Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

Coach Allouche sur la défaite de Modou Lo


Rédigé le Samedi 19 Janvier 2019 à 23:12 | Lu 729 commentaire(s)



Dans le quotidien les échos, Fabrice Allouche est confirme que Modou Lô doit avant tout faire le deuil de sa défaite. Dans cet entretien, le premier Occidental à intégrer une école de lutte sénégalaise souligne qu’il devra digérer les choses sereinement, en analysant avec son team ce qui n'a pas été, pour rebondir. Parlant du combat, l’ancien champion de boxe thaïlandaise, aujourd’hui préparateur mental, parle d’une erreur tactique de Modou Lô. 

Les Echos : Comment analysez-vous la défaite de Modou Lô face à Balla Gaye 2 ? 

Fabrice Allouche : Modou Lô a laissé Balla Gaye 2 prendre l'initiative et on sait que le fils de Double Less est très fort dans ce domaine. Dans les 5 premières minutes d'un combat, il l'a fatigué d'entrée, en le bousculant par de nombreux coups de poing puissants et ensuite a su imposer son poids et sa technique en lutte pure. En plus, Balla était déterminé, motivé et en grande forme, sa préparation à L'Insep en France a été déterminante. Il a été encadré par des experts comme par exemple mon ami John Dovi, entraineur de l'équipe de France olympique de boxe. Il a eu des experts dans chaque discipline, le tout géré par l'ancien champion d'athlétisme Moussa Fall. Le gagnant choisit ses combats. Il planifie sa saison en fonction de ses objectifs, ses besoins, ses attentes... Il ne laisse rien au hasard et contrôle tous les paramètres qu'il peut contrôler, qui dépendent de lui. Il se donne les moyens de ses ambitions, quand il arrive en compétition, on n'y va pas pour «faire de son mieux» mais pour atteindre ses objectifs. Enfin, le gagnant est une personne qui sait s'entourer et qui accepte de demander de l'aide. 

Qu’est-ce qui a manqué à Modou Lô ? 

On apprend toujours dans la défaite pour mieux renaitre. La défaite est une extraordinaire opportunité de progresser, soyez en conscients. Modou Lo a fait une erreur stratégique avant tout, mais c'est vrai que plein de choses émotionnelles se passent pour un athlète dans un combat. Prendre la bonne décision n'est jamais facile, tout va très vite. Dans l'idéal et la meilleure façon de faire, dès le début de ce combat, il aurait dû se déplacer, feinter, travailler des directs en boxe en bougeant, mais ne pas rester statique en acceptant le face-à-face d'entrée. Je pense qu'il était prêt physiquement et mentalement, mais il a fait tout simplement une erreur tactique. Comme Papa Sow face à Ama Baldé. Des lutteurs comme Balla Gaye et Ama Baldé, il faut les faire bouger pour les fatiguer, car en début de combat, ils sont très dangereux et puissants. De nombreuses personnes, qui aujourd'hui réussissent, ont connu des périodes difficiles, cela fait partie de la vie. 

Est-ce que ce revers sera facile à digérer sur le plan mental ? 

Modou Lô devra accepter les différentes étapes du deuil de la défaite, soit le déni, puis la colère, la gestion de ses émotions, la dépression et enfin l'acceptation. Ce n’est jamais facile de perdre. Face à une défaite, chaque individu réagit selon la façon avec laquelle il nourrit quotidiennement son mental, de façon positive ou négative. Il devra faire le deuil de ce combat et digérer les choses sereinement, en analysant avec son team ce qui n'a pas été. Perdre, échouer, la contre-performance, la défaite sont autant de termes pouvant qualifier le fait de ne pas avoir atteint son objectif lors d'un combat. Pour ma part, je parlerais plutôt de non réussite d'objectifs. Face à cela, plusieurs stratégies peuvent être mise en place en fonction de la méthode de préparation de la compétition. Certains athlètes préparent l'événement en se focalisant sur la victoire, d'autres sur le fait de ne pas échouer, d'autres n'y pensent pas, d'autres encore mixent tout cela. La stratégie va dépendre de l'individu et, quoi qu'il en soit, il n'y a pas de bonne ou mauvaise stratégie. Le tout est de connaître la stratégie efficace pour soi. Il est bon que l'athlète, avec ou sans son entraîneur, le staff, puisse prendre un temps pour lui, afin de mettre des mots sur ce qu'il ressent face à cette défaite. L'athlète entre dans un processus de deuil par rapport à cette défaite. Il doit accepter petit à petit de ne pas avoir réalisé l'objectif qu'il s'était fixé, avant de penser à en fixer d'autres. Cette période peut être une période désagréable, mais peut également être une période extrêmement prolifique en termes de prise de conscience, maturité, choix de carrière. 

