Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

BOY NIANG n°2 : “Je ne vois pas la raison qui me pousserait à rejoindre Eumeu Sène”


Rédigé le Mardi 20 Septembre 2011 à 02:48 | Lu 723 commentaire(s)


L’idée est agitée avec insistance. Mais Boy Niang n°2 écarte d’emblée toute idée de jonction avec Eumeu Sène pour l’érection d’une nouvelle écurie à Pikine.


BOY NIANG n°2 : “Je ne vois pas la raison qui me pousserait à rejoindre Eumeu Sène”
L’existence de contacts entrepris par Eumeu Sène pour convaincre Ama Baldé et Boy Niang n°2 à le rejoindre dans une grande écurie à Pikine occupe encore une bonne place dans les discussions à Pikine. Ceci, malgré l’effervescence qui s’est emparée du département après la coupe de la Ligue de football remportée samedi par l’A.S Pikine devant le Jaraaf.

Aujourd’hui, si le camp d’Ama Baldé, par la voix de son grand frère Jules, maintient le flou, tel n’est pas le cas chez Boy Niang n°2. Par la voix de son frère Cheikh Niang, , l’école de lutte De Gaulle, une des 13 entités de lutte basées à Pikine, dément tout contact avec Eumeu Sène. “On a entendu cela dans la presse. Mais franchement, je ne sais pas d’où on a sorti cette information. Je pense que c’est une rumeur”. Et d’ajouter : “Eumeu est un ami et un proche de la famille. Il passe souvent chez nous pour discuter et échanger. Nous avons de bons rapports. Il faut le reconnaître. C’est un lutteur qui a toujours donné de bons conseils à mon frère Boy Niang. Il fait partie de ses références. A chaque fois qu’il a un combat, nous prions pour lui. Cependant,  il ne nous a jamais contactés pour le rejoindre dans cette écurie. . Cela fait pas mal de temps que nous ne l’avons pas vu. Il n’a pas de temps avec son problème de contrats. D’ailleurs, on a eu une discussion avec Boy Niang qui nous a certifié qu’il n’a pas été contacté ni par Eumeu ni par une personne  intermédiaire”.
 
Des propos corroborés par Boy Niang n°2 en personne : Je ne suis pas concerné par cette situation. Je nie l’existence de contacts allant dans le sens de fédérer nos écuries. J’assume entièrement mes relations avec Eumeu Sène qui reste un modèle pour moi. Seulement, je ne savais même pas qu’il voulait créer une autre écurie. Personnellement, j’appartiens à une école de lutte dirigée par mon père. Je ne vois pas la raison qui me pousserait à partir. Je suis bien là où je suis. Il n’y a pas de raison de s’alarmer. Je suis sincère. J’ai eu à le préciser à qui de droit. C’est juste des bruits de couloir. Pour l’instant, j’ai des choses plus importantes à faire”.
 
Crédité de deux victoires et d’une défaite la saison passée, Boy Niang n°2 en tire un bilan satisfaisant :Il est vrai que j’ai connu bien meilleur. Mais, je pense que ma première défaite m’a fait beaucoup de bien. J’ai pu revoir certaines choses. Je n’ai pas eu du mal à rebondir. J’ai accumulé deux victoires importantes pour ma carrière. Ces performances ont su effacer mon faux-pas”.
 
A quelques semaines du démarrage de la saison 2011-2012, le fils de l’ancien lutteur De Gaulle n’a pas encore de combat en vue. Mais, il ne désespère point de voir son opposition à Bruce Lee de Fass matérialisée. “C’est un combat qui m’intéresse beaucoup. Je pense avoir fait des performances qui me donnent le droit de défier Bruce Lee. Un promoteur s’était manifesté, nous lui avons exposé nos prétentions financières. Mon encadrement qui gère le dossier reste à l’écoute. Je suis un lutteur. Je suis là pour tous les adversaires qui sont susceptibles de m’affronter et qui font partie de mon plan de carrière”, soutient Boy Niang.
B. NIANG
Source : WalfSports n°1708 du 19 septembre 2011 






Facebook
Twitter