Crise financière dans l’arène : Une guerre des promoteurs fatale à la lutte ?


Rédigé le Mardi 19 Août 2014 à 13:48 commentaire(s)


Luc Nicolaï et Gaston Mbengue injecte des millions dans l'arène.


Un simple regard dans le rétroviseur nous replonge dans le mini championnat de lutte avec frappe (CLAF) qu’avait initié le promoteur Gaston Mbengue en 2006. Même dans leurs rêves les plus fous, certains lutteurs qui y avaient pris part, n’imaginaient pas empocher d’aussi grosses sommes. Gaston Mbengue les avait gracieusement payés avec des cachets de vingt millions. Cela s’est poursuivi lors du CLAF 2007-2008. Avec 11 poules et 44 lutteurs, le Don King de l’arène avait animé l’arène à coups de millions. Cela avait aussi séduit d’autres promoteurs qui ont voulu faire comme lui.
Et, pour montrer leur force de frappe financière, les «rivaux» Gaston Mbengue et Luc Nicolaï n’hésitaient pas à déposer sur la table, des cachets incroyables. «Quand deux éléphants se battent, c’est l’herbe, qui est en bas, qui en souffre» dit l’adage.

Mais, dans l’arène, quand deux promoteurs se battent, ce sont les lutteurs qui sont bien servis. L’on n’oubliera pas le montage des combats Modou Lô / Lac 2 et Yékini / Tyson. D’un côté Luc Nicolaï surnommé promoteur du Continent, qui déclare: «J’ai versé un cachet de 60 millions à chaque lutteur, mais j’ai encore fait des rallonges de 15 millions pour le porter à 75 millions pour chacun.» De l’autre côté, Gaston Mbengue, le promoteur du Peuple, qui, à la faveur du retour de Tyson (Boul Faalé) dans l’arène après trois (3) ans de sanction du CNG, le coopte contre Yékini (Ndakaru) et leur donne, pour la première fois dans l’histoire de la lutte, un cachet de 100 millions FCFA…

Koné Mamadou (New York-USA)
Mon blog : http://le-warrior.blogspot.fr/




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 2 Mars 2017 - 11:57 Gouy Gui vs Boye Niang







L'actu de la lutte






Sans titre 14
Sans titre 13
Sans titre 4
Sans titre 3
Sans titre 29
Sans titre 28