Qu'est-ce qui a fait la différence dans ce combat ? 

La détermination de Balla, sa taille, son poids et sa stratégie offensive de début de combat. Balla Gaye 2 a été fort mentalement, le jour du combat, en utilisant la bonne tactique. Les automatismes et la confiance passent par un développement de rituels, d'habitudes, de régularité d'entrainements, de fluidité, d'automatisation des gestes, d'une alimentation adaptée et d'une récupération importante. Cela a été clair dimanche, Balla Gaye 2 est de retour, plus fort que jamais et cela relance l'arène. 

A-t-il raison de prendre Eumeu Sène après une telle déconvenue ? 

Il a gagné le premier combat, c'est une revanche. Mais c'est un champion populaire et la lutte, c'est son travail. Le combat est avant tout une histoire d'argent, avec des intérêts financiers. Il devra bien discuter avec son entourage et même d'autres personnes pour confronter les points de vue, observer son parcours sous un angle différent, faire le point sur lui-même, sur ses forces, ses envies de façon à créer de nouveaux objectifs en adéquation avec ses besoins. Et vraiment savoir si Eumeu Sène est un bon choix ? Par le passé, il est revenu de sa défaite contre Bombardier en battant Gris Bordeaux et Lac 2. Eumeu Sène est devenu plus fort depuis 2014, il est est plus sérieux dans ses préparations, il a déménagé et sa récupération est plus professionnelle. 

Est-ce un combat risqué pour lui ? 

Oui. Ce sera un combat à haut risque pour Modou Lo, c'est certain. Mais, à ce niveau, tous les combats sont risqués. Eumeu Sène est le roi des arènes, il est en grande forme et en confiance. Il voudra prendre sa revanche pour confirmer son statut de leader. Depuis 2014, beaucoup de choses ont changé pour chacun. Eumeu Sène a attendu longtemps pour avoir sa chance, un jour, de réaliser son rêve de devenir roi et il a connu des périodes difficiles. Modou Lô a échoué face à Bombardier, là il aura la chance d'avoir une 2ème opportunité si le combat a lieu. 

Pour Balla Gaye, comment le vous-voyez ? 

C’est un surdoué et un show man de la lutte avec une grande personnalité, très confiante, pleine de générosité. Il a connu aussi des moments difficiles ces dernières années, mais a su se remettre en question pour revenir encore plus fort. Bravo à lui et son entourage. Il a travaillé dur pour être en grande forme physiquement. Il a su se remotiver et renouveler sa grille de performance sportive, qui est composée de 3 piliers : l’aspect physique qui est la force, la puissance, l’endurance, la vitesse ; l’aspect technique, qui regroupe les fondamentaux individuels spécifiques à la discipline, souvent équivalent avec des sportifs d’une même catégorie et l’aspect mental. 

Pour vous, quels sont ses potentiels adversaires ? 

Son avenir, soit Bombardier lui accorde une revanche, soit il accorde une revanche à Tapha Tine. Après, je ne sais pas, la lutte a ses priorités, tout est une histoire de business. Maintenant, il doit continuer à s'entrainer pour garder cette forme physique qui l'a fait gagner et donner du sens à ses actions est une attitude récurrente d'efficacité et de longévité dans le sport. 
 

Mansour Samb

Coach Allouche sur la défaite de Modou Lo












Partager ce site

Facebook
Twitter