellement aux États-Unis, Siteu travaille à améliorer sa chétive morphologie. Il devra également travailler son coffre pour être le plus à même à disputer des combats à l'usure. «J'attends que Siteu rentre avec énormément de force et une endurance à toute épreuve. Plus, il aura de la force, mieux ça sera/ parce que Papa Sow est un adver­saire à prendre très au sé­rieux, surtout qu'il est sur deux défaites de suite. Il va rentrer avec un bel état phy­sique et, avec les contacts, nous allons combler le reste», révèle te coach Alioune Diop, décidé à faire de Siteu un meil­leur athlète.

Appliquer à la lettre les consignes du staff

Très populaire avec un par terre de connaisseurs à ses côtés, le Phénomène de Lansar a tendance à ne pas appliquer les conseils prodigués par le staff de son écurie. Une ano­malie qu'il devra également corriger, s'il veut passer un cap dans la discipline. «Siteu a trop tendance à vouloir abré­ger ses combats, alors qu'il y a des duels qui nécessitent du temps. Contre Gouye Gui, il s'est un peu précipité et cela l'a perdu. Il faut qu'il applique à la lettre les consignes mûries par le staff de Lansar, qui re­gorge de beaucoup de spécia­listes. Il ne doit pas écouter les gens de l'extérieur. C'est un grand talent et, avec l'aide de la direction technique, on va corriger tout ça pour enfin pas­ser un cap et avoir le droit de se frotter aux VIP», conclut celui qu'on appelle affectueu­sement Père Alioune Diop. Dé- cidemment Siteu et Lansar ont du boulot.

Papa Mamadou MBOUP

SUNU LAMB












Partager ce site

Facebook
Twitter