Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


BOMBARDIER REVIENT SUR SES TROIS COMBATS REPÈRES «Tapha Guèye, Baboye et Kaïré ont marqué ma carrière»


Rédigé le Mercredi 6 Août 2014 à 19:20 | Lu 3045 commentaire(s)




A son actif, Bombardier totalise 24 combats (17 victoires, 7 défaites). Trouvé le week-end dernier chez lui à Mbour, le Roi des arènes est revenu sur les combats qui ont marqué sa carrière. «Mon combat contre Tapha Guèye m'a le plus marqué»
«C'est un combat (29 juillet 2001) qui m'a marqué et me marquera durant toute ma vie. Moustapha Guèye était mon idole et lutter avec lui était à la fois excitant et difficile. Excitant surtout car je ne réalisais pas que j'allais avoir en face moi Tapha Guèye, en chair et en os. C'était certes un plaisir de battre celui qui s'est fait un nom dans l'arène, le chouchou des amateurs à l'époque, mais au fond de moi cela m'avait fait un peu mal car c'était mon idole».
 
«Ma défaite face à Balla Bèye 2, mon plus grand regret»
«Ma défaite contre Baboye (16 avril 2006) est mon plus grand regret. D'abord, je ne devais pas lutter avec lui car, à l'époque, j'étais plus populaire que lui et il n'avait pas mon gabarit. Quand je pense à cette défaite, j'ai tellement mal, qu'il m'arrive de rire sous cape, tant elle a été une surprise pour moi. C'était vraiment une erreur de ma part de lutter avec Baboye. Cependant, dans la carrière d'un lutteur, on est obligé des fois de suivre la volonté des * amateurs. A l’époque, les amateurs voulaient mon combat contre Baboye. Le résultat : j'ai récolté une défaite qui n'en finira pas de me surprendre. Jusqu'à présent, je n'arrive pas à m'expliquer cette défaite face à Balla Bèye 2».
 
«Mon combat le plus difficile, contre Boy Kaïré» «j'étais très jeune. J'avais 19 ans à l'époque (1er août 1999) et mon adversaire, Boy Kaïré, était au sommet de son art. Le combat a duré 35 minutes à l'issue desquelles j'ai battu Boy Kaïré, mais je reconnais que c'était très difficile. Il y avait de la bagarre et de la lutte, c'était un combat palpitant.»


Ndèye Coumba FALL
Source: Sunu Lamb n° 2570 du 6 août 2014








Les plus consultés




Partager ce site


Facebook
Twitter