Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] POUR SON COMBAT CONTRE TAPHA TINE Second examen de passage pour Boy Niang 2


Rédigé le Samedi 25 Juillet 2020 à 23:26 | Lu 194 fois | 0 commentaire(s)



Après avoir échoué devant Lac 2 (Walo) en 2019, Boy Niang 2 (Boy Niang) doit réussir cet autre examen pour composter d'office le ticket qui doit le mener directement dans la cour des VIP.



Après avoir dicté sa loi à Sa Thiès, le 11 mars 2018, Boy Niang 2 avait composté son ticket pour intégrer la cour des ténors. Le fils de De Gaulle a malheureusement raté cet examen face à Lac 2, le 13 juillet 2019. Son manager, Bourkhane Wade, laissait entendre qu'il avait raté son examen, mais qu'il restait, comme au Bac, dans la même classe de Terminal pour tenter une seconde chance contre un autre ténor de la même classe. Oui, c'est bien compréhensible. Donc, il est tout à fait logique que Thiapathioli affronte un autre ténor pour tenter de passer la dernière barrière et siéger de façon définitive dans la cour des champions les plus valeureux de ce sport bien de chez nous.
Ce combat que Boy Niang 2 doit disputer contre Tapha Tine ne sera pas un simple cadeau. Ce sera bien un présent à emporter après avoir réussi un examen de passage pour la cour des grands gladiateurs dirigée par le Roi des arènes, Modou Lô.
Le petit monde de la lutte ouvre grand ses yeux. Boy Niang 2 doit savoir que les deux belles occasions qu'il a eues pour croiser la route de grands noms de ce sport lui échapperont s'il ne réussit pas à vaincre Tapha Tine.
Ce champion de Pikine n'a plus droit à l'erreur. Seule une victoire claire et nette l'arrange cette fois-ci. S'il mord la poussière devant Tapha Tine, il va en pâtir lourdement. Car, en cas de défaite, Boy Niang 2 serait rétrogradé et obligé de croiser des espoirs montants. Une éventuelle situation sportive que le leader de l'école Boy Niang ne compte pas vivre s'il veut accéder à la nomenklatura des lutteurs.
Abdoulaye DEMBÉLÉ
Sunu Lamb n° 4352 du 25 juillet 2020












Partager ce site


Facebook
Twitter