Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] REUG REUG D'ACCORD SUR SON CACHET : Gouye Gui fait-il de la surenchère?


Rédigé le Jeudi 16 Juillet 2020 à 13:21 | Lu 244 fois | 0 commentaire(s)


Reug Reug est tombé d'accord avec Sénégal Entertainment Group pour un combat contre Gouye Gui. Depuis lors, le Roi du simpi négocie avec le promoteur. On se demande si Gouye Gui ne fait pas de la surenchère.


[ Actualité ] REUG REUG D'ACCORD SUR SON CACHET  : Gouye Gui fait-il de la surenchère?
Le combat Reug Reug de Thiaroye-sur-Mer face à Gouye Gui de l'école de lutte Mor Fadam est dans l'impasse. Un blocage qui se situe au niveau de Gouye Gui. En effet, alors que Sénégal Entertainment avait fini d'annoncer la finalisation de ce combat, une pomme de discorde est survenue sur le montant à percevoir pour le Roi du Simpi. Selon certaines indiscrétions, Gouye Gui réclamerait plus de 50 millions de francs avant de signer un bail d'engagement. Une demande jugée excessive par le promoteur. Il est clair que lors de son dernier combat face à Siteu de Lansar, Gouye Gui n'avait pas touché ce montant. Il aurait émargé à moins de 30 millions. Cette fois, le poulain de Nass, son agent, veut mettre la barre très haut.
Sportivement, Gouye Gui veut ce combat. Il l'a dit et répété à qui veut l'entendre. Financièrement, il aspire à toucher un bon montant. Croiser Reug Reug est un risque, qu'on le veuille ou non. C'est un lutteur compétent et dangereux. II n'a jamais touché le sol : ce qui veut dire dans le jargon de la lutte, il n'a pas encore de revers. Il est prêt à tout pour devenir un ténor. Conscient du danger que comporte ce combat, Gouye Gui veut assurer ses arrières. Il lui faut un bon cachet pour prendre ce combat.
Cependant, il court un autre risque. Le promoteur peut pister un autre lutteur. Sa Thiès est là. Après deux ans de saison blanche, Gouye Gui ne doit pas cracher sur une si belle opportunité. À moins qu'il ait une autre idée derrière la tête.
Boubacar NIANG
Sunu Lamb n° 4343 du 15 juillet 2020












Partager ce site


Facebook
Twitter