Contribution : Ness et l'arbitre n'ont rien à se reprocher...


Rédigé le Lundi 12 Décembre 2011 à 11:48 commentaire(s)



Jusqu’à preuve du contraire Baboye n’ayant pas présenté de “certificat médical”, et autres justificatifs, l’arbitre, lui, ne cherche pas à comprendre, il ne fait que constater son absence “non justifiée” (il n’y a aucun document attestant de sa blessure...). Le corps médical a bien entendu fait son devoir en refusant de courir le risque d’aggraver le cas de Baboye (en autorisant le combat). De la même façon, l’arbitre n’a pas voulu prendre d’initiative ne relevant pas de sa compétence. Maintenant, si après examen approfondi, la blessure de Baboye s’avère sérieuse, l’administration, le CNG pourrait entrer en action, et confirmer ou infirmer le verdict de l’arbitre selon les textes et règlements en vigueur. C’est à eux de dire et de déterminer à partir de quel moment, dans le déroulement de l’évènement, on peut dire que les “jeux sont faits”, qu’il n’y a plus de dérobade possible. Je ne crois pas que le seul fait de ne pas “avoir foulé l’enceinte” puisse exonérer Baboye (je peux te dire que si ce qui lui est arrivé lui était arrivé dans l’enceinte, on aurait alors dit : “oui, mais l’arbitre n’avait pas encore sifflé, donc ça ne compte pas” ! Pour ma part, je trouve que Ness n’a aucun reproche à se faire, et l’arbitre encore moins ! On y verra sans doute un peu plus clair dans les jours qui viennent ! Un lecteur




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 2 Mars 2017 - 11:57 Gouy Gui vs Boye Niang







L'actu de la lutte






Sans titre 14
Sans titre 13
Sans titre 4
Sans titre 3
Sans titre 29
Sans titre 28