Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


EN PRÉLUDE A LEUR CHOC DE CE DIMANCHE Building et Wouli 2 se tancent


Rédigé le Vendredi 26 Décembre 2014 à 15:54 | Lu 752 commentaire(s)



EN PRÉLUDE A LEUR CHOC DE CE DIMANCHE Building et Wouli 2 se tancent
Dièye Productions ouvre sa saison ce dimanche. Ce sera avec le combat Building (Sakku Xam Xam) contre Wouli 2 (Baol). À 48 heures de leur affrontement, ils se défient devant le micro de Sunu Lamb.

BUILDING (SAKKU XAM XAM) «Convaincu de pouvoir battre Wouli 2»
«J'ai bien préparé mon combat contre Wouli 2. J'ai presque terminé la préparation. J'en suis aux derniers réglages. C'est un combat que je respecte. Si mon adversaire considère qu'il est physiquement plus puissant que moi, il rêve. Je ne me focalise pas sur ses qualités. Je me focalise plutôt sur les miennes. J'utilise toujours mes points forts, tout en ignorant ceux de mes adversaires. Sur le plan technique, je rends grâce à Dieu, car je continue mon apprentissage en lutte. Ça me fait mal d'entendre dire que Wouli 2 est plus jeune que moi. Il partage son quotidien avec des gens qui sont plus âgés que moi. S'il a osé prendre mon avance, c'est qu'il est peut-être convaincu qu'il peut bien me battre. Moi aussi, je reste convaincu que je peux le terrasser. Sur le plan mystique, je laisse tout entre les mains de Dieu.»

WOULI 2 (BAOL)  «Si je me saisis de Building»
«Building est un aîné. Il m'a devancé dans l'arène. Je le remercie de m'avoir tendu la perche. Je ne le crains pas. Je ne suis pas Doumboul qu'il vient de terrasser, pour vous montrer que les adversaires ne sont pas les mêmes. Si je le saisis, il saura que je ne suis pas un novice dans l'arène. Je suis certes jeune mais j'ai très tôt lutté. J'ai donc en bandoulière une certaine expérience. Je suis aussi dans un bel environnement, à l'écurie Baol, aux côtés de Mbaye Diouf et Mame Goor Diouf. Je prie Dieu de le battre par une chute spectaculaire. Je suis à l'écoute de mon staff qui va me donner la clé de la victoire. Je demande à mes supporters de sonner la mobilisation. Côté mystique, je me blinde à Réfane et à Touba».

Par Abdoulaye DEMBÉLÉ
Sunu Lamb n° 2685 du 26 décembre 2014

 






Facebook
Twitter