Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

LUC ROMPT LE SILENCE ET SE RADICALISE : « Je mise ma vie sur Modou Lô / Eumeu »


Rédigé le Mardi 13 Septembre 2011 à 09:22 | Lu 748 commentaire(s)


Il était attendu depuis un moment pour dire, ne serait-ce qu’un mot sur le combat Modou Lô (Rock Énergie) / Eumeu Sène (Boul Faalé) qui fait la une de l’actualité de la lutte. Surtout qu’il a atterri sur la table du Procureur. Aujourd’hui, le débat est axé sur une polémique née du fait que Gaston a verrouillé Eumeu Sène et Luc, de son côté, aurait fait de même avec Modou Lô, ce qui pose problème. Luc Nicolaï qui a jusqu’ici gardé le silence, malgré moult passages à la police centrale, a décidé de le rompre.


LUC ROMPT LE SILENCE ET SE RADICALISE : « Je mise ma vie sur Modou Lô / Eumeu »
« Je n’ai aucun problème avec Gaston Mbengue. Je le respecte beaucoup, c’est tout. D’ailleurs, je lui pardonne tout ce qu’il a dit dans mon dos. Parce que je ne peux pas le suivre sur sa voie, surtout que je n’ai pas habitué les Sénégalais à des médisances. D’ailleurs, je parle peu à la presse », note Luc Nicolaï qui revient sur la médiation de ces derniers jours visant à arrondir les angles dans cette affaire Eumeu Sène. « Si je me suis mis autour d’une table avec Gaston Mbengue, c’est sur la demande des autorités. En tant que Sénégalais, je vis dans un pays où seule la paix règne. Donc, si les autorités me demandent une faveur, je ne peux que la leur concéder. C’est ce qui a occasionné nos rencontres de ces derniers jours. Encore une fois, je n’ai aucun problème avec Gaston », confie le patron de Luc Nicolaï and Co qui revient sur l’affaire Eumeu Sène.

« Par contre, j’ai signé un contrat en bonne et due forme avec Mamadou Ngom dit Eumeu Sène et il a dépensé son argent. J’ai tout fait dans les règles de l’art. Eumeu Sène n’a qu’à respecter le contrat. S’il est prêt à livrer un combat contre Modou Lô pour mon compte, tant mieux. Autrement, qu’il me prenne ma vie et s’en aille avec », dit Luc qui va plus loin en se radicalisant : « Les gens me connaissent pour mon sens de la conciliation, mais pour cette fois, je ne suis prêt à faire aucune concession. Je mets  de côté mon sens de l’ouverture, ma gentillesse et toute autre qualité qu’on m’attribue. Encore une fois, je suis prêt à tout pour organiser ce combat. Ce combat est le mien et je compte l’organiser le 1erjanvier 2012. Je suis dans mon droit et je vais organiser ce combat. Personne ne peut m’empêcher de l’organiser », a conclu le Promoteur de la Petite Côte
 
Abubakr DIALLO
 

Source : Sunu Lamb n°1699 du 12 septembre 2011




1.Posté par PAPE FATA NDIAYE le 14/09/2011 16:06
y en marre