Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


[ Actualité ] Radiation de Sitor Ndour : Doudou Diagne Diecko exprime sa surprise


Rédigé le Mardi 10 Mars 2020 à 18:21 | Lu 314 fois | 0 commentaire(s)



La radiation de l’arbitre Sitor Ndour, par le Cng de lutte, continue d’animer les débats. Joint par Seneweb, le président de l’Association des amateurs de lutte du Sénégal, Doudou Diagne Diecko, dit être surpris par la décision du Cng.
 
«On n’avait jamais imaginé qu’une telle situation allait se produire. Notre position était que le Cng et les arbitres négocient afin de trouver un consensus, car avant cette situation, Sitor et les autres devaient arbitrer un combat et ce n’est qu’à la veille de l’affiche qu’ils ont décidé de ne plus arbitrer, à cause de leurs revendications», a précisé Doudou Diagne Diecko.
 
Par ailleurs, il fustige le comportement des arbitres de renoncer à un arbitrage 24 heures avant un combat, pour des revendications. Selon lui, l’Association des amateurs de lutte avait demandé qu’ils se concentrent sur le combat pour après trouver une solution à leurs revendications.
 
«On leur avait demandé d’arbitrer et de nous donner du temps jusqu’après le combat, pour qu’on puisse s’entretenir avec le Cng afin de trouver un consensus. Même le ministre aussi avait appelé pour négocier. Rien que pour cela, les arbitres devaient renoncer à leur grève».
 
D’après lui, ce que revendiquent les arbitres est tout à fait normal, à savoir les assurances, entre autres. Mais le moment a été mal choisi.
 
«A ma grande surprise, j’ai appris aujourd’hui que Sitor a été radié. Car je ne pensais pas que le Cng réagirait de la sorte. Il aurait dû, au moins, leur donner un avertissement ou un sursis ou même trouver une autre solution que celle-ci. C’est une très lourde sanction et nous qui sommes amateurs dans la lutte sénégalaise ça nous fait mal».
 
Pour Doudou Diagne Diecko, que ça soit les amateurs, les promoteurs, les acteurs, tout le monde doit être mis à contribution afin de trouver une solution à ce conflit.
 
«On dit souvent que l’union fait la force. Donc, on doit s’unir pour essayer de hisser très haut la lutte, comme on l’a toujours fait. Les arbitres et le Cng doivent tout faire pour sauver la lutte. Nous, de notre côté, on va essayer de négocier avec le Cng pour essayer de trouver une solution, car on ne peut que négocier avec le Cng».

SENEWEB












Partager ce site


Facebook
Twitter