Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

LES HUIT REVES DU ROI Bombardier raconte ses rêves


Rédigé le Jeudi 12 Novembre 2015 à 22:22 | Lu 1543 commentaire(s)



LES HUIT REVES DU ROI Bombardier raconte ses rêves
Fraîchement sacré meilleur lutteur de l'année pour la deuxième fois d'affilée, Bombardier nous a conté ses rêves devenus réalités, et ceux qu'il aimerait voir s'accomplir avant de raccrocher définitivement.
 
Avant d'être lutteur, quel métier avez-vous rêvé d'embrasser?
Deux métiers : militaire ou navigateur. A chaque fois que les militaires sortaient à la télévision, surtout au journal de 20h de la télévision nationale, tout le monde m'appelait. C'était connu de tous. A défaut d'être militaire, je nourrissais le rêve fou de devenir navigateur. Ce rêve était certainement lié à mes activités de pêcheur. La lutte était juste un passe-temps. La preuve, quand j'ai amené à la maison un sac de riz que j'avais remporté dans un tournoi de lutte, on me prenait pour un voleur, parce que personne ne savait que je pratiquais ce sport. A l'époque, pour me cacher, je m'inscrivais sous le nom de «Mbour Château d'eau» (le nom de son quartier, ndlr).
 
Quand vous avez pris goût à la lutte, quel lutteur rêviez-vous de croiser?
Tapha Guèye ! C'était mon idole. Quand il affrontait Dame Souguère pour son anniversaire, je suis allé au stade pour récupérer les brisures du fameux canari qu'il cassait toujours avant chacun de ses combats. J'ai pris un bon bain avec, dans l'espoir de ressembler à Moustapha Guèye.
 
Quelle chute avez-vous rêvé d'infliger à un lutteur ?
Celle infligée à Moustapha Guèye. Cette chute faisait partie de mes points forts. Je l'ai répétée plusieurs fois à l'entraînement et je piaffais d'impatience de la mettre en œuvre. De surcroît, tout le monde s'accorde que c'est l'un des plus fins techniciens de l'arène. Quand je devais rencontrer Tapha Guèye, tout le monde me disait de ne pas tenter cette clé avec lui. Mais je me suis montré têtu. La victoire en prime. C'est l'une de mes plus belles victoires. Mais il y a une autre chute qui me fait rêver. Je l'ai apprise à Montpellier. C'est une technique du Kawan, un sport de combat d'origine japonaise. Je ne vais pas en dire plus, c'est une prise que je réserve pour faire plaisir aux amateurs de lutte (rires).
 
Quel lutteur rêvez-vous de croiser avant de raccrocher ?
Je n'ai plus un adversaire de rêve.
 
Est-ce qu'il y a un jour qui vous fait rêver pour livrer un combat ?
Oui, le 04 avril. Le jour de notre indépendance. Je n'ai pas encore eu la chance de lutter un 04 avril. C'est dans un coin de ma tête. Pourquoi pas aller défiler le matin avant de lutter le soir (il termine sa phrase par un fou rire). J'adore les militaires. La preuve, je ne peux pas les dépasser sur la route.
 
Dans quel stade rêvez-vous de livrer un combat ?
Stade de La Mosson de Montpellier (32 900 places). J'ai assisté un jour à la rencontre (football) Montpellier-Paris Saint-Germain. Un stade bien éclairé et des tribunes de rêve, c'était fabuleux. Je me voyais dans l'enceinte en train de lutter. La même idée m'a traversé l'esprit quand j'y suis retourné pour regarder un match de rugby.

Devant quelle autorité rêvez-vous de livrer un combat?
Le Président Macky Sall. J'aurais bien aimé qu'il assiste à un de mes combats. Je le considère comme mon oncle. Il a le même nom de famille que ma mère : Sall.
 
Dans quelle ville rêvez-vous de livrer votre dernier combat ?
A Mbour ! Ce sera l'apothéose. Je ne veux pas attendre mes 45 ans pour le faire. Je veux le faire en étant en pleine possession de mes moyens. Pourquoi pas dans 3 ans. Je veux que cela soit une fête pour toute la ville de Mbour.
Saliou GACKOU
L’OBS n° 3641 du 12 novembre 2015




1.Posté par Wow le 13/11/2015 06:14
non vraiment modou lo ta forme mashallah Nice Nice Nice.

2.Posté par Jane Coco le 23/12/2015 14:24
MOMENT UNIQUE, PLAISIR ASSURÉE...
seules dans notre villa meublée de grande standing, niché dans un quartier calme et discret.
nous vous invitons a venir découvrir les secrets du massage.
nous vous transporterons au paradis du plaisir.
SATISFACTION ASSURÉE...
N.B: TOUTES NOS SÉANCES SONT A 20.000F
TEL; 77 381 47 87 / 70 820 94 90 / 77 181 19 99





Facebook
Twitter