Fabrice Allouche : Malick a gagné grâce à sa vigilance en jouant sur les fautes de son adversaire


Rédigé le Jeudi 2 Mai 2013 à 02:16 commentaire(s)


Malick Niang a fait sensation en remportant une victoire explosive et rapide. Son ancien coach qui l'a encadré par le passé et accompagné pendant 5 combats analyse le combat.
Il avait prévenu le monde de la lutte dans ses diverses analyses que Malick avait les armes pour remporter une victoire électrique si Sa Thiès le prenait trop à la légère. Le français a contribué grandement à la construction du niveau de Malick Niang aujourd’hui et nous livre ses impressions.


Fabrice Allouche : Malick a gagné grâce à sa vigilance en jouant sur les fautes de son adversaire
 
Comment avez-vous trouvé Malick et quelles sont vos impressions sur cette victoire que vous aviez entrevue ?
 
Je pense bien le connaître donc rien de surprenant en soi, je l'ai encadré pendant 5 combats. J’ai beaucoup travaillé avec lui pendant son parcours victorieux au CLAF. Je ne l'ai pas coaché depuis décembre 2011. Mais j'ai aidé dans sa construction mentale et technique qu'il a aujourd'hui. En quittant Ndakaru,  il n'avait pas mis tous les atouts de son côté. Ce combat a été une occasion pour lui de prouver qu’il  a eu raison dans son choix. Surtout que ce n'était pas facile de gérer la pression où les appréhensions dans un grand combat du jour au lendemain en changeant son staff et ses habitudes. 

Le principal est que Malick se sente bien maintenant dans sa nouvelle écurie. Il a fait honneur aux habitants de Yoff lieu de son domicile familial, à  son ancienne écurie  Ndakaru qu'à sa nouvelle écurie de Yoff en remportant ce combat. C'est un véritable athlète avec un sérieux hors norme, il est aussi bon lutteur les gens l'oublient souvent. Il a été très stratège dans ce combat en étant très concentré. Malick a utilisé un  déplacement en retrait en fléchissant bien sur ses appuis. Il a utilisé un crochet et un uppercut  pour finir sur une technique de lutte pure en prenant la jambe de Sa Thiès et en y mettant tout son poids. Je suis fier de sa victoire. Il a bien utilisé sa force ainsi que  sa vigilance en jouant sur les fautes de son adversaire. La vitesse de sa Thiès ne l'a pas surpris.

Mon cœur voulait absolument que Malick Niang gagne ce combat, ce jeune m'a toujours montré un profond respect. Cela fait longtemps que je n'ai pas de ses nouvelles mais j'avais fait passer quelques conseils par le biais de Bismi Ndoye avec qui il s'entraine en physique à l'Olympique Club. En janvier quand j'étais à Dakar je n'ai pas réussi à le voir malgré mes trois visites à son domicile familial. Je suis fier de sa victoire, J'en profite donc pour le saluer et lui rendre hommage pour cette victoire explosive.

Vous aviez prévenu (jounal Sunulamb) que Malick était aussi fort en frappe qu'en lutte  et que la vigilance serait déterminante, pouvez-vous nous expliquer cette clairvoyance que vous aviez?

Cette clairvoyance est dut à une expérience tout simplement et à une logique que j'ai naturellement sur les sports de combats. Sa Thiès a pris à la légère les capacités hors norme de Malick Niang.
Sa Thiés est très fort pour renverser un combat  lorsqu'il est en mauvaise posture comme il l'a fait par exemple lors de ses combats contre Boy Ngaye, Néko Rël ou Zarco. C'est un lutteur extrêmement confiant qui ne doute jamais, là a été peut être son erreur. Il a tenté une tactique dangereuse dès l'entame du combat en en se jetant sur Malick pour le surprendre. Malick est intelligent, il l'a prouvé lors de la stratégie qu'on avait mise en place contre Moussa Ndoye lors de la finale du Claf et il l'a encore prouvé aujourd’hui. Ce combat, comme je l'avais dit dans le journal Sunu Lamb, s'est joué au niveau de la concentration, de l'adaptation de combat et surtout de la gestion émotionnelle d'un grand combat.
Je devais venir assister au combat comme spectateur pour supporter Malick mais je viens de signer un contrat de consultant avec la chaîne de télévision BE IN SPORT. J'ai des engagements à cette date pour la chaîne notamment le 27 avril et le 4 mai. 


 












LA REVENGE : ACTE 2

Balla Gaye 2/Modou Lô

 

             

 



L'actu de la lutte






Sans titre 7
Sans titre 6
Sans titre 3
Sans titre 2
Sans titre 3
Sans titre 2